Accueil / Élite / Circuits pro féminins / LPGA Tour / Calendrier / 2017 / Évian Championship / The Evian Championship : Klatten, les bienfaits de la méditation

The Evian Championship : Klatten, les bienfaits de la méditation

48e sur les rives du Léman l’an passé, Joanna Klatten s’apprête à disputer son cinquième Evian Championship. A 32 ans, la numéro 2 tricolore vit sa plus belle saison sur le LPGA. En progrès dans le jeu et apaisée par sa pratique de la méditation, elle espère en profiter pour briller cette semaine.

Joanna Klatten
14-17
septembre
ÉVIAN CHAMPIONSHIP
LIEU : Évian Resort GC, France
CIRCUIT : LPGA Tour

A 32 ans, Joanna Klatten dispute cette année sa quatrième saison pleine sur le LPGA. 84e au ranking du circuit américain, la Française est déjà assurée d’y conserver ses droits de jeu en 2018. Avec 13 cuts passés en 19 tournois disputés, et 130 000 dollars au compteur, elle a même d’ores et déjà fait mieux que lors de ses trois premières saisons sur le circuit le plus relevé au monde. « C’est ma meilleure saison depuis que je suis pro, j’ai assuré ma carte depuis un moment. De ce point de vue là, c’est une grande satisfaction, confirme-t-elle. Je me suis améliorée dans le petit jeu et j’ai surtout fait de gros progrès au niveau du mental. Je suis meilleure dans la gestion. Au lieu de me vexer, de paniquer, j’accepte qu’il y ait des semaines où je tape moins bien la balle. »

Plus sereine grâce à la méditation

Grâce à une plus grande régularité, la Parisienne est parvenue à enquiller de précieux points, y compris dans les semaines où son grand jeu ne répondait pas présent. Dernière illustration au Canadian Pacific Women’s Open où, malgré un long jeu défaillant, elle s’est offert une solide 22e place pour assurer sa place à Evian. De quoi envisager sereinement la fin de saison et son avenir sur le LPGA. « Si je retrouve mon grand jeu, il y a moyen de faire quelque chose de très bien, espère-t-elle. Je suis assez sereine sur le fait que ça va revenir. Avant, je paniquais mais je sais maintenant que je vais retrouver le truc. Il suffit d’une semaine où le grand jeu est là et le Top 10 est atteignable. Pour la victoire c’est toujours aléatoire mais je sens que mon jeu commence à être de plus en plus complet. »

Cette sérénité apparente est la grande nouveauté de cette saison 2017 pour la joueuse de St Cloud. Parfois perturbée par un coup du sort ou un swing manqué dans le passé, Klatten pratique depuis quelques mois la méditation. « Je fais cela parce que je suis quelqu’un de très agité et pas toujours très concentrée, explique-t-elle. Ca m’aide à focaliser mon attention sur une chose à la fois et à calmer mes émotions. Tous les mardis, je participe à un groupe sur le LPGA où on se retrouve pendant une demi-heure pour faire de la méditation. On est 6 ou 7 à faire ça ensemble. Le reste du temps, j’en fait tous les jours de mon côté. » Désormais apaisée en toutes circonstances, la 178e joueuse mondiale n’a pas tardé à en constater les bienfaits sur le parcours. « C’est beaucoup mieux au niveau de la concentration. J’arrive à rester focus sur les cibles. Même si je fais un swing un peu pourri, je ne sais pas comment, la balle arrive quand même à destination,» plaisante-t-elle.

« Capable de faire une très bonne semaine à Evian »

Cette nouvelle corde à son arc pourrait bien lui être utile cette semaine à Evian, où son long jeu sera mis à rude épreuve sur un tracé étroit et dans des conditions météos compliquées. Plus longue driveuse du circuit américain (256 mètres en moyenne) depuis trois ans, Klatten l’attaque avec optimisme, privilégiée à son sens par sa longueur depuis le tee. « C’est un parcours où les conditions sont assez humides en général et où tu ne peux pas faire rouler la balle. Il faut la porter, analyse-t-elle. On a pu voir par exemple que Lexi (Thompson) y joue très bien chaque année. C’est donc un avantage de taper fort, mais à condition de taper droit. En général quand je drive bien, je la tappe assez droite donc il n’y a pas de raison que cela ne fonctionne pas. » 48e l’an passé pour son quatrième Evian Championship, la numéro 2 française se sent de plus en plus à l’aise sur le parcours du Evian Resort Golf Club où elle avait raté le cut lors de ses trois premières apparitions. « C’est un parcours qui me plait énormément. Je trouve qu’il y a beaucoup de variété, on utilise toutes les trajectoires, on joue avec la balle au-dessus ou en-dessous des pieds... Et puis, il faut quand même avoir une bonne frappe de balle pour bien scorer ici. Je pense être capable d’y faire une très bonne semaine. En plus, le fait de jouer en France, c’est génial. Il y a des gens qui vont se lever le matin pour venir me suivre, c’est canon. Cela donne encore plus envie de bien faire. C’est une bonne pression. »

Alignée dans une partie prestigieuse en compagnie de Britanny Lincicome et Mo Martin, Klatten prendra le départ vendredi après-midi suite au report du premier tour dû aux conditions météo.


Par Sébastien Cachard-Berger, à Evian
14 septembre 2017