Accueil / Élite / Circuits pro féminins / Ladies European Tour / Calendrier / 2017 / Hero Women's Indian Open / Women's Indian Open (LET) : Chevalier, grande première !

Women's Indian Open (LET) : Chevalier, grande première !

Auteur d'un époustouflant retour en -5 pour une carte finale de 67 (-5), Camille Chevalier a remporté ce dimanche en Inde le premier tournoi de sa jeune carrière sur le Ladies European Tour.

Camille Chevalier
10-12
novembre
HERO WOMEN'S INDIAN OPEN
LIEU : DLF Golf & Country Club, Inde
CIRCUIT : Ladies European Tour

>>> Les résultats

Depuis le sacre d'Isabelle Boineau en Écosse en juillet 2016, le golf féminin français attendait une nouvelle victoire sur le Ladies European Tour, afin de prolonger la série d'au moins un succès tricolore par saison entamée en 2011. C'est chose faite ce dimanche avec le sacre, pour le moins inattendu, de Camille Chevalier au Hero Women's Indian Open. Alignée en dernière partie aux côtés de sa compatriote Céline Boutier, la rookie comptait pourtant trois coups de retard au départ sur Michele Thompson. Et après un aller négocié dans le par (birdie au 2, bogey au 3), la joueuse d'Aix-Marseille pointait à sept coups de l'Écossaise, qui semblait alors intouchable après avoir posté quatre birdies sur les sept premiers trous. Mais, comme presque toujours dans un tournoi de golf, tout s'est joué sur les 9 derniers trous du tournoi. Offensive et inspirée, Chevalier réalisait un retour exceptionnel, enquillant cinq birdies au 11, 12, 14, 17 et 18 pour signer une carte finale de 67 (-5), sa meilleure de la semaine. Dans le même temps, Thompson concédait deux bogeys au 10 et au 11, puis un double au 14. Malgré un birdie supplémentaire au 15, l'Écossaise voyait la Française s'emparer du trophée en rentrant des putts cruciaux à la fin. « Je crois que je n'ai été vraiment nerveuse que sur le dernier putt », a commenté Chevalier. « J'avais 65 m pour le drapeau et j'ai tapé un 58° par dessus l'eau. Je voulais prendre la pente et faire rouler la balle jusqu'au mât, et heureusement j'y suis parvenue pour finir à un mètre du trou. Mais à part ça, je ne me suis pas sentie stressée, car je ne m'attendais pas du tout à gagner. J'étais plus préoccupée par le fait de sauver ma carte pour la saison prochaine, car j'étais limite. »

Le titre de « Rookie de l'année » lui tend les bras

Conserver ses droits de jeu pour 2018 n'est plus un souci pour Camille Chevalier désormais. Découverte lors du récent Lacoste Ladies Open de France, où elle avait pris une belle 16e place, la championne de France amateur en 2015 s'offre par ce triomphe en Inde une exemption de deux ans sur le LET, un chèque de 51 637,35 euros, et une 17e place provisoire à l'ordre du mérite. « Je suis tellement heureuse ! Je ne suis qu'une rookie, et je viens de gagner un tournoi... C'est incroyable ! J'ai hâte de fêter ça avec mes amis », s'est-elle réjouie. La joueuse formée par Fabrice Tarnaud, passée pro en fin d'année dernière après un cursus outre-Atlantique à l'université de l'Indiana, s'empare également de la tête du classement des rookies. Avec plus de 62 000 points, soit le double de sa plus proche rivale, elle se retrouve idéalement placée pour succéder à Sandrine Mendiburu, unique Française à avoir remporté cette distinction, en 1992.

Dimanche sans relief pour Céline Boutier

Aux premières loges pour admirer l'exploit de sa compatriote, Céline Boutier n'est quant à elle pas parvenue à se mêler à la bagarre. La future joueuse du LPGA Tour a vécu un dimanche sans grand relief, concédant un bogey au 11 contre un birdie au 18 pour un 72 (par) synonyme de 6e place à -7. Deux jours après avoir fêté ses 24 ans, elle enregistre néanmoins le meilleur résultat de sa carrière sur le circuit européen. Grâce à une dernière carte de 70 (-2), Valentine Derrey a conclu sa semaine à Gurgaon sur une belle note, prenant la 13e place à -4. Les cinq autres Françaises, qui n'ont pas manqué de féliciter l'héroïne du jour sur le green du 18, ont terminé dans la deuxième moitié du tableau : Isabelle Boineau (75) a fini 38e à +2, Anne-Lise Caudal (73) s'est classée 42e à +3, Agathe Sauzon (72) et Ariane Provot (74) ont partagé le 44e rang à +4, et enfin Justine Dreher (76) a dû se contenter de la 52e position à +6.


Par Alexandre Mazas
12 novembre 2017