Accueil / Élite / Circuits pro masculins / Circuit français / Calendrier / 2021 / Linxea Open / Linxea Open : Faire grandir les amateurs au contact des pros

Linxea Open : Faire grandir les amateurs au contact des pros

Trois semaines après l'open des Aisses, la Fédération française de golf permet à nouveau à ses meilleurs amateurs de se confronter aux professionnels à l'occasion du Linxea Open ffgolf, qui débute ce jeudi au Golf National.

Golf National
Le trou n° 2 du parcours de l'Albatros au Golf National. D. R.
06-08
mai
LINXEA OPEN
LIEU : Le Golf National (Albatros), France
CIRCUIT : Circuit français

Trente-trois joueuses et quatre-vingt-sept joueurs ont rendez-vous ce jeudi à partir de 8 heures sur le tee de départ n° 1 de l'Albatros pour le Linxea Open, un tournoi sur trois tours doté de 40 000 euros. Jusque là, rien d'extraordinaire, mais dans le champ de 120 compétiteurs, les professionnels ne représentent que moins de la moitié : sept femmes et quarante-quatre hommes. Le reste ? Les meilleurs joueurs et joueuses amateurs de l'Hexagone – vingt-six femmes et quarante-trois hommes – qui, comme il y a trois semaines lors de l'open ffgolf des Aisses, vont bénéficier d'une nouvelle opportunité de se frotter à ceux qui ont fait du golf leur métier. Une aubaine pour les amateurs, qui en cette époque compliquée en raison des restrictions sanitaires en vigueur partout dans le monde ne peuvent guère jouer les compétitions qui leurs sont d'habitude réservées. « Seules les compétitions professionnelles peuvent être organisées », indique le président de la ffgolf, Pascal Grizot. « Et au sein de celles-ci, on a le droit d'inclure des athlètes figurant sur la liste des sportifs de haut niveau du ministère des Sports. »

58 000 euros de dotation cumulée

D'où l'idée de créer des tournois mixtes, regroupant non seulement les deux statuts, mais aussi les deux sexes. « Ce genre d'épreuves a un double objectif : d'un côté, permettre aux pros de jouer des tournois, préparer leur saison et gagner un peu d'argent en ces temps où il est difficile de trouver des sponsors ; de l'autre préparer nos meilleurs amateurs en vue des championnats du monde qui ont lieu l'an prochain », poursuit Pascal Grizot. « Ces nouvelles opportunités de jeu permettent ainsi aux professionnels français de jouer pour des dotations d'un montant cumulé de 58 000 euros sur des parcours offrant des conditions de jeu de très haut niveau », appuie la directrice technique nationale, Maïtena Alsuguren. « Au-delà d'offrir de nouvelles occasions pour nos pros de préparer leur saison, l'objectif poursuivi est aussi de permettre aux joueuses et joueurs amateurs éligibles de disputer une épreuve qui permettra aux meilleurs de progresser dans le classement mondial. »

Progresser au classement mondial amateur

Le classement mondial, ou World Amateur Golf Ranking : voilà l'enjeu immédiat pour les amateurs, avec en trame de fond les championnats du monde par équipes qui se dérouleront en France l'an prochain, du 25 au 28 août pour les dames (trophée Espirito Santo) et du 1er au 4 septembre pour les messieurs (trophée Eisenhower), au Golf National et à Saint-Nom-la-Bretèche. « On s'est rendus compte que nos meilleurs amateurs ne sont pas à une place, dans les classements mondiaux, qui reflètent vraiment leur niveau. On a creusé tout cela avec la direction de la performance et les coachs concernés, et on s'est aperçus que les meilleurs mondiaux jouaient beaucoup de tournois professionnels, et que ça leur rapportait beaucoup plus de points que des tournois uniquement réservés aux amateurs », explique Antoine Delon. Capitaine de l'équipe de France messieurs, ce chef d'entreprise passionné de golf a naturellement offert le soutien de Linxea, la société qu'il dirige avec son associé Yves Conan. « Pour pouvoir réunir un plateau professionnel de qualité, nous avons mis un petit coup de booster à la dotation », confie-t-il. Celle-ci a ainsi doublé pour atteindre 40 000 euros.

Une initiative ponctuelle

À la différence du modèle classique d'un tournoi professionnel accueillant quelques amateurs, ce Linxea Open, au même titre que le récent open des Aisses, fait la part belle à ces derniers, plus nombreux dans le champ. « Cela permettra à nos meilleurs professionnels d'avoir un niveau de gains plus important sur le tournoi », note Maïtena Alsuguren, « mais surtout à nos amateurs éligibles de disputer une épreuve qui permettra aux meilleurs de progresser dans le classement mondial. » Pourtant, aussi appréciée des uns et des autres qu'ait été cette double initiative, elle n'est pas vouée à se pérenniser, comme l'indique Pascal Grizot : « Les compétitions amateur vont reprendre un jour, et l'objectif de la fédération envers ses amateurs reste de les envoyer disputer les plus grands tournois amateur du monde. Et on a la chance à côté de ça de pouvoir leur faire jouer des tournois pro sur l'Alps Tour ou le Challenge Tour. Donc l'ambition de la ffgolf n'est pas du tout de multiplier ce genre de tournoi, ni de recréer un circuit professionnel français comme ça a existé par le passé. »


Par Alexandre MAZAS
4 mai 2021