Accueil / Élite / Circuits pro masculins / DP World Tour / Calendrier / 2017 / KLM Open / KLM Open (ET) : Wattel enfin récompensé !

KLM Open (ET) : Wattel enfin récompensé !

Solide malgré la pression, Romain Wattel a remporté ce dimanche aux Pays-Bas le premier tournoi de sa carrière sur l'European Tour, pour son 187e départ. Joël Stalter a pris la 3e place.

14-17
septembre
KLM OPEN
LIEU : The Dutch, Pays-Bas
CIRCUIT : DP World Tour

>>> Les résultats

Le golf français compte un nouveau champion ! En rendant ce dimanche à Spijk une carte de 69 (-2), suffisante pour s'assurer un coup d'avance au final dans ce KLM Open 2017, Romain Wattel a remporté le premier tournoi de sa carrière sur le circuit européen, et est devenu le 15e golfeur tricolore à s'imposer sur l'European Tour. Une victoire et longtemps attendue pour ce joueur aujourd'hui âgé de 26 ans, pro et membre du Tour depuis sept saisons, qui prenait cette semaine aux Pays-Bas le 187e départ de sa déjà longue carrière au plus haut niveau. Après 25 tops 10 dont plusieurs échecs cuisants dans la dernière ligne droite (en 2014 par exemple, il avait joué 74 le dimanche dans ce même open néerlandais pour terminer 5e, alors qu'il entamait le dernier tour seul en tête, avec trois coups d'avance), l'ancien protégé du coach fédéral Olivier Léglise, qui depuis quelques mois a retrouvé l'entraîneur de ses débuts à Bussy, Frank Schmid, s'offre enfin une consécration amplement méritée. « En arrivant ici, je ne jouais vraiment pas bien, pour être honnête. La semaine dernière (en Suisse, ndlr), j'avais eu beaucoup de mal. Donc je suis ravi de la façon dont j'ai joué cette semaine, surtout ce week-end », a-t-il déclaré, tout sourire, après son triomphe.

Exempté jusqu'à fin 2019

Troisième Français à inscrire son nom sur le trophée, après ses lointains prédécesseurs Marcel Dallemagne en 1933 et Auguste Boyer l'année précédente, Wattel a été le plus solide ce dimanche, dans des conditions pas évidentes et sur un parcours de The Dutch farouchement défendu par des positions de drapeaux compliquées. Auteur de trois birdies tôt dans la partie (au 2, 4 et 6), le natif de Montpellier a moins brillé par la suite, concédant deux bogeys au 8 et au 11 contre un dernier birdie au 10. « Je n'ai jamais pensé au score, mais juste à faire de mon mieux. Tout n'était pas parfait, mais mon putting a été très bon du début à la fin. Je ne me sentais pas très à l'aise sur la fin, et j'ai juste essayé de prendre les greens au 16 et au 17, dont les drapeaux étaient difficiles, car je savais que je pouvais faire le par, même de loin », a-t-il indiqué. En rendant un ultime 69 (-2), Wattel a terminé à -15 total, un coup devant le jeune Canadien Austin Connelly, auteur d'un flamboyant 66 (-5). Avec les 300 000 points engrangés ce dimanche, le voilà 55e de la Race to Dubai, mais surtout exempté sur l'European Tour jusqu'à fin 2019 !

Stalter vaillant troisième

Aligné en dernière partie ce dimanche avec Wattel et le Thaïlandais Kiradech Aphibarnrat (finalement 9e après des doubles bogeys au 15 et au 18), Joël Stalter figure parmi les six joueurs 3es ex æquo à -13. Le Lorrain, parti tambour battant avec quatre birdies sur les huit premiers trous, a longtemps mené le tournoi, seul ou en compagnie de ses partenaires de jeu. Mais, victime d'une baisse de régime sur le retour et coupable de trois bogeys entre le 11 et le 15, le rookie a dû laisser la victoire à son compatriote. « Je me suis donné une chance de gagner. J'ai fait un super aller, mais sur le retour ça s'est moins bien goupillé malheureusement. J'ai un petit goût amer de finir 3e, car on est beaucoup d'ex æquo. Mais c'est ma meilleure semaine sur l'European Tour, donc je vais retenir ça, et je sais que je ne suis pas loin d'avoir ce qu'il faut pour gagner », a-t-il livré. Il signe malgré cela la meilleure performance de sa carrière sur le Tour, et bondit à la 129e place de la R2D grâce aux 73 500 points empochés. S'il lui reste du chemin à faire pour intégrer le top 100 et ainsi conserver sa carte l'an prochain (il compte désormais environ 100 000 points de retard), l'élève de Hugh Marr s'est donné beaucoup d'espoirs pour la fin de la saison.

Berardo finit bien

Belle performance aussi de Clément Berardo (67, -4), qui se classe 17e à -9 total et se présentera la semaine prochaine au Portugal Masters, toujours sur l'European Tour, en confiance. Matthieu Pavon (72, +1) et Damien Perrier (71, par) ont terminé 38es à -5, tandis que Sébastien Gros (74, +3) a fini 70e à +5.


Par Alexandre Mazas
17 septembre 2017