Accueil / Élite / Circuits pro masculins / DP World Tour / Calendrier / 2017 / Volvo China Open / Volvo China Open (ET) : La Chine s'offre à nouveau à Alexander Levy

Volvo China Open (ET) : La Chine s'offre à nouveau à Alexander Levy

Vainqueur en play-off du Sud-Africain Dylan Frittelli après un dernier tour de toute beauté, Alexander Levy a remporté ce dimanche le Volvo China Open, trois ans après son premier sacre.

27-30
avril
VOLVO CHINA OPEN
LIEU : Topwin Golf & Country Club, Chine
CIRCUIT : DP World Tour

>>> Les résultats

Parti avec sept coups de retard sur le leader Dylan Frittelli, Alexander Levy savait qu'il lui faudrait scorer bas ce dimanche pour espérer mettre la pression sur le Sud-Africain. C'est exactement ce qu'il est parvenu à faire, franchissant l'aller en -2 grâce à un enchaînement birdie, bogey, birdie, birdie du 6 au 9, alors que l'homme de tête jouait les neuf premiers trous dans le par. Armé d'un putting à nouveau très efficace, Levy poursuivait ses attaques sur le retour, ajoutant deux nouveaux birdies au 11 et au 14 qui le plaçaient dans le sillage immédiat de son rival. Frittelli, gagné par la pression, commettait au 12 un très coûteux double bogey, qui relançait tout le suspense. S'accrochant à son maigre avantage d'un coup, le Sud-Africain rentrait alors quatre putts cruciaux du 14 au 17 pour rester devant. Mais Levy, qui manquait de peu l'eagle au 18 après avoir touché le green en deux, signait un ultime birdie pour terminer à -17 total, rendant une très bonne carte de 67 (-5) dans ce dernier tour.

Quatrième victoire sur l'European Tour

Frittelli, friable, expédiait son deuxième coup au 18 derrière la tribune d'hospitalité. Malgré un heureux free drop, il ne parvenait qu'à faire le par sur ce dernier trou, offrant ainsi à Levy une prolongation en mort subite. Après trois bon coups, le putt pour birdie du Tricolore à 5 m trouvait la cible, offrant donc au Varois son quatrième trophée sur l'European Tour, trois ans après le premier décroché dans ce même Volvo China Open. « C'est une émotion incroyable de revenir dans le cercle des vainqueurs. Cette victoire représente énormément de choses, car c'est dans ce tournoi que j'ai remporté mon premier succès sur le Tour », indiquait-il à chaud après avoir été aspergé de champagne par quelques-uns de ses compatriotes tels que Romain Langasque, Michaël Lorenzo-Vera, Romain Wattel et Benjamin Hébert.

La Ryder Cup 2018 dans le viseur

À 26 ans seulement, le champion du monde amateur en 2010 empoche donc le quatrième titre de sa carrière sur le circuit européen, soit autant que Raphaël Jacquelin et Grégory Bourdy qui ont atteint cette barre à des âges plus avancés. Nouveau numéro 1 français - il est désormais 11e au classement de la Race to Dubai et devrait intégrer le top 80 mondial ce lundi - Alexander Levy confirme, quelques mois après avoir remporté le Porsche European Open, son statut de candidat à la prochaine Ryder Cup. « C'est un objectif, mais aussi un rêve que de jouer la Ryder Cup en France. Je vais travailler à fond pour y être et donner tout ce que j'ai pour faire partie de l'équipe », lâche-t-il. Si la période de qualification pour le rendez-vous de 2018 au Golf National n'a pas encore débuté, nul doute que cette victoire au pied de la Grande Muraille de Chine fait de lui la meilleure chance, à ce jour, d'avoir un Français présent dans l'équipe européenne. D'autant plus après avoir partagé ses deux premiers tours, cette semaine au Topwin Golf & Country Club, avec Thomas Bjørn, le Danois qui aura pour mission de ramener la coupe en Europe...

Les Français au diapason

Pour faire écho à la victoire de leur compatriote, les cinq autres Français encore en lice à Pékin ont tous réalisé une belle dernière journée. Michaël Lorenzo-Vera, auteur lui aussi d'une carte finale de 67 (-5), est remonté de la 33e place pour finir aux portes du top 10, en 11e position à -11. Le Basque, qui n'a pas manqué un seul cut en sept tournois cette saison, progresse à la 36e place de la R2D, et sécurise définitivement ses droits de jeu pour 2018 avec déjà plus de 300 000 points au compteur. Juste derrière, Raphaël Jacquelin (69) et Benjamin Hébert (70) se classent 13es à -10, tandis que Julien Quesne (68) décroche son premier top 20 en 2017 en finissant 18e à -9. Enfin Romain Wattel (71) prend la 24e place à -8.


Par Alexandre Mazas
30 avril 2017