Accueil / Élite / Circuits pro masculins / European Tour / Calendrier / 2015 / Aberdeen Asset Management Scottish Open / Jacquelin, joli dauphin

Jacquelin, joli dauphin

Longtemps en tête au cours du dernier tour, Raphaël Jacquelin est passé très, très près de remporter l'Open d'Écosse ce dimanche à Gullane. Le Lyonnais a dû se contenter de la deuxième place, un coup derrière l'Américain Rickie Fowler qui a fini fort. Il s'est consolé en décrochant une invitation pour le British Open à St. Andrews la semaine prochaine.

09-12
juillet
ABERDEEN ASSET MANAGEMENT SCOTTISH OPEN
LIEU : Gullane GC, Écosse
CIRCUIT : European Tour

Disputé dans des conditions typiquement écossaises - ciel bas et gris, vent omniprésent - le dernier tour de cet Open d'Écosse 2015 a tenu toutes ses promesses. Aligné en dernière partie aux côtés de l'Anglais Daniel Brooks, Raphaël Jacquelin a rejoint la tête dès le premier trou, son partenaire du jour concédant un bogey. Au 2, le Lyonnais a signé son premier birdie du jour pour prendre seul les commandes à -12, mais est immédiatement redescendu à -11 après son bogey du 3. Pendant dix trous, le Français a trôné seul au sommet du leaderboard, enchaînant les pars pour maintenir ses rivaux à distance.

Sur le retour, les Américains Matt Kuchar et Rickie Fowler ont fait valoir leur statut de membres du top 20 mondial en réussissant quelques birdies cruciaux. Le premier en a posté deux au 13 et au 16 pour prendre la tête au club-house à -11, alors que dans le même temps Jacquelin concédait un bogey au 14 et manquait le coche au 16, le dernier par 5 du parcours. Quant au second, il s'est parfaitement remis d'un bogey au 14 en postant trois oiselets assassins au 15, 16 et 18 pour établir la nouvelle marque à battre à -12. Redescendu à -10 après son bogey du 14, Jacquelin devait impérativement rentrer son approche pour eagle sur le dernier trou pour partir en play-off avec Fowler. Magnifiquement exécuté, le coup de wedge du Français est venu mourir à quelques centimètres du trou, laissant le trophée au vainqueur du Players Championship sur le PGA Tour en mai dernier.

« Je suis satisfait, c'est sûr, car la façon dont j'ai joué les trois derniers mois était loin de me permettre d'être en tête d'un tournoi comme celui-là. Je suis content que ça revienne, après tout le travail que j'ai fait. Aujourd'hui, je savais que ça serait difficile, mais je suis resté concentré sur ce que j'avais à faire. La frappe de balle a tenu, le putting peut-être un peu moins, même si ce n'était pas mauvais. J'ai été solide sur les petits putts, ce qui est un signe de confiance. Ça me plaît, car sans confiance on n'arrive à rien. La confiance revient, et c'est déjà pas mal ! » a analysé un Raphaël Jacquelin philosophe à l'issue de son premier top 10 de la saison.

Lui qui en comptait 66 en carrière sur l'European Tour au terme de la saison 2014 a donc signé le premier de son cru 2015, dans l'un des plus gros tournois réguliers du circuit. Malgré sa deuxième place partagée avec Kuchar, le Lyonnais a ainsi empoché son plus gros chèque en vingt ans de carrière, une belle enveloppe de près de 400 000 euros qui lui permet de grimper au 33e rang de la Race to Dubai. Mais le vrai bonus de la journée est surtout l'invitation décrochée pour l'Open britannique la semaine prochaine à St. Andrews : « C'est plutôt très sympa ! Ça fait longtemps que je n'ai pas joué le British... J'en ai joué pas mal, mais depuis quelques temps c'était plus dur, donc je suis ravi. C'est une semaine en plus, mais une belle semaine, et en plus à St. Andrews. C'est super ! » a déclaré le Lyonnais, qui disputera le troisième Majeur de la saison pour la dixième fois de sa carrière.

À noter qu'un autre Français a terminé dans le top 10 - dixième précisément - ce dimanche à Gullane : Victor Dubuisson. Auteur d'une carte de 68 (-2) le Cannois a signé une nouvelle performance encourageante après sa vingtième place en Allemagne et sa douzième place en France les semaines précédentes. À St. Andrews, Jacquelin et Dubuisson retrouveront leurs compatriotes Alexander Levy (22e aujourd'hui), Romain Wattel (70e) et Romain Langasque, qualifié grâce à son succès au British Amateur le mois dernier.

Alexandre Mazas

>>> Les résultats