Accueil / Élite / Circuits pro masculins / European Tour / Calendrier / 2018 / Ryder Cup / Actus / Ryder Cup 2016 / Ryder Cup 2016 : L'Europe monte en puissance

Ryder Cup 2016 : L'Europe monte en puissance

Vainqueur 2,5 à 1,5 de la session matinale des foursomes ce samedi à Hazeltine, l'Europe n'a plus qu'un point de retard sur les USA (6,5-5,5) ! Le come-back des tenants du titre est lancé.

Rafael Cabrera-Bello et Sergio Garcia
28-30
septembre
RYDER CUP
LIEU : Golf National, France
CIRCUIT : European Tour

>>> Résultats et scores

Après la dérouillée reçue vendredi matin lors de la première session de foursomes, perdue 0-4, l'équipe européenne a remporté 2,5 à 1,5 les foursomes du samedi matin à Hazeltine. Les hommes de Darren Clarke ne sont plus qu'à un point de la formation emmenée par Davis Love III. La possibilité de remporter une quatrième Ryder Cup consécutive est plus que jamais à l'ordre du jour.

Match n° 9 : McIlroy & Pieters b. Mickelson & Fowler, 4&2

Darren Clarke a bien fait d'octroyer l'une de ses trois wildcards à Thomas Pieters ! Après sa belle prestation lors des foursomes vendredi après-midi aux côtés de Rory McIlroy, le Belge a de nouveau été choisi pour épauler le Nord-Irlandais ce matin en foursome. Leur puissance driver en mains et leur habileté au putting a fait merveille pendant neuf trous face à un duo Phil Mickelson - Rickie Fowler pas très à l'aise en début de partie : trois birdies sur les huit premiers trous et un avantage de 3-up a priori rédhibitoire. C'était sans compter, une fois de plus, sur la magie du gaucher américain, qui permet à son équipe de garder l'espoir en remportant les trous 9, 10 et 12. Mais des birdies européens au 11, 15 et 16 ont fini par avoir raison des joueurs de Davis Love III. La star McIlroy et la sensation Pieters s'imposent logiquement, 4&2, et permettent à l'Europe de revenir à 4-5.

Match n° 10 : Snedeker & Koepka b. Stenson & Fitzpatrick, 3&2

Merveilleuse trouvaille du capitaine américain vendredi en quatre-balles, le duo Brandt Snedeker - Brooks Koepka est logiquement reconduit en foursome ce samedi matin. La paire U.S. ne tarde pas à prendre le contrôle du match (2-up après 4 trous) face à un Henrik Stenson nettement moins bouillant qu'hier après-midi et un Matthew Fitzpatrick vaillant mais un peu tendre. Pourtant, les Européens reviennent à hauteur en empochant les trous 7 et 11, mais les Américains reprennent l'avantage en remportant le 13 et le 15 grâce à deux birdies. Au 16, un second coup de Fitzpatrick dans l'eau scelle le sort du match, perdu 3&2 par le duo anglo-suédois. Les USA reprennent deux points d'avance, 6-4.

Match n° 11 : Rose & Wood b. Walker & Z. Johnson, 1-up

Solide Justin Rose, qui confirme son retour à son niveau entamé samedi après-midi en fourballs aux côtés d'Henrik Stenson ! Le pilier anglais de cette sélection européenne, parfaitement épaulé par son rookie de compatriote Chris Wood, a pris sans trembler la mesure de Zach Johnson et Jimmy Walker, nettement moins incisifs que la veille. Les Européens n'ont certes joué que -2 en 18 trous, mais cela a suffi face à une paire américaine qui a terminé à -1. Trois trous gagnés au 7, 10 et 13 avaient pratiquement mis les Européens à l'abri, avant un come-back tardif des joueurs de l'oncle Sam, vainqueurs des trous 14 et 16. Un par idéalement assuré au 18 a offert au duo anglais une victoire 1up méritée, et à l'Europe son cinquième point (5-6).

Match n° 12 : Garcia & Cabrera-Bello et Spieth & Reed, égalité

Quel match ! Et surtout, quel dénouement ! Largués par une paire américaine Jordan Spieth - Patrick Reed on fire en début de match (cinq birdies sur les sept premiers trous, 3-up après six), la doublette espagnole Sergio Garcia - Rafael Cabrera-Bello a fait le dos rond, enquillant des mètres de putts pour garder un semblant d'espoir. Relégués à 4-down après leur bogey du 11, les Ibères ont alors entamé une remontée fantastique. Deux pars au 13 et au 15, contre des bogeys U.S., leur ont permis de revenir à 2-down, avant que deux birdies au 16 puis au 17 ne les remettent à hauteur ! Au 18, il a fallu toute l'assurance du putter de Patrick Reed pour que les Américains ne s'évitent une défaite crève-cœur. Partagé, ce match laisse donc les deux formations séparées d'un point seulement, 6-5 à 5,5 pour les locaux. La 41e Ryder Cup est loin d'être jouée !


Par Alexandre Mazas
1 octobre 2016