Accueil / Élite / Circuits pro masculins / European Tour / Calendrier / 2018 / Ryder Cup / Actus / Ryder Cup 2016 / Ryder Cup 2016 : Les États-Unis prennent le large

Ryder Cup 2016 : Les États-Unis prennent le large

Après la victoire de Rory McIlroy et Thomas Pieters dans le premier quatre-balles de l'après-midi, les États-Unis ont remporté les trois autres doubles pour mener 9,5 à 6,5 face à l'Europe.

Patrick Reed
28-30
septembre
RYDER CUP
LIEU : Golf National, France
CIRCUIT : European Tour

>>> Les résultats du samedi

Il faudra rien moins qu'un remake du Miracle de Medinah dimanche lors de la dernière journée de compétition pour que l'Europe remporte une quatrième Ryder Cup consécutive. Après avoir remporté les foursomes du matin 2,5 à 1,5 pour recoller à un point des États-Unis, le Vieux Continent a perdu trois des quatre fourballs de l'après-midi face à un Team USA survolé. Au terme d'un après-midi où le niveau de jeu a été exceptionnel de part et d'autre - 96 birdies et 3 eagles ont été enregistrés - les hommes de Darren Clarke se retrouvent dos au mur.

Match n° 13 : McIlroy & Pieters b. D. Johnson & Koepka, 3&1

La paire vedette de l'équipe européenne cette semaine à Hazeltine a remporté sa troisième victoire en trois matchs. Dans un affrontement virant souvent au concours de drives entre ces quatre gros cogneurs, Rory McIlroy et Thomas Pieters ont pu s'appuyer sur un putting nettement plus chaud que Dustin Johnson et Brooks Koepka, du moins sur l'aller. Devant 4-up après neuf trous, les Européens ont ensuite dû faire face à une belle réaction d'orgueil des Américains sur le retour. Revenus à 2-down après le 12, retombés à 4-down après le 14, puis de nouveau 2-down après 16 trous, les locaux ont fini par s'incliner sur le green du 17 suite au cinquième birdie du jour de Pieters (ainsi qu'un eagle). Très complémentaire, le duo belgo-irlandais a permis à l'Europe de revenir à égalité à 6,5 partout. Temporairement seulement...

Match n° 15 : Mickelson & Kuchar b. Kaymer & Garcia, 2&1

Écarté des quatre-balles vendredi après-midi, Phil Mickelson a cette fois-ci été aligné dans sa formule de jeu favorite. Associé à Matt Kuchar, le gaucher a livré une prestation remarquable, enfilant des kilomètres de putt quand son partenaire ne plantait pas les drapeaux. Au cours d'une partie qu'ils ont toujours menée, les Américains n'ont guère eu de difficultés à dominer un duo européen sur courant alternatif. Avec seulement deux birdies pour contribuer au score de l'équipe, Martin Kaymer n'a pas été d'une grande aide pour Sergio Garcia. L'Espagnol a livré une belle bataille (6 birdies), mais n'a pu empêcher la défaite de son équipe sur le green du 17, un birdie de Mickelson répondant au sien.

Match n° 14 : Holmes & Moore b. Willett & Westwood, 1-up

Un dénouement crève-cœur dans ce deuxième match du jour qui a longtemps semblé maîtrisé par un Lee Westwood enfin digne de son statut et bien épaulé par Danny Willett. Après avoir pris par deux fois l'avantage, au 7 puis au 10, les Anglais ont à nouveau été rattrapés par un superbe birdie de J.B. Holmes, brillant ce samedi après-midi, au 13. Rattrapé par ses démons au putting dans les derniers trous, un Westwood jusqu'alors impeccable manquait un putt d'un peu plus d'un mètre au 17 pour partager le trou, et un autre de moins d'un mètre au 18 pour partager le match. Victoire offerte sur un plateau, donc, à Holmes et Ryan Moore qui n'en demandaient pas tant, et deux points d'avance pour les USA.

Match n° 16 : Reed & Spieth b. Rose & Stenson, 2&1

Opposés pour la troisième fois de la semaine, les duos vedettes des deux équipes ont une fois de plus livré un combat épique. Devant dès le 1 grâce à un birdie d'Henrik Stenson, les Européens ont ensuite pris de plein fouet la tornade Patrick Reed. À lui seul ou presque - Jordan Spieth, fatigué, ayant été assez transparent - le bouillant Texan a enfoncé ses adversaires en remportant quatre trous consécutifs du 5 au 8, grâce à trois birdies et un eagle ! Des birdies de Justin Rose au 12, puis de Stenson au 13, remettaient l'Europe à seulement 1-down, mais Reed plantait deux nouveaux oiselets au 14 et au 15 pour remettre les USA 3-up. Sur le par 5 du 16, un merveilleux chip-in pour eagle du Suédois offrait un sursis aux hommes de Darren Clarke, mais Reed, encore lui évidemment, scellait le sort du match au 17. Grâce à ce troisième point de la session, les boys de Davis Love III s'offrent une avance assez confortable de 3 points (9,5 à 6,5) à la veille des simples. Pour conserver son trophée, l'Europe devra donc marquer 7,5 points sur 12 possibles dimanche.


Par Alexandre Mazas
2 octobre 2016