Accueil / Élite / Circuits pro masculins / European Tour / Calendrier / 2020 / Golf in Dubai Championship presented by DP World / Golf in Dubai Championship (ET) : Rozner vainqueur en costaud !

Golf in Dubai Championship (ET) : Rozner vainqueur en costaud !

Auteur d'un dernier tour d'anthologie ce samedi dans les Émirats arabes unis (64, -8), Antoine Rozner a remporté avec la manière son premier titre sur le Tour européen. Le Racingman devance de deux coups quatre joueurs, dont son compatriote Michaël Lorenzo Vera.

02-05
décembre
GOLF IN DUBAI CHAMPIONSHIP PRESENTED BY DP WORLD
LIEU : Jumeirah Golf Estates (Fire), Émirats arabes unis
CIRCUIT : European Tour

Après les succès de Joël Stalter en Autriche mi-juillet et de Romain Langasque au pays de Galles fin août, le golf tricolore s'est offert ce samedi une troisième victoire sur le Tour européen en 2020. Mais longtemps, au cours d'un dernier tour spectaculaire, la balance a oscillé entre Antoine Rozner et Michaël Lorenzo Vera, lancés l'un et l'autre à pleine vitesse à la poursuite du leader Andy Sullivan. En tête depuis le premier tour, l'Anglais a livré sa moins bonne partie de la semaine (70, -2), ouvrant grande la porte à ses rivaux qui n'ont pas manqué de s'y engouffrer. Parti sur les chapeaux de roue avec trois birdies sur ses trois premiers trous, « MLV » a le premier mis la pression, alors que Rozner alignait quatre pars pour démarrer. Mais c'est bien le Racingman qui était le premier à rejoindre le Britannique en tête, grâce à un enchaînement extraordinaire de cinq birdies et un eagle en neuf trous, du 5 au 13.

Auteur quant à lui d'une partie exemplaire, illuminée par quelques coups d'anthologie au 10, au 16 ou encore au 17, Lorenzo Vera a le premier placé la marque à -23 après avoir rendu une carte finale de 65 (-7) constellée de sept birdies. Dans la partie suivante, Rozner s'est parfaitement repris d'un unique accroc au 15 (bogey) en convertissant une occasion au 16, et est arrivé au 18 nanti d'un coup d'avance sur son compatriote. Après un coup de fer magistralement déposé à 7 mètres pour eagle, le joueur de 27 ans a arraché un ultime birdie au Fire Course du Jumeirah Golf Estates pour un 64 (-8) final lui offrant la victoire à -25. « C'est incroyable ! Je suis passé pas loin deux fois cette saison, à l'île Maurice et en Espagne, et c'était assez frustrant. Alors aujourd'hui, jouer -8 dans mon dernier tour pour aller chercher la gagne, c'est juste énorme ! Je suis très heureux de la manière dont j'ai joué. On a fait du très bon boulot avec mon caddie, on a su rester agressifs jusqu'à la fin... C'était vraiment du très bon golf ! » a-t-il livré, ému, aux caméras de l'European Tour.

Deux fois titré sur le Challenge Tour l'an passé, le joueur formé au RCF La Boulie et entraîné par Benoît Ducoulombier remporte son premier succès à l'échelon supérieur, presque un an jour pour jour après son play-off perdu face au Danois Rasmus Højgaard à l'AfrAsia Bank Mauritius Open. « C'est dingue ! Il faut déjà que je réalise que gagner un tournoi du Tour européen n'est pas donné à tout le monde. Maintenant il va falloir que je gère bien les moments qui arrivent, pour repartir de l'avant et essayer de bien terminer la saison la semaine prochaine à la finale », a-t-il indiqué. Désormais 24e de la Race to Dubai, Rozner sera l'un des représentants tricolores au DP World Tour Championship, qui débute jeudi prochain sur l'Earth Course du Jumeirah Golf Estates. Une épreuve estampillée Rolex Series qui sera sa toute première en carrière, et dans laquelle il retrouvera Victor Perez (5e de la R2D) et Benjamin Hébert (65e), et peut-être Romain Langasque (41e), testé positif au Covid-19 en début de semaine et dans l'attente d'un feu vert médical, ainsi que Matthieu Pavon (72e). Deuxième Français à s'imposer sur le circuit pour sa saison de rookie après Grégory Havret en 2001, Rozner devrait enfin bondir aux alentours de la 125e place mondiale lundi.

Outre la performance de Michaël Lorenzo Vera, deuxième ex æquo en compagnie des Anglais Sullivan et Matt Wallace et de l'Italien Francesco Laporta, saluons également le beau finish de Clément Sordet, qui prend la 13e place à -18 grâce à un joli 66 (-6). Robin Sciot-Siegrist (69), Romain Wattel (70) et Damien Perrier (71) terminent 52es à -9, tandis que Joël Stater (79) finit 68e à -1.


Par Alexandre MAZAS
5 décembre 2020