2017, un nouveau cap franchi

En 2017, pour sa 101e édition, l’open de France entrait dans une nouvelle phase de son histoire pour atteindre une dimension inédite, et dix ans après Graeme Storm s'offrait un nouveau vainqueur Anglais, Tommy Fleetwood, l'un des joueurs les plus prometteurs et charismatiques de la nouvelle génération d'outre-Manche. 

Avant dernière édition avant la Ryder Cup 2018

L’Open de France fait partie du circuit européen depuis la création de ce dernier en 1972. Son statut de plus ancien open national d’Europe continentale, son palmarès illustre, son parcours d’exception et sa conséquente dotation en faisait déjà l’un des plus grands rendez-vous de l’année. 2017 ouvrait une nouvelle ère.

Les joueurs qui se sont alignés au départ de notre open national en 2017 ont joué le parcours de la Ryder Cup 2018, l’Albatros du Golf National, parcours qui ne cesse de monter lui aussi en puissance et qui dévoilait sa nouvelle configuration en 2016 pour sa 100e édition, après les travaux intervenus en 2015 et 2016.

L’HNA Open de France au nombre des Rolex Series

L’open de France, à la faveur de son nouveau partenaire titre, HNA, fait partie des "Rolex Series" créés en 2017 par l’European Tour, huit tournois d’exception dotés à 7 millions de dollars, soit 6.6 millions d’euros pour l’HNA Open de France.

L’Open de France plus que centenaire

L’open de France a été le premier tournoi du continent à rejoindre "The 100 Club" et les six tournois qui pouvaient déjà se targuer d’avoir été joué 100 fois : le British Open, l’US Open, l’Open du canada, l’Open d’Australie, l’Open d’Afrique du Sud et l’Open d’Argentine. 
Bien que disputé pour la première fois 46 ans après la naissance de l’Open britannique (1860), l’open de France talonne de près les autres grands open nationaux, États-Unis (1895), Afrique du Sud (1903), Canada et d’Australie (1904), et Argentine (1905). Disputé sans interruption, à l’exception des deux Guerres mondiales, c’est le plus ancien open national d’Europe continentale, devant ses homologues belge (1910), allemand (1911), néerlandais et espagnol (1912), suisse (1923) et italien (1925).

L’Open de France parmi les grands évènements français

Parmi les évènements sportifs à vocation internationale, l’open de France succédait aux grandes courses cyclistes (Paris-Roubaix et Paris-Tours en 1896, le Tour de France en 1903) et au Grand Prix de France automobile, disputé pour la première fois trois jours plus tôt ! Suivront, parmi les plus fameux, le prix hippique de l’Arc de Triomphe (1920), les 24 Heures du Mans auto (1923) et la transformation du championnat de France de tennis en "Internationaux de France" (1925). 

Les plus grands au palmarès de l’Open de France

L’Open de France s’est offert au fil des décennies à quelques-unes des légendes du jeu : John H. Taylor, James Braid, Walter Hagen, Henry Cotton, Bobby Locke, Byron Nelson, Severiano Ballesteros qui y remportait le deuxième de ses 50 succès sur l'European Tour, avant de s’adjuger trois autres titres français, Greg Norman, Nick Faldo, Bernhard Langer, Retief Goosen, Colin Montgomerie, José Maria Olazábal, Martin Kaymer, Miguel Ángel Jiménez et Graeme McDowell... Au total, 20 vainqueurs de tournois du Grand Chelem ont inscrit au moins une fois leur nom sur la coupe Edward George Stoïber, le massif trophée en argent présenté au lauréat.

Les Français et l'Open de France

Sept Français pour 13 victoires : Arnaud Massy 1906, 1907, 1911, 1925, Jean Gassiat 1912, Marcel Dallemagne 1936, 1937, 1938, Firmin Cavalo 1948, Jean Garaialde 1969, Jean-François Remesy 2004, 2005, Thomas Levet 2011.