Les golfs labellisés

Dans le cadre du partenariat lancé en 2016 avec le Muséum national d’Histoire naturelle, et avec le soutien de l’ensemble des organisations représentatives du golf français et européen, la ffgolf lancera en 2018 un programme inédit d’étude de la biodiversité des golfs français reposant sur l’adhésion volontaire de clubs désirant engager une démarche structurée et approfondie de connaissance, de protection et de valorisation de leur patrimoine naturel.

Reposant sur un système progressif de labellisation des clubs, cette initiative intitulée "Programme golf pour la biodiversité" permettra de rapprocher les clubs des structures naturalistes locales capables de conduire des expertises naturalistes fondées sur le cadrage technique du Muséum national d’Histoire naturelle.

Des golfs référencés, identifiés et reconnus comme structures agissant pour la préservation de la biodiversité

Les clubs pourront ainsi découvrir une richesse naturelle qu’ils méconnaissent, bénéficier d’un accompagnement technique leur permettant de protéger ce patrimoine, et diffuser une image positive et responsable de leur structure en étant référencé, identifié et reconnu comme structure agissant pour la préservation de la biodiversité.

  • Niveau Bronze, réalisation d'observations e la biodiversité
  • Niveau Argent, mise en place d'un suivi de la biodiversité
  • Niveau Or, mise en oeuvre des préconisations, suivi et partage des retours d'expérience

En participant nombreux à ce programme, les clubs contribueront à alimenter un inventaire national de la biodiversité des golfs français, à évaluer la contribution globale du golf aux enjeux de biodiversité et à animer une vaste communauté de pratiques.

Les données naturalistes collectées seront intégrées à l’Inventaire National du Patrimoine Naturel animé par le Muséum et seront accessibles à tous.

Personnel des golfs, joueurs, des observateurs pour Vigie-Nature

De manière complémentaire et comme le propose le Niveau Or du Programme golf pour la biodiversité, vous pouvez également envisager de mettre en place des protocoles de sciences participatives. En complément du suivi réalisé par des experts, il est possible de mettre en place des protocoles simples offrant l’opportunité aux gestionnaires, intendants, personnel d’entretien des parcours mais aussi aux joueurs d’effectuer par eux-mêmes des observations naturalistes, pour des groupes d'espèces en fonction des compétences et des affinités de chacun (oiseaux, papillons, plantes...).

Les données récoltées par le personnel et les joueurs du golf à partir de protocoles simples, pourront être intégrées dans les données des associations environnantes ou par exemple dans le programme Vigie-Nature développé par le Muséum National d’Histoire Naturelle. Le programme Vigie-Nature a pour objectif de suivre les espèces communes à l’échelle nationale grâce à un réseau d’observateurs volontaires. Des associations présentent sur l’ensemble du territoire animent les réseaux d’observateurs et le Muséum National d’Histoire Naturelle assure l’analyse des données récoltées.

Les observateurs volontaires contribuent à l’accumulation de connaissances scientifiques essentielles à la conservation de la biodiversité. Et indirectement, ils permettent de mieux comprendre le fonctionnement de la faune et de la flore et de mettre en place des mesures de gestion appropriées.