Responsabilité et engagement

Une fédération, de part son rôle central dans une filière professionnelle qui compte près de 1 200 clubs dont plus de 700 golfs, soit quelque 8 000 emplois directs, revêt naturellement une fonction sociétale forte. Sa responsabilité vis-à-vis des conséquences sociales, sanitaires et environnementales de ses activités, notamment pour ses parties prenantes, l’engage aux meilleurs efforts pour le développement durable de toute sa branche d’activité.

Délégataire d’une mission de service public auprès de son ministère de tutelle, le Ministère des sports, pour organiser et promouvoir le développement de sa discipline, la ffgolf se doit non seulement de satisfaire pleinement aux obligations juridiques applicables, mais aussi d’aller au-delà en investissant :

  • dans le capital humain (développement, formation, emploi, accès au sport de haut niveau et promotion de la santé…),
  • dans la préservation de l’environnement (éthique, transparence, information, sensibilisation…),
  • dans les relations avec ses parties prenantes (associations sportives, licenciés, clubs membres, partenaires institutionnels et commerciaux…).

En véritable chef d’orchestre, la ffgolf s’implique auprès de ses clubs, ses licenciés, ses bénévoles pour organiser la pratique sportive et la découverte du golf par le plus grand nombre dans le respect des enjeux du développement durable.

Cela se traduit par des accords cadres tels que la Convention Collective Nationale du Golf, la Convention d’objectifs (Ministère des sports).

En matière d’environnement, la ffgolf au travers sa commission statutaire « environnement », axe son action autour des piliers suivants :

  • La préservation de la ressource en eau,
  • La préservation de la biodiversité,
  • Le développement durable.

Ces 3 piliers inscrits dans la Charte nationale golf et environnement, légitimée par le fait que les quelque 700 golfs membres de la ffgolf représentent plus de 30 000 hectares d’espaces naturels, sont inévitablement liés aux caractéristiques intrinsèques des parcours des golfs. 

Le golf se pratique dans le monde entier et les conditions d’entretien sont très différentes selon les contextes climatiques et réglementaires. La perception des golfs en France vis-à-vis de l’écologie est très souvent déformée par les images véhiculées dans les médias présentant notamment des parcours de golfs construits en plein désert au dépend de toute logique environnementale.

Dans l’opinion, ces cas particuliers choquent et contribuent à entretenir l’amalgame entre ces golfs controversés et les golfs français.