La ffgolf et l’environnement, un engagement de longue date

Depuis 15 ans, la ffgolf au travers de sa commission statutaire "environnement", axe son action autour des piliers suivants, la préservation de la ressource en eau, la préservation de la biodiversité, et le développement durable.

 

2004
Création d’une commission statutaire en charge des questions environnementales au sein de la ffgolf.

  • Un plan est envisagé, une stratégie engagée. Des personnes qualifiées et mandatées, peuvent commencer à créer un tissu de relations qui servira de trame au projet.

2006
Signature avec les Ministères de l’Environnement et des Sports de la Charte sur l’eau afin d’engager une dynamique auprès des gestionnaires de golf pour réduire l’utilisation de l’eau pour l’arrosage. Un accord unique dans le monde du golf entre la filière des golfs et l’état, une démarche concertée pour atteindre des objectifs communs.

  • Une priorité, les golfs utilisant de l’eau en provenance du réseau public au travers la recherche de ressources alternatives et la réduction de 30% des consommation d’eau. Un dispositif de sauvegarde de l’arrosage des greens en cas de sécheresse reconnu par les préfets.

2007
Début des relations de la ffgolf avec le Muséum national d’Histoire naturelle, qui réalise un diagnostic « Faune et Flore » au Golf National, visant à évaluer la qualité environnementale du site, son rôle dans les continuités écologiques, et ses pratiques en termes de gestion et de valorisation de son patrimoine naturel.

  • Ce premier travail d’envergure est porteur d’ambitions nouvelles pour la ffgolf. Il sert à bâtir les fondations d’une entreprise collective, avec chacun son potentiel et son savoir-faire, tournée vers un même et ambitieux projet de protection de l’environnement dans les golfs, du plus petit au plus grand, du plus ancien au plus moderne, en passant par le Golf National qui se devait d’être irréprochable et surtout moteur d’actions. Pour soutenir cette entreprise, 4 brochures seront publiées.

L’empreinte de la biodiversité au Golf National, un travail entamé en 2007...

...et qui se poursuit encore aujourd’hui !

Durant la semaine du 24 au 30 septembre 2018, le Golf National accueille la Ryder Cup, l’événement golfique le plus important au monde ! La portée exceptionnelle de la Ryder Cup a exigé de mettre en place des moyens et des solutions pour connaître et préserver la biodiversité du site en amont de l’événement, et ce, afin de l’enrichir en aval.

Un tel suivi implique l’intervention d’experts écologues et naturalistes sur le Golf National. Les écologues ont utilisé la méthode de l’Indicateur de Qualité Ecologique (IQE. Cf. http://iqe-spn.mnhn.fr/). Cet outil, développé par le Muséum, permet de mesurer dans le temps, l’évolution des milieux naturels, en lien avec les pratiques de gestion et d’aménagement mises en œuvre sur un site. Un rapport d’expertise a été produit et guide aujourd’hui les choix de gestion à déployer en faveur de la biodiversité du Golf National.

« Le travail d’inventaire sur la durée, prend bien entendu en compte le fait que l’évènement Ryder Cup, au regard de l’environnement, est relativement traumatisant, indique Thomas Charrier, en charge de ce dossier à la ffgolf. C’est pourquoi il était important de préparer l’après-Ryder Cup dès l’origine du projet. La circulation de milliers de personnes sur le site, les piétinements, les nuisances sonores, tout ce qui est lié à la consommation sur place, etc. est à prendre en compte de façon à assurer plus qu’un retour à la normale : un réel enrichissement. ».  

Ryder Cup Europe, organisateur de l’événement, est à ce titre partie prenante. Elle participe au financement du Programme National d’Etudes de la biodiversité des golfs Français et pourra s’appuyer sur cette expérience au Golf National pour intégrer la préservation de la biodiversité sur les sites d’accueil des prochaines éditions de la Ryder Cup. 

Retrouvez plus d’informations sur les travaux du Muséum au Golf National

2010
Renouvellement de la charte sur l’eau qui devient la Charte nationale golf et environnement pour 5 ans avec l’ajout de la signature du Ministère de l’Agriculture à celles des Ministères de l’environnement et des sports.

  • Son champ d’actions est étendu aux thèmes de la préservation de la biodiversité et de la qualité de l’eau au travers la réduction des consommations d’intrants (engrais et produits phytosanitaires). Des bilans de l’action de la ffgolf et de la filière sont attendus sur chacune de ces thématiques au terme de l’accord.

2013
Remise au Ministères signataires du Premier rapport quinquennal portant sur la préservation quantitative de la ressource en eau par les golfs français.

  • Ce dossier a permis d’actualiser toutes les données, souvent erronées, connues jusqu’alors sur la consommation en eau des golfs français, et surtout, de faire mieux connaître les efforts croissants des clubs pour gérer et préserver cette ressource. Consultez la plaquette de synthèse de l’étude.

2014
Lancement du projet d’édition d’un Guide de gestion environnementale des espaces golfiques destiné aux décideurs des équipements golfiques. Ce projet bénéficie du soutien financier de trois Agences de l’eau. Les contributeurs techniques se compose d’un cabinet d’architecture, de représentants de l’Institut AGREF/Ecoumène, du Muséum National d’Histoire Naturelle et des permanents et élus de la commission environnement de la ffgolf.

  • Ce Guide vise à sensibiliser la filière professionnelle du golf, les gestionnaires de golf et les intendants de terrain, aux pratiques d’entretien favorables à la préservation de l’environnement. Tout au long des 120 pages et ses fiches techniques, ce document évoque en détail l’utilisation de l’eau, l’emploi des produits phytopharmaceutiques, les méthodes culturales, et enfin la préservation et la valorisation de la biodiversité, à travers la gestion quotidienne des golfs et également à travers la conduite de projet de construction de golf.

2015
Signature d’une convention avec l’Agence de l’eau Loire-Bretagne qui permet à des golfs d’obtenir des aides financières pour la réalisation d’études et de travaux visant à préserver la ressource en eau à travers la réduction des consommations d’eau et d’intrants.

  • Cet accord témoigne de la cohérence de la démarche d’engagement en termes de préservation de la ressource en eau et de la volonté d’associer les clubs en leur permettant d’initier des démarches de progrès. Près de 15% des golfs du bassin Loire-Bretagne ont ainsi pu bénéficier d’aides financières et réaliser des progrès significatifs.

2016 (1)
Publication des résultats de l'Enquête Nationale Ecophyto auprès des golfs français. Cette fois, c’est le volet qualitatif de la préservation de l’eau qui est abordé avec un nouveau rapport national sur l’usage des produits phytosanitaires. Dans le cadre d’une enquête complexe, la filière golf a pu démontrer toute son implication, symbolisée par un niveau de participation exceptionnel. Près des deux tiers des golfs y ont répondu.

  • Ce rapport permet d’apprécier le professionnalisme des clubs, leur degré d’exigence, leur niveau de compétence, mais aussi leurs difficultés et leurs contraintes pour franchir de nouveaux paliers dans leurs démarches de progrès. Il met en relief la dynamique positive en matière de réduction d’usage des produits phytosanitaires. Consultez la plaquette de synthèse de l’enquête.

2016 (2)
Une convention cosignée par Monsieur Jean-Lou Charon, Président de la ffgolf et Monsieur Bruno DAVID, Président du Muséum National d’Histoire Naturelle. Débute alors une nouvelle action de grande envergure portant sur un vaste Programme d’études quadriennal (jusqu’en 2020) de la biodiversité des golfs sur le territoire métropolitain.

  • Une communication de plus en plus fluide entre tous les acteurs concernés par les enjeux environnementaux dans l’optique d’une prise de conscience, et d’une volonté d’actions, de plus en plus généralisées. A noter que les deux dernières publications – véritables mines d’informations et de conseils - ont été réalisées en partenariat étroit avec le Muséum national d’Histoire naturelle.

2017- 2018
Dans le cadre du Programme Golf pour la Biodiversité le lancement du processus de labellisation des golfs s’inscrit dans une logique d’action. Le programme repose sur une démarche volontaire des golfs et se concrétise par trois niveaux progressifs "Bronze, Argent et Or" reposant pour chacun d’eux sur un cadre technique et scientifique établi avec l’appui du Muséum national d’Histoire naturelle.

  • Démontrer qu’un golf peut être un lieu accueillant pour la biodiversité, à condition d’y mener une gestion adaptée. Une centaine de golfs en France sont intéressés par la démarche, et plusieurs clubs ont déjà signé leur lettre d’engagement. Une fois l’ensemble des étapes atteintes, les golfs sont récompensés par l’obtention du label, correspondant à leur niveau d’engagement. Retrouvez les clubs engagés.

2019
La ffgolf lance une importante campagne nationale de sensibilisation des joueurs. Les clubs entreprennent de plus en plus d’actions en faveur de la préservation de l’eau et de la biodiversité. Leurs pratiques de gestion évoluent et il est important que les joueurs comprennent ces changements et les objectifs poursuivis. L’adoption de bonnes pratiques et de bons comportements par les joueurs est indispensable pour soutenir et accompagner la dynamique actuelle en faveur de parcours toujours plus respectueux de l’environnement.

  • Plusieurs supports ont édités et envoyés dans les clubs. Téléchargez-les à partir des liens suivants et rendez-vous dans les clubs pour les consulter :

Plaquette Golf et environnement - Nos parcours évoluent, notre regard et notre pratique aussi

4 affiches thématiques à destination des joueurs

Leaflet joueurs - Golf et environnement