Accueil / Jouer / Jeunes / Equipes de France / Calendrier / 2019 / Championnat d'Europe par équipes Girls / Championnat d’Europe par équipes Girls : la Suisse pour finir

Championnat d’Europe par équipes Girls : la Suisse pour finir

Alors qu’elle n’avait pas joué hier, l’équipe de France Girls est retournée sur le parcours aujourd’hui face au Pays de Galles pour franchir une étape supplémentaire vers la 9e place finale. C’est chose faite, les filles s’imposent dans leur match et s’offrent une revanche de l’an passé face à la Suisse demain à 10h46 précise.

Loïs Lau a apporté le point de la délivrance à la France. RM / FFGOLF
09-13
juillet
CHAMPIONNAT D'EUROPE PAR ÉQUIPES GIRLS
LIEU : Parador de El Saler, Espagne
CATÉGORIE : U18

Le résumé

Une réaction était attendue après la déception des qualifications, elle a eu lieu puisque la France l’a emporté 3 à 2 face au Pays de Galles pour son premier match play du tournoi. En ce qui concerne la manière il va falloir attendre demain pour voir réellement l’équipe de France évoluer à son niveau, en tout cas on l’espère.

« L’essentiel est assuré, une victoire reste une victoire », réagissait la capitaine Clémence Abrahamian après le duel mais les Bleues se sont faites peur. Une fois de plus poussées dans leurs retranchements sur les derniers trous par des Galloises sans craintes, certaines Girls ont perdu le fil de leur partie et c’est finalement Loïs Lau qui a délivré la team après deux trous de playoff dans son simple.

Demain, en finale du tableau B, l’équipe de France retrouve la Suisse qui l’avait emportée l’an passé face au Bleues avec pour enjeu la même place. Une revanche alléchante mais qui proposera une opposition plus coriace que ce vendredi. En espérant que le clan tricolore se libère pour finir sur une bonne note et repartir de l’Espagne le sourire aux lèvres.

La victoire mais sans briller

Lucie Malchirand et Adéla Cernousek.

Engagées en double pour le foursome du jour, Lucie Malchirand et sa copine Adéla Cernousek sont les premières à rapporter un point à la France. Face à la paire des rouge et vert, le duo tricolore a mis du temps à rentrer dans la partie mais finalement elles ont su reprendre le dessus et s’imposer sur le score de 3&2 : « On a commencé par faire quelques bêtises et nos adversaires faisaient des pars tranquillement. Il restait encore quelques séquelles de la qualification dans nos têtes sûrement mais à mi-parcours le match a tourné. On s’est concentrée sur notre jeu sans s’adapter à celui des Suissesses et c’est passé », déclaraient Lucie et Adéla en fin de partie.

Dans la foulée le premier simple du Jour qui opposait Mathilde Delavallade à la Galloise Ffion Tynan a tourné à l’avantage de cette dernière sur le score de 1up. Même histoire pour Alizée Vidal qui s’est inclinée 2down en perdant les trous 17 et 18.

La France est alors en position délicate à cet instant et le passage compliqué de Loïs Lau sur le 17 et le 18 rajoute de la pression. Devant 2up au départ du par 3 du 17, la joueuse de Fontainebleau voit son adversaire rentrer une ficelle pour revenir 1down. Puis sur le green du 18 Loïs concède trois putts après avoir un peu trop chargé le premier, elle file donc en playoff : « Je sentais un peu de pression sur ce putt alors que j’avais juste à en faire deux pour gagner le match et avec l’adrénaline j’ai pas assuré. »

Loïs Lau se voit donc dans l’obligation de repartir au trou 1 alors que dans le même temps Lilas Pinthier redonne de l’espoir à la France en s’imposant sur le 1up avec un solide par au 18. Le destin

Lilas Pinthier.

des Bleues se retrouve donc entre les mains de la bellifontaine qui partage le premier trou de prolongation. Elle s’impose finalement sur le green du 2 pour son 20e trou du jour après une accumulation d’erreurs de la Galloise : « À ce moment là j’étais juste contente d’avoir gagné et de rapporter le point de la victoire à mon équipe, c’était un soulagement. »

Un petit mot sur le tableau A qui a vu l’Espagne l’emporter face à L’Italie en demi-finale. Le Danemark s’est débarrassé de l’Allemagne et retrouvera la Roja en finale.

Les mots du staff : Gwladys Nocera et Mickaël Mahéo

«  Sentiment mitigé sur cette journée, on est soulagé parce que une victoire c’est toujours satisfaisant et en même temps si on veut être plus exigeant, et on est là pour ça, on a retrouvé à certains instants des scénarios qui étaient un peu les mêmes que pendant le premier tour de la qualification. »

« À un moment donné elles devaient juste faire des choses qu’elles savent faire, comme pendant le second tour du strokeplay ou dans les tournois individuels depuis le début de la saison, mais la tension du money time les détourne de leur jeu. Elles sont plus focus sur ce que fait l’autre alors qu’il faut plutôt voir la partie comme un combat face au parcours. »

« Bien sûr on content d’avoir gagné mais au-delà du résultat ce qu’on aimerait c’est qu’elles réfléchissent pour demain mais surtout pour la suite afin de trouver la solution pour contrer cette sorte de doute qui intervient dans la partie alors qu’elles sont capables, largement, de faire le job. Maintenant c’est un tournoi compliqué sur lequel elles vont apprendre et gagner en expérience et demain on va aller chercher la gagne. Elles vont jouer avec confiance et on terminera le tournoi sur une bonne note, en battant les Suissesses, j’en suis persuadé. »

Le post social


Par Romain MURAILLE
12 juillet 2019