Accueil / Jouer / Jeunes / National & International / Calendrier / 2016 / Irish Boys Amateur Open Championship / Irish Boys Amateur : le meilleur score du jour pour Ross MacIntosh et Hugo Hyest

Irish Boys Amateur : le meilleur score du jour pour Ross MacIntosh et Hugo Hyest

Le Savoyard et le Francilien ont signé la meilleure carte (67) du troisième tour et progressé au classement. Malgré un 75, Dimitry Mary n’a perdu que trois places (6e). Boulanger, Laussot, Riboud, Debove et Marin ont également passé le cut.

Ross MacIntosh à l'Irish Boys Amateur
28 juin
1 juil.
IRISH BOYS AMATEUR OPEN CHAMPIONSHIP
LIEU : Castle Golf Club, Irlande
CATÉGORIE : -18 ans

<<<Les résultats

Troisième à l’issue du deuxième tour à quatre coups de l’Irlandais du Nord, Mark Power, et donc toujours en course pour la victoire finale, Dimitry Mary a grandement compromis ses chances, aujourd’hui, après son 75 : «Je peux encore monter sur le podium», assure-t-il. Un vent soutenu s’étant levé dans l’après-midi, le joueur du Golf Cub de Lyon a eu du mal tout au long d’une partie au cours de laquelle il n’a réussi qu’un seul birdie au 4. 

Un "trois putts" à dix mètres au 3 lui a valu un premier bogey. Il l’a effacé au 4 grâce à une approche à trente centimètres du trou. 

Entre quatre et dix mètres des drapeaux sur les trous suivants, il n’a pas concrétisé ses occasions. Au 9, son drive a touché un arbre et il s’est retrouvé sous des branches. Après s’être recentré, le jeune Lyonnais a atteint le green. Mais, à sept mètres, il a pris trois putts pour un double.

Passé en 37 (+ 2), il a expédié sa mise en jeu du 10 à gauche du green. Son chip d’une vingtaine de mètres a dépassé le trou et il est reste court de quelques centimètres sur son putt pour le par (+ 3). Un nouveau «trois putts» au 13 a porté son score à + 4.

Au 16, Dimitry Mary a pris un coup au moral en loupant un putt de quatre-vingts centimètres pour birdie. Il a lâché son drive du 17 à gauche. Après un recentrage, il a touché une branche et sa balle a fini dans un bunker. Malgré une bonne sortie, il a raté son putt pour le par (+ 5) : «Mes deux mauvais enchaînements 9-10 et 16-17 m’ont fait mal», avoue-t-il.

Ross MacIntosh performant dans le vent

Pénalisé par un quadruple (au 6) le premier jour et par une mauvaise entame (+ 4 après six trous), le deuxième, Ross MacIntosh a réalisé une superbe partie dans le vent sur le parcours du Castle Golf Club.

Contrairement à la veille, le joueur d’Aix-les-Bains a aligné trois birdies en six trous. Il a touché le green du par 5 du 1 en deux et putté deux fois. Après deux belles opportunités non concrétisées au 2 et au 3, il a glissé un putt de trois mètres en descente au 5 et de deux mètres en montée au 6 (- 3). Une mauvaise mise en jeu au 9 lui a valu un premier bogey. Il est redescendu à - 3 à la faveur d’un birdie donné au 11.

Au départ du 14, Ross MacIntosh a égaré son drive et perdu un point. Mais, un cinquième birdie au 16 grâce à un putt de trois mètres lui a offert un score de 67 : «J’ai vraiment très bien joué dans le vent irlandais, assure-t-il. Ce fut une belle partie.»

Avec un total de 214, Ross MacIntosh a intégré le top 10 (9e).

Hugo Hyest s’est mis en confiance d’entrée 

Auteur d’un 78, hier, en ayant commencé par trois bogeys et un triple, Hugo Hyest a joué onze coups de moins lors de son troisième tour : «Je savais qu’il était impératif de bien débuter pour prendre confiance», déclare-t-il. Et, il y est parvenu avec un birdie au 1 grâce à un putt de quatre mètres : «Ce birdie m’a mis dedans», confie-t-il.

Il a payé d’un bogey une erreur de club au départ du par 3 du 3. Mais, il a réagi tout de suite par un birdie au 4 où il a déposé son attaque de green au mât. Il a raté sa mise en jeu du 5 et il est revenu dans le par. Mais, un putt de sept mètres au 8 lui a permis de boucler son aller sous le par (34). Son drive du 12 s’est arrêté au pied du green. Sur son chip, sa balle s’est immobilisée tout près du trou (- 2). Après avoir laissé échapper deux occasions au 13 et au14, il a pris un bogey au 15. Sur le par 5 du 17, un trou qu’il apprécie, le joueur de Bussy a tapé un gros drive et atteint le green en deux avec un coup de fer 8. A neuf mètres du trou, il a rentré le putt pour eagle : «Je suis vraiment très content de cette journée car les conditions n’étaient pas faciles, ajoute le Francilien. J’ai produit un golf solide et je me suis créé de nombreuses occasions. Demain, il va falloir rester concentré pour le dernier tour pour rendre la meilleure carte possible.»

Cinquante-et-unième après deux tours, Hugo Hyest pointe désormais à la dix-huitième place (217).

Boulanger et Laussot dans le top 20 aussi 

Déjà à égalité, hier soir, à la seizième place (145), Thomas Boulanger et Aymeric Laussot le sont restés au terme de leur troisième tour sanctionné par un 73.

En difficulté sur ses mises en jeu, le joueur du Paris Country Club a abandonné quelques points en cours de route, au 2, au 11 et au 14.

Après un bogey au 2, il a remis son compteur à zéro au 5 grâce à un bon coup de fer 6. Il a pris trois putts au 7 (+ 1). Il s’est retrouvé à + 3 au départ du 15 à cause de deux drives dans le rough au 11 et au 14. Aymeric Laussot a conclu par un birdie au 17 après un chip donné et par un bogey au 18 à la suite d’un nouveau "trois putts" : «Il m’a laissé un goût amer», reconnaît-il.

Le jeune Cannois Maeti Marin s’est qualifié pour le dernier tour après son 68, un score inférieur de dix coups au précédent. Hugo Riboud (76) et Quentin Debove (72) se sont également classés dans le top 50 portant ainsi à huit le nombre de Français en lice, demain. 

Les résultats des Français (cut à 224)

6. Dimitry Mary 75 (213), 9. Ross MacIntosh 67 (214), 18. Hugo Hyest 67 (217), 20. Thomas Boulanger 73 et Aymeric Laussot 73 (218), 28. Hugo Riboud 76 (220), 30. Quentin Debove 72 (221), 38. Maeti Marin 68 (223).

Eliminés : Tom Guéant 72 et Charles Larcelet 74 (225), Yvan Ducler 72 (226), Tom Vaillant 74 (227), Andrea Milazzo 76 et Ferdinand Le Tendre 75 (229), Chayan Duha 84 (230), Maxime Legros 76 et Marius Cara 77 (231), Raphaël Le Bot 75 (236), Nicolas Muller 79 (241).


Par Gérard Rancurel
30 juin 2016