Accueil / Jouer / Jeunes / National & International / Calendrier / 2017 / Championnat de France des Jeunes - Benjamines / CFJ benjamines : les favorites prennent leurs marques

CFJ benjamines : les favorites prennent leurs marques

Lilas Pinthier, auteur d’un score de 67 (-5), s’est emparée de la tête de la qualification après le premier tour. La vice-championne de France est suivie de près par Adéla Cernousek et Lucie Malchirand, toutes les deux en 69.

Lilas Pinthier
30 juil.
5 août
CHAMPIONNAT DE FRANCE DES JEUNES - BENJAMINES
LIEU : La Baule, France
CATÉGORIE : Benjamins (13-14 ans)

Lancées en dernière partie dimanche à La Baule, Lilas Pinthier, Adéla Cernousek et Lucie Malchirand n’ont pas mis longtemps pour rentrer dans ce championnat auquel elles sont toutes les trois prétendantes à la victoire finale. Le trio a impressionné sur le court et venteux parcours bleu dimanche soir rendant un total cumulé de -11.

Lilas Pinthier enchaîne les tournois

Partie de Norvège à 3h30 du matin au lendemain de l’European Young Masters, Lilas Pinthier a débarqué à La Baule vers midi, quatre heures avant son départ, après une course contre la montre mêlant avion et voiture.

Un périple pénible qui n’a que peu pesé sur l’aller de la benjamine du Paris Country Club qu’elle conclut avec deux birdies contre un bogey. Si le retour reprend par un deuxième bogey, la suite est d’un tout autre acabit : cinq birdies dont un chip d’une dizaine de mètres dans la boîte sur le trou 13.

« Curieusement, j’ai mieux joué à la fin qu’au début où j’étais un peu molle, explique la golfeuse de Suresnes. Je me suis remise à toucher les drapeaux avec la bonne stratégie pour ne pas aller dans l’eau. »

Cernousek et Malchirand au rendez-vous

Infatigable, la vice-championne de France en titre n’a pourtant pas encore assuré la première place de la qualification. Les Sudistes Adéla Cernousek et Lucie Malchirand veillent au grain.

Pour son premier jour de compétition au CFJ, Adéla Cernousek est montée crescendo. Gênée sur les greens en début de partie, la Cannoise a réglé la mire petit à petit pour enregistrer quatre birdies. « J’ai bien joué mais je n’ai bien pas putté, résume-t-elle. J’ai eu du mal avec le dosage sur les greens même si c’était de mieux en mieux par la suite. Quelques mises en jeu ont lâché en fin de partie mais sans conséquence. »

Ce n’est pas la vitesse des greens, en revanche, qui a fait défaut à Lucie Malchirand mais son manque de réussite. « Je n’ai rentré aucun putt. Je passais toujours au bord du trou sans tomber », raconte la Varoise. Sur ses seize pars, elle concède deux fois trois putts mais en étant en deux sur des pars 5. Son seul birdie tombe sur celui du 2 avant un eagle énorme au 10 grâce à un putt de dix mètres dans la boîte ! Un putting frustrant donc mais la joueuse de Dolce-Frégate n’est pas rancunière : « le parcours est superbe et les greens sont de vraiment bonne qualité. C’est un vrai plaisir. »

Derrière les favorites, Lou Rousselot a une carte à jouer. Auteur de trois birdies après quatre trous, la joueuse de Valescure a effectué le départ parfait avant de baisser de pied par la suite. « Les putts sont moins rentrés et j’ai tenu le jeu, détaille-t-elle. Le parcours est assez physique ce qui n’aide pas avec le vent et la fatigue qui s’accumulent. » Hormis un double bogey au 11, la Provençal rend tout de même une solide carte de 71.

Béryl Giletti et Alice Parola terminent leur premier tour dans le par et complètent le top 5.


Par Pierre-François Yves
30 juillet 2017