Accueil / Jouer / Jeunes / National & International / Calendrier / 2017 / Championnat de France des Jeunes - Minimes Filles / CFJ minimes filles : Pyrène Delample dominatrice

CFJ minimes filles : Pyrène Delample dominatrice

Auteur du seul score (67) sous le par du premier tour, la joueuse du golf des Trois Vallons a remporté le qualification avec un total de 140 et cinq coups coups d’avance sur Alizée Vidal et huit sur trois autres joueuses.

Podium de la qualification des minimes filles au CFJ
30 juil.
5 août
CHAMPIONNAT DE FRANCE DES JEUNES - MINIMES FILLES
LIEU : La Baule, France
CATÉGORIE : Minimes (15-16 ans)

Si quelqu’un lui avait annoncé, la semaine dernière, qu’elle gagnerait la qualification du championnat de France minimes filles, Pyrène Delample ne l’aurait pas cru. Et pourtant, c’est bien ce qu’il s’est produit puisque, au lendemain de son score record de 67, la joueuse du golf des Trois Vallons a rendu une carte de 73 en terminant par un double (14) et quatre bogeys !

L’Iséroise avait accompli un excellent début de partie avec deux birdies d’entrée (1 et 2) et sept pars. Elle a poursuivi sur la même dynamique au début de retour avec un birdie au 11 et un eagle au 13, touché en deux. 

Au départ du 14, elle a expédié (comme la veille) son drive à droite dans les arbres. Elle a réussi à effectuer un recovery à travers d’une fenêtre entre deux arbres, se laissant un coup de wedge pour le green. Mais, son coup de 52° un peu long est ressorti d’un mètre. Elle a choisi de putter mais, sa balle a sauté au départ sur un premier putt un peu chargé : «J’ai eu une mauvaise attitude après ce putt en manifestant mon impatience, reconnaît Pyrène. Je savais que j’allais louper le putt de retour.» Elle a concédé un double qui l’a sans doute un peu déstabilisée même si elle l’a accepté

Revenue à - 3, Pyrène Delample a aligné quatre bogeys sur les quatre derniers trous pour finir à + 1 : «Je suis un peu déçue mais, ce score de 140 (- 4) est satisfaisant pour ma première année en minimes. Il me met en confiance. Il y a de bons enseignements à tirer de cette qualification.»

En fin connaisseur de ce sport, Bernard Delample avait bien raison de ne pas s’enflammer quand sa fille affichait un score total de - 10 après trente-et-un trous : «Mieux vaut attendre la fin de la partie car tout peut changer en quelques trous», expliquait-il sur le parcours.

Un 73 aussi pour Alizée Vidal

Deuxième à cinq coups de Pyrène Delample, hier, après son score dans le par (72), Alizée Vidal n’a pas réussi à réduire l’écart la séparant de la leader au cours du second tour. Dans le dur en début de partie (+ 2 après trois trous), la joueuse du Golf Club de Toulouse a remis son compteur à zéro à la faveur d’un eagle au 8 en rentrant une "ficelle" de dix mètres.

Passée en 36 à l’aller, elle a enchaîné trois pars au début du retour avant un birdie sur le par 5 du 13 (- 1). Mais, au 15, la Guadeloupéenne s’est retrouvée derrière le green avec une balle enfoncée dans le rough et n’a pas pu sauver son par. Puis, au 18, elle a lâché son drive dans la forêt de droite et a dû se recentrer. A soixante-dix mètres du green, son attaque de green est restée courte à huit mètres du drapeau et elle a pris deux putts.

Estelle Saintillan (72), Elise Lacoupelle (73) et Flora Durand, auteur du meilleur score (69) du jour avec Mathilde Delavallade, partagent la troisième place avec un total de 148.

Charlotte Beaudouin (70) et Elsa Ettori-Douard (71) ont également scoré sous le par.

Plus précise au driving, aujourd’hui, et plus à l’aise sur les greens après avoir trouvé la bonne vitesse, Estelle Saintillan a pourtant débuté par un bogey au 1 à cause d’un "trois putts" : «Je n’étais pas trop dedans», confie-t-elle. Mais, son approche "boîtée" au 5 l’a bien relancée. Et, derrière, elle a planté un coup de 56° à deux mètres pour un second birdie d’affilée (- 1). Une "gratte" sur son troisième coup sur le par 5 du 8 lui a coûté un bogey. Dans le par, elle a pris trois putts au 12 et au 13 (+ 2). La joueuse de La Picardière a glissé un putt de neuf mètres pour le birdie au 14 puis un autre d‘1,5m au 17 après un excellent tee-shot au fer 8 à 1,5m : «Je suis contente de ce score dans le par», apprécie-t-elle.

Le dernier CFJ d’Elise Lacoupelle

Pour sa dernière participation au championnat de France des Jeunes, Elise Lacoupelle s’est classée troisième de la qualification, un an après avoir loupé le cut à Bondues. A + 2 après trois trous, elle a déposé un demi-coup de 52° à un mètre du mât au 8 pour son premier birdie, précédant un nouveau bogey au 9.

Sur le 14, la minime du Dolce Frégate a rentré un putt de quatre mètres en montée. Malheureusement, la jeune Varoise a conclu par un bogey à cause d’un chip trop long après une attaque de green à gauche.

Deux trous catastrophiques (triple au 10 et double au 11) ont plombé la carte d’Emilie Ricaud, la finaliste 2016, qui a quand même totalisé quatre birdies pour un score final de 75.

Avec un cut à 157, Lisa Charpentier et Lucie Grande ont été les deux dernières qualifiées pour les seizièmes de finale.


Par Gérard Rancurel
31 juillet 2017