Accueil / Jouer / Jeunes / National & International / Calendrier / 2017 / Championnat de France des Jeunes - Minimes Garçons / CFJ minimes garçons : tout sourit à Marius Cara

CFJ minimes garçons : tout sourit à Marius Cara

Vainqueur de la coupe Gounouilhou avec ses partenaires de Chantilly, le jeune Cantilien a remporté la qualification de ce championnat de France avec un score de 136 (- 8) puis décroché le titre en s’imposant (1 up) face à Marin D’Harcourt.

Le podium de minimes garçons
01-05
août
CHAMPIONNAT DE FRANCE DES JEUNES - MINIMES GARÇONS
LIEU : La Baule, France
CATÉGORIE : Minimes (15-16 ans)

Marius Cara est reparti de La Baule avec dans ses bagages la coupe Yan Le Quellec, récompensant le champion de France minimes, sur le socle de laquelle son nom sera gravé après celui de Thomas Le Berre, vainqueur en 2011.

Décidément, tout sourit au jeune gaucher de Chantilly cette année. Après avoir remporté le championnat de France par équipes de 1ere division avec son club de Chantilly, il a réussi un sans-faute durant le championnat de France des Jeunes.

Auteur du meilleur score de la qualification (136, - 8), Marius Cara a enchaîné les victoires en match play en éliminant successivement Alexandre Lasalarie (4&3), Jean Bekirian (2&1), Loïc Heurtin (3&2), Claude Churchward (1up) et Marin D’Harcourt (1 up) en finale : «Heureux, bien sûr, j’en tremble encore car la pression a été énorme jusqu’à la fin, lance-t-il. Marin s’est procuré de nombreuses occasions de birdie et en a converti peu heureusement pour moi. Je suis fier de ma semaine. Mon jeu a été à la hauteur, aujourd’hui encore, mais seulement sur l’aller. Sur les neuf derniers trous, j’ai commis beaucoup d’erreurs. Mon putting n’a pas été performant et il m’a fallu m’accrocher.»

Marius Cara a profité d’un "trois putts" du jeune Clodoaldien au 1 pour mener (1 up). Mais, au 2, Marin d’Harcourt, après un gros drive, a tapé un deuxième coup exceptionnel sur ce par 5 s’arrêtant à un mètre du drapeau.

S’étant recentré après une mise en jeu dans les arbres, le minime de Chantilly a planté un coup de fer à 1,2m pour le birdie mais, il a raté le putt et donné le trou à son adversaire (AS). Les deux joueurs en ont ensuite partagé trois (3, 4 et 5). Puis, au 6, Marius Cara a déposé un coup de 52° à deux mètres et glissé le putt pour le birdie (1 up).

Marin D’Harcourt lui a cédé le 7 à cause d’un tee-shot hors limites (2 up). Le minime de St-Cloud a concédé un bogey au 9 et s’est donc retrouvé 3 down.

Un "trois putts" de Marius Cara au 10 a permis à son adversaire de réduire l’écart (2 down). Après avoir partagé le 11 avec un birdie, la mise en jeu du Cantilien sur le par 3 du 12 a atterri dans un bunker. Sa balle étant pluggée, il n’est pas parvenu à sauver son par (1 up). Sur le par 5 du 13, les deux joueurs ont putté pour le birdie à 2,5m mais, aucun n’a enquillé son putt. 

Ils ont poursuivi le match par une succession de pars mais, sur les cinq derniers trous, Marin D’Harcourt a toujours été en position de birdie, souvent à moins de trois mètres. Malheureusement pour lui, pas un putt n’est tombé.

Au départ du 17, sa mise en jeu a pitché au pied du mât mais, sa balle s’en est écartée d‘1,5m. Et, cette fois encore, il n’a pas glissé le putt pour le birdie et revenir "square".

Au 18, son ultime putt pour arracher un play off s’est écarté du trou pour venir mourir au bord : «Je suis très déçu, avoue-t-il les yeux encore rougis par les larmes. Je ne suis pas arrivé à trouver la bonne vitesse sur les greens. Je les ai trouvés plus lents que les jours précédents. Son "trois putts" du 10 m’a bien remis en confiance. Mais, sur les putts du 17 et du 18, je n’étais pas serein du tout. Je suis quand même content de mon tournoi. Je remercie le golf de St-Cloud, toutes les personnes venues m’encourager et je félicite Marius pour sa victoire.»

Demi-finaliste en 2016 chez les benjamins, finaliste pour sa première année chez les minimes, Marin D’Harcourt peut espérer obtenir un titre l’an prochain s’il continue à progresser comme il l’a fait ces derniers mois.

Avant de repartir, Marius Cara n’a pas oublié d’adresser, lui aussi, ses remerciements : «Au golf international Barrière La Baule et à son équipe de terrain pour la qualité du parcours et de l’accueil. Je remercie mes partenaires de jeu et mes adversaires, mon club de Chantilly pour tous les encouragements reçus, et tous ceux, nombreux, venus me soutenir tout au long de la semaine ainsi que mes coaches.» La saison va se poursuivre au British Boys pour lui.

Claude Churchward sur le podium

Battu in extremis (1 down) par Marius Cara en demi-finale, Claude Churchward tenait absolument à monter sur le podium. Il y est parvenu en battant (3&2) Charles Larcelet dans la finale pour la troisième place.

«Ce match s’est déroulé dans une ambiance plus détendue qu’un autre même si je tenais à le gagner pour accéder au podium, indique le minime d’Albret. Je n’ai pas produit un super golf. J’ai mené 2 up après trois trous grâce à deux bogeys de Charles. Il a pris le 6 à la faveur d’un birdie. Je suis repassé 2 up grâce à un par au 8 et Charles a concédé un bogey au 10 (3 up). Ensuite, nous avons partagé tous les trous jusqu’au 16.»

 


Par Gérard Rancurel
5 août 2017