Accueil / Jouer / Jeunes / National & International / Calendrier / 2018 / PING Junior Solheim Cup / Junior Ryder Cup / Actus / Junior Ryder Cup / Junior Ryder Cup : J-1 avant la bataille

Junior Ryder Cup : J-1 avant la bataille

Plus que quelques heures avant le début de la Junior Ryder Cup 2018, l’occasion de dresser un mini bilan des jours de préparation sur le parcours de Disneyland Paris. Les parties de reconnaissance ont livré leur verdict, retour sur ces journées de rodage avec la capitaine Maïtena Alsuguren, avant le grand saut de Lundi.

Maïtena Alsuguren
Réglage des derniers détails ce matin à l'occasion de 9 trous de reco. ROMAIN MURAILLE / FFGOLF
28-30
septembre
RYDER CUP
LIEU : Golf National, France
CIRCUIT : European Tour

Que pensez vous du parcours ? Quels sont les pièges à éviter ?

Il y a eu des conditions météo difficiles récemment, l’équipe de terrain a fait son maximum et le tracé est bon, les greens également. Les joueurs vont devoir s’adapter et ce sont les positions des drapeaux qui vont être primordiales, comme souvent d’ailleurs. Il va falloir faire les bons choix, quelque chose de très basique mais aussi très important. Certaines mises en jeu sont dangereuses avec pas mal de dogleg donc il faut savoir prendre les bonnes lignes notamment pour ceux qui sont puissants.

Sur quels points avez-vous insisté durant les journées de reconnaissance du parcours ?

On a travaillé sur les lignes de jeu, les pentes des greens et surtout sur les associations de joueurs. L’essentiel était de mettre en place les paires, puisque c’est la particularité de la compétition, pour savoir qui est complémentaire et qu’elles sont les affinités. Grace à ce travail on a notre plan de bataille donc « y’a plus qu’a » comme on dit.

Les joueurs ont hâte, il faut jouer les match-play maintenant !

Comment les joueurs se sentent sur ce parcours ?

Bien, de toute façon les joueurs ont l’habitude de jouer sur différents parcours donc ils savent s’adapter. Dans un format de match-play, ce qui compte c’est la capacité à faire mieux que son adversaire sur chaque trou quelque soit le dessin du golf. Ils se sentent à l’aise mais je pense qu’ils ont surtout très envie que ça commence.

Quels seront les derniers mots pour votre équipe avant le début de la compétition ?

Rien de très compliqué, seulement qu’ils jouent leur jeu, simplement, celui qui leur a permis d’être sectionné. Ils ont juste à appliquer ce qu’ils savent faire et ce sont de très bons joueurs donc pas de soucis à se faire de ce point de vue. Honnêtement, je suis impressionné par tous, les deux joueuses Italiennes sont très fortes et les Frères Danois aussi. Tous sont très en forme et capable de jouer un très bon golf.

Comment est l’ambiance au sein du groupe ?

L’ambiance est très bonne, les garçons se connaissent entre eux puisqu’ils se croisent tout au long de l’année sur les tournois et pour les filles c’est pareil. Les affinités se dévoilent très rapidement. Il y a une bonne dynamique, un bon groupe et ils se chambrent déjà pas mal donc c’est bon signe, c’est chouette.


Par Romain MURAILLE
23 septembre 2018