Accueil / Jouer / Jeunes / National & International / Calendrier / 2018 / PING Junior Solheim Cup / Junior Ryder Cup / Actus / Junior Ryder Cup / Junior Ryder Cup : l’Europe par sa capitaine

Junior Ryder Cup : l’Europe par sa capitaine

La Junior Ryder Cup approche à grand pas puisque dès lundi les équipes vont s’affronter sur le parcours de Disneyland Paris. Les USA, vainqueurs de la dernière édition, auront face à eux une équipe européenne emmenée par Maïtena Alsuguren. Forte de son expérience de 2016, la capitaine française nous présente son groupe et son rôle pour les jours à venir.

L'équipe Européenne
L'équipe Europe au complet sur le golf de Disneyland Paris. ROMAIN MURAILLE / FFGOLF
28-30
septembre
RYDER CUP
LIEU : Golf National, France
CIRCUIT : European Tour

L’objectif est clair et affiché, il faut s’imposer et reprendre un trophée que les Américains retiennent depuis 10 ans. Cette année l’Europe aura l’avantage du terrain et sera portée par le public. Sur le parcours du golf de Disneyland, Maïtena Alsuguren devra jongler entre les joueurs et joueuses pour composer les meilleures paires mais son rôle ne s’arrête pas là.

Elle souhaite, en premier lieu, faire de cet événement une aventure humaine pleine de sourire et de plaisir : « Mon rôle de capitaine fut d’abord de procéder à la sélection, après une fois sur place on doit faire en sorte de souder les joueurs et d’instaurer une bonne dynamique. Les joueurs se connaissent plus ou moins, mais ils n’ont pas forcement l’habitude de voyager ensemble. Le job c’est d’entretenir et de mettre en place une bonne ambiance pour que tout le monde aille dans la même direction. »

Plusieurs cordes à son arc

Sûre de ses forces et des capacités de son équipe, Maïtena Alsuguren pourra compter sur son vécu dans cette compétition. En 2016 elle avait déjà joué ce rôle de leader sur les terres adverses. Elle comptait notamment dans ses rangs deux tricolores, Pauline Roussin-Bouchard et Adrien Pendaries. Cette année, pas de Français, mais des golfeuses et golfeurs armés et motivés : « Je connais deux filles qui étaient déjà dans l’équipe il y a deux ans, Emma Spitz (AUT) et Emilie Alba Paltrinieri (ITA). Mais j’ai surtout appris à les connaître tout au long de la semaine et il n’y a pas de raisons pour que cela se passe mal. Ce sont des joueurs et des joueuses qui ont le souci de bien faire les choses. Je sens que mon équipe est prête compte tenu de leurs récents résultats. Individuellement ce sont des jeunes très solides. »

En effet, quoi de mieux que d’avoir deux garçons champions du monde amateur par équipes 2018. Au début du mois, Le Danemark, bien aidé par le jeu étincelant des jumeaux Nicolai et Rasmus Hojgaard, a remporté son premier championnat du monde par équipe amateur au détriment des États-Unis. On les retrouvera tous les deux la semaine prochaine sur le parcours aux grandes oreilles.

On y va de manière enthousiaste, avec optimisme et excitation.

L’équipe Européenne semble donc bien armée pour rivaliser avec la team USA. L’osmose prend gentiment forme et Maïtena Alsuguren présentera une escouade forte et affûtée. Un groupe qui est animé par une seule et même chose, la passion du golf : « Les joueurs sont dans le même bateau et l’alchimie se fait assez bien. J’ai envie de transmettre des choses simples. S’il sont retenus c’est qu’ils méritent d’être ici, on leur fait confiance donc l’idée s’est de compter sur eux pour donner le meilleur sur le terrain tout en prenant du plaisir dans ce genre de contexte. »

Chef d’orchestre aux commandes

Stratégie et combinaison seront les maîtres mots des prochains jours. Même si rien n’est décidé pour le moment, des paires se dessinent progressivement et la capitaine compte sur les journées de reconnaissance du parcours afin d’affiner ses choix : « On a une idée des foursomes, mais pour les quatre balles mixtes rien n’est certain. On va essayer de mettre des joueurs qui ont des affinités et l’envie de se surpasser pour l’autre. C’est assez inhabituel pour eux de jouer en mixte mais c’est une bonne expérience aussi. »

Les six filles et six garçons ont encore la journée de dimanche pour continuer à se découvrir. Une journée qui sera marquée par la cérémonie d’ouverture à Disneyland Paris. Les deux jours de compétition nous promettent du bon spectacle et du suspense. Gardons en tête que ces jeunes sont de potentiels joueurs de Ryder Cup. Victor Dubuisson, Jordan Spieth ou encore Sergio Garcia sont passés par cette épreuve. Des noms qui feront sans doute partie des mots de Maïtena Alsuguren à son équipe européenne. Une équipe plus douée que jamais.

L’équipe Européenne :

Girls:

Emma Spitz (AUT) 18 ans                       Vainqueur du British Open Amateur Girls 2018

Emilie Alba Paltrinieri (ITA) 16 ans           2ème participation à la Junior Ryder Cup

Alessia Nobilio (ITA) 17 ans                     1ère au Ranking Européen Amateur

Annabell Fuller (ANG) 16 ans                   2ème du Portuguese Ladies Amateur 2018

Amanda Linner (SUE) 17 ans                   8ème du Scottish Women’s Open Championship 2018

Ingrid Lindblad (SUE) 18 ans                   Vainqueur du German Girls 2018 

Boys:

Nicolai Hojgaard (DAN) 17 ans                 Vainqueur du Championnat d’Europe Amateur

Rasmus Hojgaard (DAN) 17 ans               4ème du German Boys 2018

Robin Williams (ANG) 17 ans                   16ème au Ranking Européen Amateur

Conor Gough (ANG) 16 ans                     12ème au Ranking Européen Amateur

David Puig (ESP) 17 ans                          Vainqueur du Spanish International championship 2018

Eduard Rousaud Sabate (ESP) 18 ans       2ème du Spanish International Championship 2018


Par Romain MURAILLE
22 septembre 2018