Interligues U12 : la Ligue de Paris au rendez-vous

La Ligue de Paris a remporté brillamment mardi à La Baule la qualification avec un total de -9 sur les sept meilleurs greensomes. La double tenante du titre devance de treize coups la Ligue PACA (+4) suivie de près par la Ligue de Bretagne (+7).

Les U12 parisiens
25-28
juillet
INTERLIGUES U12 GARÇONS ET FILLES
LIEU : La Baule, France
CATÉGORIE : U12

>>> l'album photo d'Alexis Orloff*

Le Golf International Barrière La Baule accueille cette semaine les quinze Ligues nationales pour la quinzième édition des Interligues U12 en préambule du Championnat de France des Jeunes. Un rendez-vous incontournable du calendrier national amateur et un vrai bain de jouvence pour ce qui ont la chance d'y assister. Seule épreuve réunissant les Ligues entre elles au niveau national, elle a marqué et marquera encore de nombreuses générations de golfeurs honorés d'une sélection dans l'équipe de leur ligue.

Si la tension et la concentration de la compétition étaient de mise dans la matinée avant les premiers départs, l'atmosphère bon enfant reprenait ses droits à la fin de la journée devant le tableau des scores dans l'attente du traditionnel repas des équipes. La centaine d'enfants présents s'est naturellement réunie autour du green du 18 du parcours rouge pour accueillir, sous les cris et encouragements improvisés, les membres du club qui finissaient leur parcours dans une ambiance digne de la Ryder Cup.

 

Il faut dire que la journée avait été longue pour les quinze équipes et leurs greensomes stroke play répartis sur les deux 9 trous du parcours bleu, l'ancien datant de la création du golf en 1976 prolongé par le nouveau construit en 2000.

Les Parisiens frappent d'entrée

Double tenante du titre avec un palmarès de sept Interligues en quatorze ans, la Ligue de Paris a montré les muscles d'entrée dans sa quête du triplé. Les jeunes Parisiens et Parisiennes ont d'abord bouclé leur quatre greensomes du matin un coup en-dessous du par. L'après-midi est encore plus prolifique avec cinq coups de moins grâce, entre autres, au superbe -4 de Valentin Luna et Céleste Collet (le dernier greensome en +2, score le plus élevé, n'a pas été comptabilisé ndlr).

« On ne pensait pas être à si belle fête, s'étonne le directeur de la Ligue Didier Olivard aussi conseiller technique depuis une quinzaine d'années auprès des équipes de jeunes. Les enfants ont joué au-delà de nos attentes mais un nouveau tournoi commence en match play demain où nos adversaires n'auront rien à perdre donc il faudra être à fond à chaque match. »

PACA et Bretagne en outsider

Prudente par expérience, la ligue parisienne impressionne (déjà) ses plus proches poursuivants. « Ils étaient favoris, ils sont désormais archi-favoris, reconnaît Grégory Jimenez, le Conseiller Technique National de la Ligue PACA classée deuxième de la qualification. Nous avons attaqué doucement en remplissant notre objectif de terminer dans les trois premiers. L'an dernier, nous étions à la place de Paris mais cela ne nous a pas réussi. On espère briser le mauvais sort cette année. »

La Ligue de Bretagne, qui complète le podium, sera aussi à surveiller et notamment son duo emmené par Inès Archer et André-Jean Abomines Paureau, auteur lui aussi d'une partie conclue en -4. De quoi entamer avec confiance le tableau de progression où tous les scénarios sont possibles, charme des Interligues U12 oblige. La différence ne se fera pas alors sur le nombre de victoires mais sur le nombre de trous gagnés au meilleur des quatre greensomes. Ça promet !

* l'album photo sera mis à jour régulièrement.


Par La rédaction
25 juillet 2017