Accueil / Jouer / Toutes catégories / Messieurs Dames / Équipes de France / Calendrier / 2019 / The Spirit International Amateur Championship / The Spirit International Amateur Championship : Les Bleus gardent toutes leurs chances

The Spirit International Amateur Championship : Les Bleus gardent toutes leurs chances

En tête au général après la première journée, l’équipe de France a connu un deuxième tour légèrement plus en-dedans, pour reculer au deuxième rang à quatre coups de la Corée du Sud. Tout reste donc possible pour le dernier tour de ce samedi, tout comme dans les quatre autres classements.

Pauline Roussin-Bouchard et Candice Mahé ont dû se protéger du froid. ffgolf
07-09
novembre
THE SPIRIT INTERNATIONAL AMATEUR CHAMPIONSHIP
LIEU : Whispering Pines Golf Club (Texas), Etats-Unis
CATÉGORIE : Toutes catégories

Le résumé

Il y avait déjà eu la pluie lors du premier tour de jeudi. Cette fois, il y a eu un invité de plus, sur le parcours de Whispering Pines : le froid. Un rafraîchissement qui s’est malheureusement étendu jusqu’au nombre de birdies rentrés par les Français, même si cette deuxième journée est loin d’avoir hypothéqué leurs chances de figurer en haut du classement ce samedi soir, à la conclusion du Spirit 2019.

Les quatre Bleus ont posté un score cumulé de 135 (-9) dans cette deuxième journée, en rentrant tout de même 13 birdies à eux quatre. Avec un total de -25, ils occupent seuls le deuxième rang, à quatre coups des leaders sud-coréens.

Dans la partie de tête, Candice Mahé et Pauline Roussin-Bouchard ont dû se contenter du par (non sans rentrer de solides putts pour y parvenir) plus fréquemment que lors du premier tour. Mais il y a quand même eu de beaux birdies, comme lors de l’enchaînement 3 et 4 par Candice Mahé, complété par le birdie de Pauline Roussin-Bouchard au 8 pour passer l’aller en -3.

Les deux joueuses ayant fait birdie sur le 12, la Dinardaise s’est de nouveau illustrée en fin de partie, en rentrant deux jolis birdies au 17 et au 18 pour pousser le score de la paire féminine française à -6 pour la journée. Elles occupent ainsi dans leur classement spécifique une position similaire à celle du général, en étant deuxièmes à quatre coups de la Corée du Sud, avec un total de -13.

« La grosse différence avec hier (jeudi), c’est qu’on a dû sauver beaucoup de pars, commente Pauline Roussin-Bouchard. Après, Candice a rentré deux jolis putts sur les deux derniers, donc je pense que c’est une bonne journée. »

« Les positions de drapeaux étaient plus difficiles, ajoute Candice Mahé. Du coup, on était un peu plus loin des drapeaux. Mais on a vraiment une bonne équipe, on se complète bien. »

Chez les messieurs, comme la veille, le démarrage a été un peu compliqué, avec notamment un bogey de Julien Sale au 3, qu’Adrien Pendaries n’a pu rattraper. Mais comme la veille également, l’éclaircie est arrivée par la suite. Les birdies de Pendaries au 5 et au 7 ont tout d’abord permis à la paire bleue de passer l’aller en négatif (-1), avant de pousser la marque jusqu’à -3, en faisant birdie tous les deux 14 et au 17.

Le paradoxe est que Julien Sale et Adrien Pendaries pointent plus loin au classement de leur catégorie, en occupant le 6e rang à -12, mais ils sont en outre moins loin des leaders suédois, en accusant seulement deux coups de retard.

Dans les classements individuels également, tout reste possible. Il faudra néanmoins une belle moisson de birdies à Candice Mahé pour combler l’écart de quatre volatiles la séparant de la Coréenne Jeonghyun Lee, tout comme à Adrien Pendaries, trois longueurs derrière l’Australien Jack Trent.

L’œil de la coach : Patricia Meunier-Lebouc

« Sur le plan comptable, c’est moins bon que sur la première journée, mais les conditions étaient vraiment difficiles, il faisait très froid. Les drapeaux étaient un peu plus difficiles aussi. Mais les joueurs ont été géniaux, car ça n’a pas été simple au début. Les garçons ont mis du temps à se mettre en route, mais ils n’ont rien lâché, sont restés très concentrés, dans la bonne dynamique. Ils ont su être patients et laisser leur partenaire s’exprimer. Candice a vraiment super bien joué, elle a montré le très bon niveau de jeu qu’elle peut avoir. Il est clair qu’elle a tout donné. Pour le dernier tour, ils sont en dernière partie avec la Corée, et ils vont vivre une très belle journée, quel que soit le résultat. L’expérience va être incroyable, et je suis d’ores et déjà très heureuse et très fière d’eux. »

La phrase

C’est quelque chose qui me tient à cœur de pouvoir représenter mon pays. Vivant de l’autre côté de l’Atlantique, ça rend les choses un peu plus compliquées, mais d’être sélectionné c’est un grand accomplissement.

Julien Sale, étudiant à Arkansas State et essentiellement engagé dans des tournois nord-américains.

Le post social

La routine de départ de Julien Sale et d'Adrien Pendaries... en légèrement accélérée.

La photo

Le Spirit, c'est aussi une atmosphère de campus en-dehors du parcours. La preuve avec Julien Sale et Adrien Pendaries, qui se sont essayés à une autre discipline olympique.

Le chiffre

202Le nombre de birdies cumulés ce vendredi par les 74 joueurs et joueuses sur le parcours. Dans ces conditions difficiles, la performance est à souligner.


Par William LECOQ
9 novembre 2019