Accueil / Jouer / Toutes catégories / Messieurs Dames / National & International / Calendrier / 2020 / Arnold Palmer Cup / Arnold Palmer Cup : Le bon démarrage des Bleus

Arnold Palmer Cup : Le bon démarrage des Bleus

Associés en quatre-balles mixte, Adrien Pendaries et Pauline Roussin-Bouchard se sont imposés, lundi, lors de leur premier match. Une contribution à la très belle entame de l’équipe internationale, qui mène déjà 9 à 3 après une journée face aux États-Unis.

Pauline Roussin-Bouchard, associée à Adrien Pendaries, a apporté le premier point à l'équipe internationale. GTGA
21-23
décembre
ARNOLD PALMER CUP
LIEU : Bay Hill Club & Lodge, États-Unis
CATÉGORIE : Universitaires

Le résumé

« Une compétition comme celle-là ne se gagne pas le premier jour, mais c’est toujours bien de pouvoir creuser un bel écart. » L’analyse est signée Adrien Pendaries, et elle s’applique parfaitement à ce qu’a donné la première journée de l’édition 2020 de l’Arnold Palmer Cup : à l’issue des 12 quatre-balles mixtes au programme de ce lundi, l’équipe des étudiants internationaux mène sur le score sans équivoque de 9 à 3 face aux Américains.

Un écart qui n’a rien de rédhibitoire bien entendu, étant donné les trois sessions de matches encore au programme, mais à coup sûr un premier avantage psychologique de pris pour l’équipe tenante du titre.

Les Français

La maîtrise psychologique, il a justement fallu en faire preuve pour Adrien Pendaries et Pauline Roussin-Bouchard : alignés ensemble par le staff de l’équipe internationale, les deux Français ont de plus hérité du match de tête, et donc de la tâche de taper le tout premier coup de cette édition 2020, qui se dispute dans le fief d’Arnold Palmer, à Bay Hill. « Ça sollicite les nerfs, c’est toujours spécial de taper le premier coup, avec beaucoup de monde autour du départ », avoue Adrien Pendaries.

Passé ce moment particulier, l’adversité s’est surtout incarnée dans la paire américaine 100 % Florida Gators qui leur faisait face : Addie Baggarly et Ricky Castillo. Déjà 2 down après trois trous sur deux birdies des locaux, les Bleus, malgré trois birdies à la fin de l’aller et aucun bogey dans leur partie, accusaient toujours le même déficit après 11 trous.

Mais la machine s’est mise en route précisément à ce moment-là : deux birdies consécutifs au 12 et au 13, pour gommer le retard, un troisième au 15 pour passer devant, et un eagle d’Adrien Pendaries au 16, après avoir mis son deuxième coup de 179 m à un peu plus de 2 m du drapeau sur ce par 5, pour passer 2 up et rendre l’issue quasi irrémédiable. Score final : 2&1.

« Les coaches nous avaient parlé de la possibilité de nous mettre dans le premier match, pour apporter un premier point rapide, narre Adrien Pendaries. Ils nous ont fait confiance, et on a répondu présents. »

La suite

Confiance donc logiquement renouvelée, ce mardi après-midi, pour la seconde session de doubles mixtes, en foursome cette fois. De nouveau dans le match de tête, Pauline Roussin-Bouchard et Adrien Pendaries affronteront John Augenstein et Allysson Geer. Auparavant, 12 autres matches de foursome seront disputés dans la matinée, sans mixité cette fois. Dans le deuxième match, Adrien Pendaries fera équipe avec l’Allemand Matthias Schmid, face à Ricky Castillo et John Pak. Pauline Roussin-Bouchard, elle, disputera le 9e match en compagnie de l’Autrichienne Emma Spitz, face à Jaime Jacob et Rachel Kuehn.

Le post social

La réaction (dans la langue locale) d'Adrien Pendaries et Pauline Roussin-Bouchard à l'issue de cette première victoire :


Par William LECOQ
22 décembre 2020