Reims - Épernay

Quand on entend « Reims » soit nous vient l’image du « sacre des rois de France » car c’est en effet à l’emplacement de la future cathédrale que Clovis y fut baptisé et que pendant 10 siècles entre 816 et 1825, les rois furent sacrés à Reims… soit nous vient l’image des maisons de Champagne, aux carrières-caves monumentales. Quel que soit votre profil, l’art de vivre à la française réunira ici les amoureux du patrimoine. A tel point qu’en 2015, l’UNESCO a inscrit sur sa Liste du patrimoine mondial, la cathédrale de Reims, l’ancienne abbaye Saint-Rémi et le palais du Tau. Trois sites d’exception complétés par six caves de champagne abritées par une colline et réunies sous l’appellation « Coteaux, maisons et caves de Champagne ». Facilement accessible pour un week-end, vous trouverez de beaux golfs et placerez les moments de détente autour de la gastronomie. Comptez seulement 45 minutes de TGV entre Paris Est et Reims et environ 2 heures en voiture depuis Lille, Metz, Nancy ou Paris.

En savoir + L'intégral

Accueil / Parcours et détours / Nos échappées vertes / Reims - Épernay / Pause assumée - Reims et Épernay : et si on prenait le temps de le perdre ?

Pause assumée - Reims et Épernay : et si on prenait le temps de le perdre ?

Voici des idées d’activités, d’excursions et de balades pour profiter des beautés du lieu après un bon parcours de golf.

PLAN A - Le Lac du Der

Situé à 1h de Reims, ce lac artificiel, est avant tout un réservoir conçu en 1974 pour réguler les niveaux d'eau de la rivière Marne qui alimente la Seine. Indispensable pour éviter les crues et nourrir les cours d'eau en période d'étiage. C’est devenu un lieu de quiétude magnifique. Au fil des saisons, il vous offre des paysages à couper le souffle. Quand le Lac du Der se remplit totalement dès le printemps, ses couleurs reprennent un ton bleuté jusqu'au turquoise.

Ici, il y en a pour tous les goûts. Si vous êtes cycliste, traversez la forêt par les nombreuses pistes cyclables. Si vous rêvez d’une ambiance de bord de mer pendant la période estivale, succombez aux plaisirs nautiques avec une balade en bateau promenade, à moteur ou électrique. Il n’y a pas besoin de permis pour se plonger au cœur du Lac du Der, alors jouez les marins d’eau douce ! Pour le farniente, pas moins de six plages de sables fin ont été aménagées autour du lac.

Autre temps fort du Lac du Der, quand il se vide à la fin de l'automne et que la nature s'approprie les moindres recoins couverts par les flots au printemps. De mi-octobre à mi-mars, vous assisterez à un sublime spectacle. Dès le lever du jour (mais vraiment aux aurores) des dizaines de milliers de Grues cendrées qui s’étaient reposées là s’envolent dans le ciel. Et si vous arrivez trop tard, sachez observer la nature : plus de 300 espèces d'oiseaux ont été recensées près du lac.
www.lacduder.com

 

PLAN B - L'Avenue de Champagne à Épernay

Quitte à être en Champagne, ce serait dommage de ne pas aller au cœur de ce qui fait la richesse de la région. Les amateurs de bulles fines y découvriront sur plus d’un kilomètre, les hôtels particuliers des maisons de champagne et juste en dessous… plus de 100 kilomètres de caves qui cachent plus de 200 millions de bouteilles. L’avenue de Champagne réunit des marques parmi les plus prestigieuses et raconte l’histoire de ce vin, on l’appelle l’avenue « la plus riche du monde ».

En déambulant sur cette artère classée d’Épernay, on en apprend beaucoup sur l’origine de ce vin effervescent et sur ceux qui le font. C’est aussi une avenue où hôtels particuliers, maisons de maître et châteaux entourés de jardins se succèdent et où, il y a bien longtemps, le vin s’élaborait, se stockait et se commercialisait.

Peut-être passerez-vous la porte de belles maisons comme au n° 20, vous reconnaitrez Moët & Chandon, la plus importante maison de champagne où dans la cour d’honneur la statue de Dom Pérignon vous accueille. Le nom de ce moine bénédictin, présenté comme l’inventeur du champagne et devenu celui d’une cuvée emblématique ! Perrier-Jouët, au n° 28, Pol Roger au n°18, Boizel, au n° 48… De quoi vous en mettre plein les yeux !
 

Crédit : DR

Par Aude Bernard-Treille
11 juin 2021