Le Golf National tourné vers 2018, 2024, et au-delà

Les travaux effectués au Golf National sont certes liés à l’accueil de la Ryder Cup en 2018, mais qui concernent une installation pérenne, bénéficieront à l’ensemble du site et profiteront à d’autres grandes épreuves, et aux golfeurs qui continueront à utiliser les installations du Golf National. Les recettes qui ont fait le succès du Golf National au cours des 25 dernières années ont vocation à perdurer : un site pour le haut niveau, l'ouverture pour le plus grand nombre, l'accueil de grands événements...

Lors du processus de candidature, la France avait un avantage significatif par rapport à ses concurrents : un parcours existant, sportivement exigeant et reconnu. 

L’Albatros a été construit au début des années quatre-vingt-dix. Et, s'il a toujours bénéficié, grâce à une vision ambitieuse de la ffgolf en matière d’accueil de grands évènements, de politiques d’investissement pour faire évoluer le parcours et ses infrastructures, il nous fallait néanmoins redimensionner le Golf National pour recevoir le plus grand tournoi de golf de la planète, et garantir la conformité du parcours de l’Albatros avec les exigences de la Ryder Cup. 

En 2015, 6 millions de travaux ont été avec le soutien des partenaires publics.

Réfection et création de routes et plateformes 

  • 70 000 = nombre de personnes par jour attendu lors de la Ryder Cup 2018
  • 10 000 = en m2, la taille des plateformes créées pour accueillir des espaces dédiés aux spectateurs
  • 30 000 = en m2, la taille des plateformes créées pour accueillir les espaces d’hospitalités
  • 18 =  en km, le nombre de fourreaux en polyéthylène pour la fibre optique

Amélioration du système de drainage

  • 1500 = nombre d’arroseurs
  • 140 = en km, le nombre de canalisations installé pour le drainage
  • 65 = en km, le nombre de tuyaux d’arrosage

Les travaux engagés au niveau de l’irrigation et du drainage contribuent à améliorer le capital écologique du Golf National déjà très investi sur le terrain du respect de l’environnement comme en témoigne l’inventaire du Museum d’Histoire Naturelle sur la biodiversité du site réalisé en 2008 et son engagement à suivre de 2016 jusqu’en 2019 le maintien à niveau de la biodiversité du site post travaux et post Ryder Cup.

Le financement de ces travaux repose sur la mobilisation, aux côtés de  la ffgolf, de Saint-Quentin-en-Yvelines, du Conseil départemental des Yvelines, du Conseil régional d’Île-de-France et du Conseil national pour le développement du sport. Au total, les travaux représentent un investissement de plus de 7,5 millions d’euros. 4,7 millions sont supportés par l’État et les collectivités locales, la différence par la ffgolf.

« Nous souhaitons, nous, Fédération, accueillir sur ce site d’autres grandes épreuves »

Jean-Lou Charon, président de la ffgolf : « Nous souhaitons, nous, Fédération, accueillir sur ce site d’autres grandes épreuves. J’aimerais beaucoup déposer, une candidature française pour avoir la Solheim Cup au Golf National. Et accueillir les championnats du monde de Match Play. Le but est d’avoir non seulement l’Open de France tel que nous l’avons actuellement, mais aussi, de manière récurrente, une grande épreuve mondiale de golf sur ce site de façon à ce que nos compatriotes golfeurs, mais aussi les non golfeurs, s’habituent petit à petit à vivre les émotions des grands évènements golfiques. »

Travaux au Golf National : L'Albatros se prépare pour la Ryder Cup