Accueil / Jouer / Toutes catégories / Messieurs Dames / National & International / Calendrier / 2019 / Argentine Stroke Play Championship / Championnat d’Argentine de stroke play : l'irrésistible finish de David Ravetto

Championnat d’Argentine de stroke play : l'irrésistible finish de David Ravetto

Deuxième à un coup de l’Argentin Mariano Silvestri à trois trous de la fin, le Racingman a bouclé son dernier tour par trois birdies (66) pour s’imposer avec trois coups d’avance (274, - 14). Charles Larcelet (72) s’est classé douzième dans le par total.

David Ravetto au championnat d'Argentine de stroke play
Grâce à un final éblouissant, David Ravetto a remporté la 60e édition du championnat d'Argentine de stroke play. DR
06-09
novembre
ARGENTINE STROKE PLAY CHAMPIONSHIP
LIEU : Estancias Golf Club, Argentine
CATÉGORIE : Toutes catégories

Un peu frustré de sa quatrième place à la coupe Tailhade, la semaine dernière, David Ravetto n’avait pas envie de revivre le même scénario au championnat d’Argentine de stroke play sur le parcours de l’Estancias Golf Club.

D’autant que le Parisien avait occupé la tête au cours du troisième tour avant d’être dépassé sur la fin par l’Argentin Mariano Silvestri, nouveau leader avec un coup d’avance sur le Français.

Parti, ce matin, avec trente minutes de retard à cause d’un violent orage survenu dans la nuit, David Ravetto savait qu’il pouvait compter sur un driving performant pour combler son retard : «J’ai abordé ce dernier tour comme les précédents, explique-t-il. Ce parcours me convenait bien et je pouvais driver partout. Je devais également bien rythmer mes coups de fer, ne pas chercher à les accélérer.»

Le n°3 français a démarré sa partie tranquillement sans chercher à attaquer les drapeaux pour ne pas se mettre dans le rouge et être distancé par son principal adversaire.

Après une belle occasion de birdie à trois mètres loupée au 3, il a planté un coup de pitch à un mètre du mât au 4 (- 1). Puis, sur le par 3 suivant, son coup de fer 7 s’est arrêté à quatre mètres et il a rentré le putt. 

David Ravetto et Charles Larcelet au championnat d'Argentine
Charles Larcelet a été le premier à féliciter David Ravetto pour sa victoire.

Sur le par 5 du 6, bordé à droite par un "hors limites", il n’a pas pris le risque et l’a joué en régulation. Il a enquillé un putt de cinq mètres pour descendre à - 3 et s’emparer de la première place en laissant l’Argentin à deux longueurs : «Ce birdie m’a fait du bien», reconnaît-il.

Il a terminé son aller par trois pars alors que Mariano Silvestri a glissé une énorme «ficelle» de près de vingt-cinq mètres pour le birdie au 9 et réduire l’écart.

Au 12, un mauvais coup de fer a coûté son seul bogey de la journée à David Ravetto. Il a aussi permis au Sud-Américain de le rejoindre en tête à - 12.

Mariano Silvestri a repris confiance et a enchaîné par deux birdies (13 et 14) pour reprendre l’avantage d’un coup car, le Français venait de partager le 14 avec un birdie : «J’ai manqué un putt de quatre mètres pour l’eagle et lui, a exécuté un incroyable chip-putt pour le birdie», précise David Ravetto.

A plus de trente mètres du drapeau après son attaque de green au fer 3 du par 5 du 16, il a réussi un chip exceptionnel à quelques centimètres du trou pour un birdie donné et revenir à égalité avec l’Argentin.

Sur le par 3 du 17, il a rentré un putt de onze mètres en descente pour le birdie (- 5) alors que Mariano Silvestri loupait le sien de trois mètres pour le par. Le Français comptait alors deux coups d’avance et un trou à jouer, le par 5 du 18 : «J’ai placé mon deuxième coup, un fer 5, devant le green et mis mon approche à trois mètres, raconte David Ravetto. J’ai glissé le putt pour mon troisième birdie d’affilée et la victoire. Je suis vraiment super content de ma campagne argentine. J’étais un peu vexé après l’Open de France et là, j’ai retrouvé de bonnes sensations et un très bon driving. Grâce aux points de ces deux tournois, je vais intégrer le top 100 mondial (il est actuellement 125e). Mon prochain objectif est d’entrer dans le top 50 pour disputer l’US Amateur. Je rentre demain aux Etats-Unis et je vais reprendre les cours. Un retour à la réalité. Je sens que je vais peu dormir la semaine prochaine car les partiels approchent.»

Le South Beach prochain rendez-vous pour Charles Larcelet

Douzième à la veille du dernier tour, le jeune Troyen espérait finir dans le top 10 voire mieux en scorant très bas. Son 72 ne lui a pas suffi pour y parvenir et il est resté à la douzième place avec un total de 288.

Bénéficiant d’un putting plus efficace que la veille, Charles Larcelet est passé en 34 à l’aller avec deux birdies (3 et 9) et un bogey au 7. Après un troisième birdie au 11 (- 2), il a occupé la neuvième place. Mais, au 12, son tee-shot n’a pas atteint le cible et un chip moyen ne l’a pas autorisé à sauver son par (- 1).

Son score de + 1 sur les trois par 5 du retour l’a pénalisé et l’a privé du top 10 : «Au 15, j’ai loupé un putt de trois mètres pour le birdie, regrette-t-il. Au 16, ma balle a effectué une virgule, de même qu’au 17. Et, au 18, mon coup de wedge a flyé le green depuis le rough et j’ai retrouvé ma balle collée contre la lèvre d’un bunker. Je n’ai pu éviter le bogey. C’est dommage de terminer comme ça. Globalement, je suis satisfait de mes deux semaines en Argentine même s’il y a eu pas mal de déchets. C’était quand même un bon apprentissage dont je vais me servir pour améliorer des choses pour la suite. Je regagne la France demain. Je vais continuer à m’entraîner pour préparer ma participation au South Beach International Amateur à la fin du mois de décembre.»


Par Gérard RANCUREL
10 novembre 2019