Accueil / Jouer / Toutes catégories / Messieurs Dames / National & International / Calendrier / 2020 / Internationaux de Suisse / Internationaux de Suisse : Fouillet et Muller finissent sur le podium

Internationaux de Suisse : Fouillet et Muller finissent sur le podium

Constance Fouillet et Nicolas Muller ont tous les deux pris la troisième place finale, à l’issue des deux derniers tours disputés ce vendredi. Chez les messieurs, Elliot Anger a assuré en outre un top 5, tandis que cinq autres Françaises ont décroché le top 10 chez les dames.

Constance Fouillet et Nicolas Muller ont tous les deux pris la troisième place. Alexis Orloff et Frederic Stevens / ffgolf
05-07
août
INTERNATIONAUX DE SUISSE
LIEU : Zurich-Zumikon, Suisse
CATÉGORIE : Toutes catégories

La joueuse : Constance Fouillet

Les Internationaux de Suisse 2020 constituaient la première sortie internationale de la jeune joueuse bretonne de 14 ans dans une épreuve sans restriction d’âge. Bilan : un podium, une place de meilleure Française, un total de +2 sur un parcours sélectif, et le deuxième meilleur score sur les deux tours de ce vendredi, derrière l’Allemande Paula Schulz-Hanßen, qui a dominé le tournoi de la tête et des épaules. Que dire d’autre ?

Constance Fouillet lors de la remise des prix.

Peut-être peut-on seulement préciser, pour que l’histoire soit encore plus belle, que Constance Fouillet a appris lundi en fin d’après-midi que le retrait d’une joueuse la faisait rentrer dans le champ. Déjà dans le coup lors des deux premières journées, elle a connu un vendredi faste, avec deux cartes de 69 (-2), ne concédant à chaque tour que deux bogeys au parcours de Zumikon, pour prendre seule la 3e place.

« J’ai fait quelques erreurs, mais j’ai toujours été capable de me rattraper sans faire de catastrophe, explique la joueuse de la Freslonnière. À chaque fois, sur le départ, si je ne sentais pas le coup, je jouais un petit bois ou un fer. »

La double championne de France U12 a su également se montrer étanche à la pression. « Après le 3e tour du matin, j’ai regardé le livescoring, mais je ne me suis jamais dit que j’irais chercher le podium », sourit-elle.

Les autres Françaises

Les joueuses tricolores sont plus nombreuses dans le top 10 final que toutes les autres nationalités regroupées. En effet, juste derrière Fouillet, Zoé Allaux (Golf Club de Toulouse) conclut une belle semaine avec des scores de 74 (+3) et 71 (par), pour prendre seule la 4e place à +4. Charlotte Liautier (Saint-Nom la Bretèche) a opéré une belle remontée avec son 68 (-3) de la matinée, et pris seule la 6e place finale, à +5.

Elle devance d’une longueur Lucie Malchirand (Marseille la Salette), qui repart de Suisse sur une dynamique positive après avoir rendu un 68 (-3) lors du dernier tour. La n°10 mondiale termine seule 7e, à +6. Dernière Française à figurer parmi les dix meilleures, Pauline Stein (Paris Country Club) a signé des scores de 71 (par) et 70 (-1), pour se classer 8e, à +7.

Lilas Pinthier (Ligue de Paris) a connu une dernière journée plus compliquée, mais prend quand même la 15e place à +12, en compagnie de Marie de Ferrier de Montal (Grenoble Charmeil). Laura van Respaille (Bondues) se classe quant à elle 19e à +16, et Orphée Bugnard (Saint-Nom la Bretèche) 20e à +22.

L’œil de la coach : Gwladys Nocera

Présente cette semaine sur le bord du parcours, la responsable du collectif Girls a forcément apprécié les performances des jeunes Françaises : « C’est surtout super pour elles, précise-t-elle. Ça me fait vraiment plaisir de voir les joueuses sortir du green du 18 avec le sourire, elles se sont vraiment régalées, et elles ont produit un jeu qui m’a faite vibrer. Bien sûr, il y en a pour quoi ça s’est moins bien passé, mais l’essentiel, c’est de continuer de bosser. »

Le joueur : Nicolas Muller

Meilleur Français de la première journée, le joueur de Nîmes Campagne s’est tout de suite mis dans le ton ce vendredi matin, en claquant un bon 68 (-3) lors du troisième tour, avec cinq birdies et un eagle à la clé. Le redémarrage a été plus compliqué l’après-midi, avec un aller en 39 (+3), mais un eagle sur le 10 (un par 4…) suivi par un birdie au 11 l’ont remis sur les bons rails. Au final, sa carte de 71 (par) lui offre la 3e place, avec un total de -3.

Nicolas Muller n'a pas manqué sa reprise.

Nicolas Muller termine ainsi à quatre coups du vainqueur, le Suisse Ronan Kleu. Et ce sans le moindre regret : « Je suis plutôt satisfait dans l’ensemble, j’ai fait une très bonne semaine. Il me manquait des petits détails, notamment au putting, pour pouvoir aller chercher la gagne, mais le reste était vraiment bien. »

La sensation qui domine (comme chez beaucoup de joueurs) serait plutôt le bonheur de retrouver les terrains et la compétition : « Je me suis entraîné pendant tout le confinement pour retrouver des moments comme ça, et ça fait vraiment plaisir. Ça montre aussi que le travail que je fais va dans le bon sens. »

Les autres Français

Elliot Anger est le second joueur tricolore à finir dans le top 10 final. Après un 74 morose le matin, la faute à quelques balles égarées, le joueur de Saint-Donat s’est bien remobilisé pour signer un bon 68 (-4) l’après-midi. Il prend ainsi la 5e place, à -1 total.

Clément Poletti (Ozoir la Ferrière) a connu une bonne dernière journée également, avec des scores de 68 (-3) et 70 (-1). À +3, il finit au 13e rang. Paul Margolis (Cannes-Mougins) est un coup derrière à la 14e place. Maxime Leclerc (Chantilly) parvient à se classer dans le top 20, avec une 19e position à +7. Dure dernière journée pour Louis Pilod (Golf Club de Lyon), 23e à +10, ou encore pour Alexis Leray (Chantilly) et Paul-Louis Gachet (Médoc), côte à côte à la 29e place à +12. Enfin, Thomas Lecomte (Evian) termine 32e à +13, et Sam Dumez (Bordeaux Lac) 36e à +16.


Par William LECOQ
7 août 2020