Accueil / Jouer / Toutes catégories / Messieurs Dames / National & International / Calendrier / 2021 / Championnat de France par équipes Messieurs 1ère Division - Trophée Gounouilhou / Championnat de France par équipes messieurs : les bonnes parties de Campagne

Championnat de France par équipes messieurs : les bonnes parties de Campagne

L’hôte nîmois occupe la tête du classement après la première journée de qualification à +6, notamment grâce à la très belle carte de Thibault Vergnet, 66 (-6). Les poursuivants immédiats se nomment Terre Blanche, Amiens et Cannes-Mougins.

29 sept.
3 oct.
CHAMPIONNAT DE FRANCE PAR ÉQUIPES MESSIEURS 1ÈRE DIVISION - TROPHÉE GOUNOUILHOU
LIEU : GOLF CLUB DE CAMPAGNE, France
CATÉGORIE : Toutes catégories

Le résumé

Les 96 joueurs ayant pris part à la première journée de qualification de la Gounouilhou 2021, ce mercredi, sont prévenus : le tracé du Golf Club de Campagne est prêt à se défendre. Baigné du tiède soleil de la fin d’été nîmois, il a en outre reçu la dose de vent propice à durcir le jeu sans pour autant le transformer en galère.

L’équipe locale s’est montrée la meilleure pour dompter ces conditions, ce qui lui vaut d’occuper la tête ce mercredi soir, à +6. Derrière, ceux qui pourraient devenir les autres principaux favoris de ce Championnat de France par équipes messieurs sont déjà placés.

Le joueur : Thibault Vergnet

Thibault Vergnet a rentré sept birdies dans sa journée.

Forcément attendue à domicile, l’escouade nîmoise n’a pas loupé son entrée en matière. Thibault Vergnet, lui, l’a même intégralement réussie, en rendant une impressionnante carte de 66 (-6), la meilleure de la journée, à un coup du record du parcours détenu par un certain Bernhard Langer. Déjà à -1 après cinq trous, le joueur de Campagne a connu une série de trois birdies du 6 au 8 qui l’a amené loin sous le par, avant d’améliorer encore la marque par des birdies au 11, au 13 et au 15.

Son seul bogey de la journée, sur le par 3 du 16, ne l’a pas sorti du rythme. Au contraire, il frôlait le godet pour birdie sur ses deux derniers trous. En résumé, un homme sur un nuage. « J’étais bien, et je ne me posais pas de questions, livre-t-il. Avec mon caddie, on avançait trou par trou, et on continuait comme on avait commencé. Après, c’est le début d’une longue semaine. Il reste encore un tour de stroke et ensuite des matches… rien n’est fait. »

Dans le sillage de Vergnet, Nicolas Muller et Thomas Fanlo ont également bien contribué au total de l’équipe, avec des cartes de 73 (+1).

L’équipe : Amiens

Avec son 71 (-1), Charles Larcelet a imprimé la bonne dynamique pour Amiens.

Autre entrée en matière plus que réussie : l’équipe picarde occupe la troisième place à l’issue de sa première journée, à +14. Positionné dans la première vague, Charles Larcelet a donné le ton en signant un 71 (-1) ne comportant qu’un seul bogey. Il a été imité quelques heures plus tard par son coéquipier Ian de la Royère, qui a certes commis un bogey de plus, mais l’a contrebalancé avec un birdie supplémentaire.

Les bonnes performances ne se sont pas arrêtées là, avec le 72 (par) de Nicolas Gros. « Je me suis tenu à ma stratégie, qui était vraiment de toucher les fairways et les greens, souligne Charles Larcelet. C’est un parcours exigeant, d’autant plus avec du vent comme on a eu. Notre équipe est dans une dynamique intéressante. On s’est tous fixé une stratégie assez simple, qui nous permet de limiter les fautes, je pense que ça va nous être utile pour la phase de stroke play. Forcément, l’enjeu pour nous est d’abord de rentrer dans le top 8. »

Le reste du top 8

Le tenant du titre Terre Blanche est déjà en embuscade après cette première journée. Le club varois occupe la 2e place, à +12, soit six coups derrière Campagne, avec une meilleure carte signée par Camille Bordone (72, par), et les cinq scores comptabilisés à +6 et mieux.

Faustin Labadie-Destenaves a bien relancé les Biarrots.

L’équipe de Cannes-Mougins est bien accrochée à ce wagon de tête, en occupant la 4e place à +15, soit un coup derrière Amiens. Les Azuréens ont capitalisé sur la belle carte de 69 (-3) rendue dans la matinée par Tom Vaillant. Après un début de journée un peu maussade, Biarritz s’est bien rattrapé, notamment pas l’intermédiaire de Faustin Labadie-Destenaves, qui a signé un 71 (-1). Les Basques sont en 5e position, deux coups derrière les Cannois.

Bordeaux-Lac est une autre belle satisfaction de cette première journée. Emmenés par un Alexandre Decorde dans le par (72), les Girondins occupent la 6e position, à +18. Palmola et Raray se partagent la septième place à +19, et occupent provisoirement les deux dernières places qualificatives pour les quarts de finale.

La suite

L’un des principaux enjeux du second tour de qualification sera en effet d’obtenir une place dans le top 8, sésame vers la course au titre et un maintien d’office en première division. Ce mercredi soir, les équipes en ballottage légèrement défavorable sont Saint-Cloud, 9e à +20, et Bussy-Guermantes, 10e à +28. Au sein de cette dernière, Aurélien Douce a malgré tout signé la deuxième meilleure carte de la journée, avec un bon 68 (-4).

Saint-Germain, 11e à +29, le Médoc, 12e à +31, et Chantilly, 13e à +34, auront aussi pour mission de remonter, afin d’éviter un éventuel barrage vendredi. La Grange aux Ormes (+42), Saint-Donat (+45) et le Golf Club de Lyon (+53) sont pour le moment les trois équipes qui ferment la marche.

Le chiffre

6Le nombre de cartes sous le par signées ce mercredi. Signe indéniable que le parcours s’est défendu.

Le post social

Quelques-unes des images fortes de cette première journée :


Par William LECOQ, à Nîmes
29 septembre 2021