Accueil / Actus / Amateur / Universités US / NCAA D1 : l’équipe de Bastien Amat remporte sa Conférence

NCAA D1 : l’équipe de Bastien Amat remporte sa Conférence

Pour la huitième fois de son histoire et la deuxième d’affilée, New Mexico s’est imposée au terme d’un play off dans le Mountain West Championship. Le Bonduois s’est classé onzième (212, - 4) grâce à un 68 au dernier tour.

L'équipe de New Mexico vainqueur de sa Conférence
Pour la huitième fois de son histoire et la deuxième d'affilée, l'équipe de New Mexico a remporté le Mountain West Championship. DR

Bastien Amat et tous ses partenaires de New Mexico ont réalisé une énorme performance lors du dernier tour du Mountain West Championship, disputé sur le difficile parcours de l’OMNI Tucson National en Arizona.

Cinquième à l’issue des trente-six premiers trous à six coups des leaders, les «Lobos» ont totalisé trente-et-un birdies sur les dix-huit derniers et amélioré de deux coups (269, - 19) le précédent record de la Conférence détenu par UNLV depuis 2009 puis égalé l’année suivante.

Malgré cette pluie de birdies et ce score record, la victoire a bien failli définitivement échapper à New Mexico sur le dernier trou, un redoutable par 4, sur lequel Bastien Amat et ses équipiers ont concédé trois bogeys et un double ramenant leur score pour la journée de - 24 à - 19 et leur total à - 19 à égalité avec Nevada : «Ce par 4 est très long (470 yards) et le fairway est bordé de part et d’autre par des obstacles d’eau, précise le Français. Le green est extrêmement compliqué. Lorsque ce parcours accueillait une étape du PGA Tour, c’était le trou le plus difficile.»

Bastien Amat au Mountain West Championship
Grâce à un 68, Bastien Amat s'est classé onzième (212) de sa Conférence.

Bastien Amat, alors à - 6, a conclu par un double : «Je n’ai pas ressenti de pression, indique-t-il. J’ai tapé un super coup mais, le vent était contre et la trajectoire de ma balle a été déviée par lui. Elle a atterri à un mètre de la berge. Après, j’ai bien négocié mon approche mais, j’ai pris trois putts.»

Sam Choi, Albert Boneta et Matthew Watkins ont, eux, perdu un coup sur ce trou et les cinq abandonnés par les «Lobos» les ont contraints à disputer un play off, le premier dans cette Conférence depuis 2004.

Les joueurs de New Mexico et de Nevada se sont donc retrouvés au départ du…18. Et cette fois, les pars de Bastien Amat et d’Albert Boneta ont offert le titre à leur équipe : «Nous avons aussi concédé deux bogeys mais, nos adversaires, trois pour un seul par, ajoute le Bonduois. Personnellement, je suis super satisfait parce que j’ai connu pas mal de problèmes au cours des trente-six premiers trous. Mais, je suis parvenu à m’en sortir avec deux pars (72) dans un vent constant entre 30 et 35 km/h. C’était plutôt bien. Au final, j’étais déçu après mon double au 18 car il m’a privé d’un nouveau top 5. Et, par là-même, d’une victoire directe de l’équipe. Mais, en y repensant, je me suis dit que si quelqu’un m’avait annoncé avant la partie que je jouerai 68 (- 4), j’aurais volontiers accepté. Mon putting s’est énormément amélioré. J’ai rentré quelques "ficelles" qui m’ont permis d’aligner quatre birdies d’affilée au dernier tour entre le 7 et le 10. Et puis, c’est énorme de remporter pour la huitième fois la Conférence avec, de surcroit, un record de - 19.»

Le succès aurait pu être encore plus flamboyant puisque Sam Choi partageait la première place du classement individuel (209) en compagnie de trois autres joueurs. Jamais dans l’histoire de cette Conférence, un play off à quatre n’avait eu lieu.

Après avoir partagé le premier trou avec deux de ses adversaires, le «junior» californien s’est incliné au second face à Puwit Anupansuebsai (San Diego State), auteur d’un birdie.

Les «Lobos» n’ont donc pas réalisé le doublé comme en 2014 et 2019. 

Ils devront patienter jusqu’à mercredi pour connaître le parcours sur lequel se déroulera leur Régional.

En revanche, la saison de Hugo Riboud (32e à 228) et son équipe de George Washington University (6e) a pris fin, aujourd’hui, à l’Atlantic 10 Championship en Floride.

Le Biarrot rentrera en France dans une quinzaine de jours.


Par Gérard RANCUREL
2 mai 2021