Accueil / Actus / Amateur / Universités US / NCAA D1 : un nouveau podium pour l'équipe de Maryland

NCAA D1 : un nouveau podium pour l'équipe de Maryland

Pour la troisième fois en six tournois, l’équipe de Laura Van Respaille et Charlotte Lafourcade a décroché une deuxième place (852) au Big 10 Championship après avoir partagé la première à l’issue des deux premiers tours. Un top 5 pour Bastien Amat, Clément Charmasson et Pierre Viallaneix.

L'équipe de Maryland au Big 10 Championship
Laura Van Respaille et ses partenaires ont été déçues par leur classement après avoir occupé la tête en individuel et par équipes. DR

Contrairement aux deux précédentes deuxièmes places obtenues au FAU Paradise Invitational et à l’Indiana Invitational, les joueuses de Maryland ont quitté déçues le parcours du TPC River’s Bend dans l’Ohio.

Auteures du meilleur score (280, - 8) de la compétition au deuxième tour, elles avaient rejoint en tête leurs adversaires de Michigan State avec un total de 567 (- 9).

Mais, dès leurs neuf premiers trous du dernier, elles ont été distancées et n’ont pas réussi à venir inquiéter les joueuses de Michigan State. En scorant + 3, elles ont partagé la deuxième place en compagnie de Michigan et Nebraska à cinq coups des vainqueurs.

La déception a été encore plus vive pour Laura Van Respaille, leader (139) au terme des trente-six premiers trous. Sa dernière carte de 74 l’a reléguée en sixième position (213) : «Je suis évidemment très déçue, confie la Bonduoise. Je me sentais confiante et à l’aise au départ du dernier tour. J’ai été moins performante au putting que les jours précédents. J’ai eu aussi plus de mal à me mettre près des drapeaux. Ce n’était pas clairement la journée rêvée. J’ai essayé de provoquer mon momentum durant toute la partie mais, malheureusement, ça n’a pas suffi. Heureusement, l’objectif suivant est proche avec les Régionaux dans dix jours, on ne sait pas encore où. Ça va me permettre d’avaler la pilule. Je vais jouer les qualifications de l’US Open, demain, sur tente-six trous.»

En bouclant sa compétition par un 74, Charlotte Lafourcade a progressé d’une dizaine de places au classement (52e à 229) : "Au premier tour, j'ai bien joué mais, j'ai pris trente-huit putts, chose qui ne m'était plus arrivée depuis longtemps, précise-t-elle. C'est une grosse désillusion." Malgré des difficultés sur son grand jeu, la Clodoaldienne s'est bien battue au dernier tour pour ramener un + 2 : "Je n'ai touché que cinq fairways et huit greens, ajoute-t-elle. Mais, je me suis accrochée pour enchaîner les chip-putts et sauver mes pars."    

Deux autres Françaises figuraient au départ de ce Big 10 Championship : Mathilde Delavallade (Penn State), trente-deuxième à 224, et Manon Tounalom (Rutgers), soixante-huitième à 236.

Au Southland Conference Championship, Lucie Charbonnier (Texas A&M - Corpus Christi) a fini à la sixième place (232).

Un top 5 pour Amat, Charmasson et Viallaneix

Bastien Amat au Ping Cougar Classic
Bastien Amat a signé une carte de 66 sans bogey au dernier tour du Ping Cougar Classic.

Arrivé en août 2020 à l’université de New Mexico, Bastien Amat n’avait pas pu disputer le moindre tournoi à cause de la Covid-19. Le joueur de Bondues n’a réellement débuté sa saison universitaire qu’en janvier dernier.

Après une série de résultats se situant au-delà de la quarantième place, le "freshman" des "Lobos" a réalisé sa meilleure performance (5e à 207) à l’occasion du Ping Cougar Classic sur le parcours du Riverside Country Club : «J’ai beaucoup progressé depuis mon intégration dans l’équipe, déclare-t-il. Mais, j’avais du mal à finir dans le top 10 ou 20 à cause de petites erreurs et d’un putting un peu faible. La semaine dernière, nous avons joué le Thunderbird Collegiate et mon "coloc", le Catalan Albert Boneta, l’a gagné. J’ai partagé les deux premiers tours avec lui. J’ai trouvé que j’avais le potentiel pour l’imiter si je mettais les putts. Du coup, ça m’a motivé. J’ai continué à travailler et ça a payé. Ça fait vraiment du bien de sentir qu’on est capable de pouvoir scorer bas et de se placer dans le top 5 dans un tel champ de joueurs.»

Le Nordiste a bouclé le Ping Cougar Classic par un 66 sans concéder le moindre bogey !

Au 2021 American Men’s Golf Championship, son dernier tournoi de la saison régulière, Clément Charmasson s’est également classé cinquième (211) avec deux cartes sous le par (68 et 70) : «Mon jeu commence à être de plus en plus consistant, affirme le Toulousain. Je dois encore améliorer mon putting ainsi que mon wedging. Mais, toutes les choses travaillées avec mon nouveau coach se mettent en place petit à petit. Il reste du "taff" mais, ce bon résultat fait du bien moralement. Malheureusement, c’était la dernière compétition. Je passe mes examens la semaine prochaine et je rentre en France le 11 mai. Je vais essayer de prendre part à un maximum de tournois en Europe cet été. Tout va dépendre de la situation sanitaire.»

Dans cette même compétition, Guillaume Chevalier (Memphis) a terminé à la dix-septième place avec un total de 218.

Clément Charmasson au 2021 American Golf Championship
Clément Charmasson a réalisé sa meilleure performance lors du dernier tournoi de sa saison universitaire.

Autre joueur à finir dans le top 5, Pierre Viallaneix (Western Carolina), quatrième à 214 après avoir occupé la première place à l’issue du premier tour (68) du SoCon Men’s Golf Championship.

Lino Galdin (Mercer) a pris la trente-et-unième place (228).

Adrien Pendaries traverse une passe difficile. Dix-septième (139) après deux tours de l’ACC Men’s Golf Championship, l’étudiant de Duke a conclu par un 76 qui lui a coûté une quinzaine de places (32e à 215) : «Oui, c’est compliqué en ce moment, reconnaît-il. Les bons jours sont ok mais, les mauvais sont très mauvais. Ça va tourner car je sais de quoi je suis capable. Après quelques jours de repos, je me remettrai au travail.»

Alexandre Fuchs et ses partenaires de Liberty n’ont pas eu beaucoup de temps pour savourer leur victoire à l’ASUN Men’s Golf Championship. Quatre jours après, ils étaient au départ du Robert Kepler Intercollegiate sur le parcours de l’université d’Ohio State. Avec un score de 220, le Français s’est classé vingt-cinquième : "Mon niveau de jeu a été identique à celui de la semaine dernière, c'est-à-dire, moyen, explique l'Azuréen. J'ai aussi eu du mal au putting et avec la vitesse des greens."


Par Gérard RANCUREL
26 avril 2021