Accueil / Actus / Amateur / Universités US / NCAA D1 : un nouveau record battu par South Carolina

NCAA D1 : un nouveau record battu par South Carolina

En remportant le Liz Murphey Collegiate Classic, l’équipe de Pauline Roussin-Bouchard et Mathilde Claisse a porté à quatre le nombre de ses victoires, cette saison, effaçant ainsi le précédent record de trois établi en 2014-2015. La Varoise s’est classée troisième (218). Une belle sixième place (212) pour Agathe Laisné au Mountain View Collegiate et une troisième pour Tom Guéant (210) à l’Oregon Duck Invitational.

L'équipe de South Carolina victorieuse du Liz Murphey Collegiate Classic
En remportant au bout du suspense le Liz Murphey Collegiate Classic, l'équipe de South Carolina a ajouté un quatrième titre à son palmarès de la saison. DR

A chacune de ses participations, l’équipe 2020-2021 de South Carolina améliore un ou plusieurs records. Après ceux du tour le plus bas (275) et du meilleur score (63, - 9) de Pauline Roussin-Bouchard au Moon Golf Invitational, puis du meilleur total individuel pour la Varoise (- 15) et de l’équipe (- 30) au Valspar Augusta Invitational, les «Gamecocks» ont battu celui du nombre de victoires au cours d’une même saison datant de 2014-2015 grâce à leur succès au Liz Murphey Collegiate Classic, leur dernier tournoi de la saison régulière disputé sur le parcours de l’université de Géorgie.

Pauline Roussin-Bouchard a bouclé son dernier tour (70) par un birdie et Ana Pelaez par deux pour arracher cette victoire in extremis alors que l’équipe partageait la première place avec Ole Miss, deuxième au final à deux coups de South Carolina. 

L'équipe de South Carolina au Liz Murphey
Les joueuses de South Carolina laissent éclater leur joie après leur victoire au finish.

«C’était une belle "remontada" car nous étions quatrièmes à l’issue du premier tour, déclare la Française. C’est une très bonne semaine pour caler le travail pour la suite.»

Kalen Anderson, la coach, s’est bien évidemment réjouie de cette quatrième victoire : «Je suis très fière de la façon dont le groupe s’est battu et s’est accroché tout au long de la dernière journée dans des conditions vraiment difficiles avec le vent et des greens très fermes sans oublier des positions de drapeau compliquées, commente-t-elle. L’équipe a démontré beaucoup de courage. Une victoire est une victoire et nous la prenons avec plaisir.»

La n°3 mondiale se rendra à l’Augusta National lundi où elle retrouvera trois compatriotes : Agathe Laisné, Candice Mahé et Lucie Malchirand.

Dans cette même compétition, Margot Béchadergue (Louisville) a fini à la quarantième place (229) et Candice Mahé (Georgia) à la soixante-dix-septième (239).

Neuvième après deux tours (149) du Bama Beach Bash en Alabama, Marine Griffaut a perdu dix-huit places au dernier à cause d’un 82 (231).

Texas devancée de deux coups par Oklahoma State

Agathe Laisné au Mountain View
En tête durant quarante-cinq trous, Agathe Laisné et ses partenaires de Texas ont été devancées par Oklahoma State.

Au Mountain View Collegiate en Arizona, l’équipe d’Agathe Laisné (Texas) s’est fait souffler la victoire par Oklahoma State pour deux coups.

Pourtant, le tournoi avait très bien débuté pour la Française et ses équipières avec un premier tour exceptionnel à - 16 (272, record de la fac égalé). Après leur - 2 du deuxième, les Texanes comptaient sept longueurs d’avance sur Houston et huit sur Oklahoma State.

Les neuf premiers trous du dernier tour ont été bien maîtrisés puisque quatre joueuses de Texas University affichaient un score négatif pour un total de - 6. Mais, un vent soutenu s’est levé sur le retour et les a gênées tant et si bien qu’aucun d’entre elles n’a scoré sous le par sur ces neuf derniers trous. Le titre a échappé aux Texanes : «Je suis dégoûtée, confie la Parisienne. Oklahoma a eu la chance d’avoir des tee-times plus tôt dans la journée car elles avaient un vol à prendre. Et nous, nous avons été confrontées à un vent de plus de 20 miles sur les cinq derniers trous. C’était dingue.»

Agathe Laisné a obtenu la meilleure place de l’équipe avec un total de 212 (6e) mais, trois de ses partenaires ont fini dans le top 10. 

Elodie Chapelet a vécu une compétition inhabituelle en enchaînant trente-huit pars d’affilée (quarante-six sur trois tours) pour des cartes de 72, 72 et 73 lui offrant la dix-septième place (217) : «C’était bizarre et surtout très frustrant, reconnaît la Basque. Je ne me suis pas mise très près des drapeaux et mon putting n’a pas été très performant. Le dernier jour, on a eu du vent et des positions de drapeau pas très faciles. Il était donc compliqué de scorer mais, mon jeu a été solide.»

Un 83 au deuxième tour a plombé le tournoi d’Emilie Ricaud (51e à 230).

Une septième place pour Alizée Vidal en Géorgie

Ayant loupé la cinquième place au sein de son équipe de Kennesaw State pour deux coups, c’est donc en individuel qu’Alizée Vidal a pris le départ du Pinetree Women’s Collegiate. La joueuse du Golf Club de Toulouse a intégré le top 10 à la faveur d’un deuxième tour sous le par (71) après un premier 75. 

Alizée Vidal au Pinetree Women's Collegiate
Engagée en individuel, Alizée Vidal a signé le deuxième meilleur score des joueuses de Kennesaw State.

Dans le par après ses onze premiers trous du dernier tour, elle a concédé un triple sur son douzième : «J’ai mis une balle dans l’eau, raconte-t-elle. Mon coach m’a demandé de la jouer et j’ai juste fait n’importe quoi.»

Au lieu de la démoraliser, cet accident de parcours a décuplé sa motivation et elle a achevé sa partie par trois birdies pour remettre son compteur à zéro (72) et finir à la septième place (218) : «Mon objectif était de remporter le tournoi pour prouver aux coaches que la qualification, disputée sur neuf trous et que j’avais débutée par un quadruple, n’avait pas été organisée correctement. Nous n’avions eu que deux jours entre le précédent tournoi et celui-là.»

Trois autres Françaises figuraient dans le champ de ce Pinetree Women’s Collegiate : Mathilde Delavallade (29e à 227), Manon Tounalom, auteure d’un 71 au dernier tour (43e à 232) et Tracy Rodriguez (46e à 234).

Au Findlay Sprint Invitational, sur le parcours de l’université du Kentucky, Alice Putoud (Tiffin) s’est classée sixième (220). Quatrième après deux tours (146), Manon Labeur (Missouri - St-Louis) a rétrogradé à la dixième place à cause d’un 81 (227).

Grâce à un 71 (- 1) au troisième tour, Eve-Marie Sapin (Barry) a récupéré les places perdues au deuxième après son 82 pour finir vingt-sixième (229). Dure semaine pour sa team-mate, Alice Meziat sur le Senator Course (57e à 242)

Tom Guéant troisième à la maison

Disputé sur l’Eugene Country Club, l’Oregon Duck Invitational a donné l’occasion à Tom Guéant de jouer les premiers rôles dans cette compétition.

Tom Guéant à l'Oregon Duck Invitational
Sur un parcours qu'il connaît très bien, Tom Guéant n'est pas passé loin de la victoire.

Un 68 au premier tour l’a hissé au sommet du leaderboard et son 70 du deuxième lui a laissé toutes ses chances de l’emporter puisqu’il pointait à la troisième place à une longueur du premier.

Le joueur de Terre Blanche a bouclé son tournoi par un 72 (+ 1) et a conservé son classement (3e à 210, - 3) : «C’était un bon tournoi, assure-t-il. Mon jeu a été solide au cours des trois tours surtout au premier car la météo a été changeante. J’ai rentré beaucoup de petits putts (entre un et trois mètres) lors des trente-six premiers trous ce qui m’a permis d’engranger des birdies et de sauver quelques pars.

«Au dernier tour, mon grand jeu a été un peu moins bon. Une bonne partie de mes drives ont fini de quelques mètres dans un rough humide. Il était donc difficile de se mettre près des drapeaux. J’ai eu beaucoup de longs putts à effectuer. J’ai fait confiance à mon dosage et j’ai multiplié les deux putts. Je suis resté patient jusqu’au 17 (un par 4 de 290m) où j’ai atteint le bord du green avec ma mise en jeu. J’ai pris deux putts pour le birdie. Connaissant bien le parcours et compte tenu des positions de drapeau difficiles, je savais qu’il ne fallait pas attaquer à fond les mâts si la balle n’était pas sur le fairway. Quelques coups de wedge plus proches des drapeaux, notamment aux 13, 14 et 16 (2 par 5 et un par 4 court), m’auraient autorisé à me rapprocher de la gagne. J’ai eu une bonne attitude tout au long de la compétition. Ce tournoi est positif pour moi.»

Il l’a été un peu moins pour les deux Français d’ULM, Andoni Etchenique et Guillaume Fanonnel, ex aequo à la trente-troisième place (224) : «Au denier tour, j’ai eu un début de partie catastrophique (+ 6 après cinq trous) avec très très peu de réussite, commente le Basque. Ensuite, mon jeu s’est mis en place mais, il était compliqué de faire beaucoup mieux sur un parcours aussi difficile.»

Maxime Legros toujours sur une bonne dynamique

Maxime Legros a poursuivi sa série de bons résultats au Bobcat Invitational en Géorgie où, grâce à un 68 (- 2) au dernier tour, il a décroché la quatrième place (209, - 1) à cinq coups du vainqueur : «Oui, encore un bon tournoi, lance le Dinardais. Je reste sur une bonne dynamique. Le jeu a été présent pendant les trois tours. J’ai encore pris trois fois trois putts mais, il y a du mieux, beaucoup de positif surtout au dernier tour où j’étais à - 5 au départ du 16 (- 4 après quatre trous). Sur ce par 3 (160m), je me suis trompé de club. J’ai saisi mon fer 6 croyant prendre le 7. J’ai raté le green long et me suis laissé un chip injouable. J’ai concédé un double. Cette erreur m’a coûté cher. Une bonne leçon à retenir. Ça ne se reproduira plus. C’est très frustrant de voir une victoire me passer sous le nez pour la deuxième fois. Mais, j’ai accumulé de la confiance pour le prochain tournoi, le Cougar Invitational qui débutera lundi.»

Son partenaire à Lander University, Valentin Peugnet, a pris la vingt-septième place (219).

Maxime Legros au Bobcat Invitational
Maxime Legros a poursuivi sa série de bons résultats en Géorgie.

Une belle réaction (70) au dernier tour du Schenkel Invitational en Géorgie a offert l’occasion à Guillaume Chevalier (Memphis) de grappiller plus d’une vingtaine de places (22e à 220) : «Oui, c’était bien d’autant que les conditions étaient assez difficiles avec du vent, du froid et de la pluie, explique l’Aixois. Je suis content d’avoir conservé ma lucidité et d’avoir simplifié mon jeu. Le deuxième tour a été difficile (78) mais, c’est seulement une bataille avec moi-même. Je dois arriver à exécuter des choses plus simples sur le parcours, taper des coups cohérents et juste jouer le jeu ce que j’ai bien réussi à faire au dernier tour.»

Romain Lanteri (Campbell) a été en difficulté au troisième tour (78) et a reculé à la trente-sixième place (223). Engagé en individuel, Hugo Archer (Kentucky) a terminé à la soixante-deuxième place (229).

Au N.I.T. à Tucson, un mauvais dernier tour (+ 9) a écarté New Mexico de la troisième place qu’elle occupait après trente-six trous. Bastien Amat s’est classé quarante-quatrième (216).

Au San Diego Invitational, sur le La Costa Champions Course, Paul-Louis Gachet a vécu une semaine délicate (32e à 234).


Par Gérard RANCUREL
24 mars 2021