Accueil / Actus / Amateur / Universités US / NCAA D1 : un premier doublé pour Kent State

NCAA D1 : un premier doublé pour Kent State

Chloé Salort (9e à 215) et ses partenaires ont remporté le Clemson Invitational grâce à un excellent dernier tour (- 12) et à la victoire individuelle de Caley McGinty (206). Maryland a pris la 3e place. Texas Tech s’est classée deuxième du Bruzy. Une belle deuxième place également pour Tom Guéant avec un 62 (- 8) au dernier tour du Goodwin.

L'équipe de Kent State
Une première victoire pour Kent State doublée d'un succès en individuel. DR

Deuxième à la fin du mois dernier du Florida State Match Up, l’équipe de Kent State s’est imposée avec dix coups d’avance sur Virginia Tech à l’issue des trois tours mouvementés du Clemson Invitational en Caroline du Sud.

Initialement prévu sur trois jours, les prévisions météorologiques ont contraint les organisateurs à programmer vingt-sept trous le vendredi et le reste le lendemain. Sauf que les orages et la pluie n’ont pas permis de boucler la totalité des trous le samedi et que les dix-huit équipes ont dû revenir le dimanche matin pour boucler leur parcours.

Tous ces chamboulements n’ont pas perturbé Chloé Salort et ses équipières qui ont établi le meilleur score du tournoi au dernier tour (276, - 12). Trois d’entre elles (dont la Française, neuvième) ont fini dans le top 10, Caley McGinty l’emportant avec quatre coups d’avance sur la deuxième.

«Une première victoire très encourageante, déclare Chloé Salort. Pour ma part, mon deuxième tour (75) m’a privée d’un podium. Je retiens toutefois le positif. Je n’ai pas si mal putté, peut-être un peu moins bien au deuxième tour sur les putts longs.» 

Equipe de Maryland au Clemson
L'équipe de Maryland avec ses deux Françaises a fini sur le podium du Clemson Invitational.

En individuel, la joueuse du RCF La Boulie a été devancée d’un coup par Laura Van Respaille (7e à 214) avec un 70 pour conclure (comme Chloé d’ailleurs).

«Encore une bonne semaine pour l’équipe et pour moi sur un joli parcours avec des greens fermes, assure la Bonduoise. Nous sommes contentes d’avoir pu jouer les trois tours malgré les gros orages. Mon long jeu a été très solide. Je me suis créé beaucoup d’occasions de birdie au cours des trois tours. J’en ai converti quelques-unes mais, pas assez pour gagner. Nous enchaînons su la compétition en match play de l’université de Virginie la semaine prochaine.»

Sa partenaire, Charlotte Lafourcade, a terminé à dix coups d’elle (45e à 224). Margot Béchadergue (Louisville) et Noémie Sudron (Old Dominion) ont pris les 53e (226) et 68e places (230).

Au Ping/ASU Invitational en Arizona, Baylor a fini à la neuvième place (878) et Elodie Chapelet à la soixantième (227).

Après deux victoires consécutives, Texas Tech a décroché une belle deuxième place (862) au Bruzy sur le parcours du Lantana Golf Club au Texas.

Gala Dumez (Texas Tech)
Gala Dumez a signé l'un des meilleurs scores (66) du Bruzy.

Auteure de son meilleur score (66) depuis son arrivée à Lubbock, Gala Dumez (13e à 216) a pleinement contribué à cette performance : «C’est super cette deuxième place, confirme la Bordelaise. Il y a eu beaucoup de positif pour moi cette semaine. Tout est mieux dans mon jeu. Maintenant, il faut juste le petit déclic qui me mettra en confiance pour effacer le + 5 du premier tour. Le Big XII nous attend dans moins de trois semaines. C’est très excitant car l’équipe produit un beau golf.»

La compétition a été plus délicate pour Loïs Lau (64e à 229) malgré un 68 au deuxième tour, ainsi que pour Emilie Ricaud (60e à 228).

Au Pinehurst Womens Intercollegiate, Manon Tounalom (17e à 230) et ses équipières de Rutgers, en tête après deux tours, ont bataillé tout au long de la dernière journée pour la conserver. Mais, elles ont cédé d’un coup face à St John’s.

Alizée Vidal et ses partenaires de Kennesaw State ont également ferraillé dur aujourd’hui dans le troisième tour du Georgia State Invitational. Troisièmes (588) à l’issue des trente-six premiers tours à cinq coups de Xavier et quatre de Jacksonville State, les filles de Kennesaw State ont comblé leur retard sur leurs adversaires et sont devenues leaders après treize trous. Mais, grâce à un meilleur finish, Xavier a repris la première place pour trois coups : «Je n’avais aucune idée de notre position, explique la Toulousaine. Etant la première à terminer, c’est à ce moment-là que les filles m’en ont informé. Je suis un peu déçue de ma dernière partie car j’ai raté quelques mises en jeu qui m’ont coûté cher. Mon putting et mon chipping étaient en place ce qui m’a permis de m’en sortir avec un score (75) pas trop catastrophique. Je vais régler deux ou trois choses dans mon swing pour aborder la prochaine compétition (samedi) dans les meilleures dispositions.»

Alizée Vidal aura peu de temps pour récupérer de son enchaînement de tournois : «Ce mois-ci, nous avons joué toutes les semaines, ajoute-t-elle. C’est épuisant d’autant qu’entre deux compétitions, nous n’avons que tous ou quatre jours pendant lesquels il faut disputer la qualification. Mon corps est fatigué mais, je sais que ça renforce mon mental et le dépassement de soi.»

Un 62 (- 8) pour Tom Guéant et une troisième place

Déjà troisième de l’Oregon Duck Invitational, Tom Guéant est passé encore plus près de la victoire lors du Goodwin sur le parcours de Stanford. 

Tom Guéant au Goodwin
Grâce à une carte de 62 (- 8), Tom Guéant a fini sur les talons des deux premiers du Goodwin.

Quinzième après trente-six trous (139), il a accompli un bond en avant de douze places grâce à un fantastique 62 (- 8), la meilleure carte du tournoi (et le record d’Oregon égalé), pour un total de 201 (-9) lui offrant la troisième place : «J’avais déjà joué - 8 au British Boys en 2019 et au Wyoming Desert l’an dernier pour un 64, précise-t-il. Mais, je n’avais jamais signé une carte de 62. Mon jeu a été performant sur ce parcours assez court et étroit où la moindre erreur coûte cher à cause des gros roughs. J’ai réalisé deux solides premiers tours (69 et 70) avec une mauvaise entame au deuxième (+ 3 après six trous) mais, un bon retour (- 3). Au troisième, j’ai bien commencé avec un birdie sur le par 5 du 1 touché en deux. J’ai planté un coup de fer 8 à quatre mètres du drapeau au 2 et glissé le putt (- 2). J’ai rentré neuf mètres au 5 pour birdie et quatre mètres au 6 pour sauver le par. Au 7, j’ai atteint le green de ce par 5 en deux et pris deux putts à dix-sept mètres (- 4). Au 9, j’ai concédé mon seul bogey de la partie après une approche difficile trop longue et trois putts. Mais, j’ai continué à attaquer au retour avec un coup de pitch à deux mètres du mât au 10 pour repasser à - 4. Au 12, un par 4 assez spécial avec des arbres au milieu du fairway, j’ai réussi mon troisième birdie en trois jours sur ce trou en enquillant un putt de treize mètres. J’ai mis un putt de onze mètres sur le suivant (- 6). Au 15, ma mise en jeu au-dessus des arbres s’est arrêtée au bord du green et j’ai rentré un putt de treize mètres pour l’eagle. J’ai loupé deux putts de quatre mètres du 16 et au 18. Ce fut une très bonne journée sur tous les plans avec de superbes coups de fer, d’excellents putts et une agressivité constante qui a payé. J’ai fini à un coup de la tête mais, je ne peux pas avoir de regrets en scorant 62 ! Je suis très satisfait de cette longue semaine même si la victoire n’est pas au rendez-vous. J’ai constaté beaucoup de progrès sur mes axes de travail. C’est très positif. Mes coéquipiers ont été costauds, eux aussi, pour établir le meilleur score du tournoi (272) et gagner de précieuses places (9) au classement (8e à 851) dans ce gros champ.»

Tom Guéant va souffler un peu avant de repartir en Arizona puis à Santa Cruz. Il enchaînera ensuite sur sa Conférence (PAC 12).

Au concluant le Furman Collegiate par un 69 (- 2), Pierre Viallaneix a progressé de trente-trois places (38e à 221).

Julien Sale sixième du Tar Heel Intercollegiate

Deuxième du Tiger Invite by Jason Dufner, Julien Sale (Arkansas State) a débuté le Tar Heel Intercollegiate par un 66 avec deux eagles sur ce premier tour pour pointer en troisième position. Mais, des difficultés au putting l’ont empêché de demeurer jusqu’au bout au contact des premiers et de lutter pour la victoire : «J’ai eu du mal avec mon putting sauf sur les neuf derniers trous de mon premier tour et les neuf premiers du deuxième, reconnaît le Réunionnais. Les greens étaient très lents et je n’ai pas réussi à trouver le bon contrôle de la distance. Mais, dans l’ensemble, j’ai très bien joué sans faire de grosses erreurs. Il ne manquait pas grand-chose pour obtenir un meilleur résultat que cette sixième place. Je dispose d’une semaine devant moi pour préparer notre prochain tournoi. Je serai prêt pour les grosses échéances, la Conférence dans un mois puis les Régionaux et les Nationaux.» 

Julien Sale au Tar Heel
Avec une sixième place au Tar Heel Intercollegiate, Julien Sale sera prêt pour les grosses échéances à venir.

Un 71 au dernier tour a permis à Romain Lanteri (Campbell) d’intégrer le top 20 (218) : «J’ai commis pas mal d’erreurs sur l’ensemble des tours, commente-t-il. Je pense qu’avec mon jeu actuel, j’aurai pu faire bien mieux. Je suis quand même satisfait de mon tournoi. Très content que l’équipe ait décroché la deuxième place derrière UNC, l’hôte de la compétition.»

Son partenaire à Campbell, Claude Churchward, s’est classé à la soixante-douzième place (230). Maxence Mugnier (Georgia State) a fini à la vingt-neuvième (221). Mal parti au dernier tour (+ 5 après sept trous), Jules Bondil (Gardner) a terminé fort avec quatre birdies sur les onze derniers pour une cinquante-septième place (227) partagée avec Alexandre d’Aurélie de Paladines, engagé en individuel.

Quatorze équipes parmi lesquelles celle de Clément Charmasson (UCF), Alexandre Fuchs (Liberty) et Alexandre Vandermoten (Jacksonville), ont disputé le Hyat sur le parcours du Sawgrass Country Club.

Mais, les trois Français n’ont pas joué les premiers rôles à Ponte Vedra Beach en alternant le bon et le moins bon : «Tout a été moyen malheureusement, constate Alexandre Fuchs (27e à 220). J’ai totalisé beaucoup de birdies (14) mais, accumulé beaucoup trop d’erreurs que ce soit autour des greens, sur les mises en jeu ou mes attaques de green. C’était une semaine moyenne.»

Grâce à deux bons derniers tours, Alexandre Vandermoten est remonté à la trente-quatrième place (222). A la faveur d’un 70 au deuxième tour, Clément Charmasson avait progressé de plus de trente places (34e à 148) mais, le Toulousain les a perdues au dernier (64e à 228).

Hugo Riboud (George Washington University) n’a grappillé qu’une place (57e à 229) au terme du troisième tour du Golden Horseshoe Intercollegiate.

En NCAA DII, Charles Joubert (Wingate University) a remporté le Tennessee River Rumble au cinquième trou de play off grâce à un putt de trois mètres pour birdie. Avec un total de 205 (- 11), le joueur de St Nom a égalé le record du score le plus bas de sa faculté.


Par Gérard RANCUREL
31 mars 2021