Accueil / Actus / Amateur / Universités US / NCAA D1 : un troisième titre pour Pauline Roussin-Bouchard

NCAA D1 : un troisième titre pour Pauline Roussin-Bouchard

Après avoir remporté le Windy City Collegiate Championship en 2019 et l’Ally at Old Waverly l’an dernier, la n°4 mondiale s’est imposée au Moon Golf Invitational avec un total de 203 (- 13). South Carolina a réalisé le doublé. Marion Debove et ses partenaires de North Florida ont terminé en tête du First Coast Classic.

L'équipe de South Carolina
L'équipe de South Carolina a établi trois nouveaux records au cours du Moon Golf Invitational. DR

En battant son record du score le plus bas sur un tour (275, - 13, au deuxième), celui du total le plus bas (840, - 24) à l’issue du tournoi et celui de la carte la plus basse signée par Pauline Roussin-Bouchard au premier tour (63, - 9) du Moon Golf Invitational sur le parcours du Duran Golf Club à Melbourne, l’équipe de South Carolina a vécu une reprise de rêve en Floride couronnée par un doublé.

Auteure d’une entame exceptionnelle de la compétition avec cinq birdies sur ses cinq premiers trous, la Varoise a mis les «Gamecocks» sur les bons rails et bouclé son tour avec un 63 (- 9), égalant son record établi à Hossegor lors de la Golfers’ Club : «Une super partie avec de bons coups et de bons putts, commente-t-elle. Tout s’est bien goupillé.»

Le lendemain, elle a débuté par un eagle avant d’ajouter trois birdies sur sa carte pour un 67 (130) lui permettant de creuser l’écart (sept coups) sur la deuxième : «C’était beaucoup plus rassurant que d’en compter un seul mais, c’était aussi stressant car c’était la première fois que je me retrouvais dans cette situation, explique Pauline. J’ai beaucoup appris.»

Après quarante-cinq trous sans bogey (une première aussi), la n°4 mondiale en a concédé deux d’affilée (10 et 11) avant de conclure par sept pars pour un 73 : «Mais, il a sauté, la preuve que mes partenaires ont assuré et donné le meilleur d’elles-mêmes. Toutes les filles ont contribué à ce succès. Il y a une formidable entraide au sein de l’équipe et ce jusqu’au bout d’un parcours. Mathilde (Claisse) a très bien joué (70 et 71 sur les deux derniers tours pour un total de 218, 31e). Kalen (Anderson, la head coach) et Kevin (Williams, son adjoint) sont deux personnes passionnées et totalement dévouées à l’équipe. C’est grâce à elles que nous jouons comme ça.» 

Pauline Roussin-Bouchard au Moon Golf Invitational
En égalant son score le plus bas sur un tour (63), Pauline Roussin-Bouchard a décroché son troisième titre.

Nommée joueuse de la semaine de la Southeastern Conference

En remportant son troisième titre universitaire, Pauline Roussin-Bouchard n’est plus devancée que par Kristy McPherson au nombre de victoires. L’ancienne joueuse de South Carolina et du LPGA en avait totalisé six.

Au lendemain de son succès, la Française a été nommée golfeuse de la semaine de la Southeastern Conference : «Je suis très fière d’elle et de sa solide performance, a déclaré Kalen Anderson. Pauline est très motivée et extrêmement travailleuse. Elle continue à repousser ses propres limites et celles des gens autour d’elle.»

Dans dix jours (du 1er au 3 mars), l’équipe de South Carolina accueillera ses adversaires chez elle, sur le parcours du Colombia Country Club.

Trois autres Françaises (Justine Fournand, Camille Banzet et Margot Béchardergue) ont disputé le Moon Golf Invitational. Pourtant, Florida Atlantic ne devait pas y participer : «Une équipe a déclaré forfait parce que deux joueuses avaient contracté le Covid, indique Justine Fournand. Nous avons appris que nous pourrions jouer la veille de la reconnaissance. Je suis très contente d’être allée en Floride car un très bon champ était réuni et j’ai revu beaucoup de Françaises. J’ai aussi énormément appris ce qui va m’aider dans le futur. Je suis satisfaite de mon dernier tour (70). Ça fait toujours plaisir de bien réagir après deux parties moyennes.»

La joueuse du Kempferhof a fini à la trente-et-unième place (219), Camille Banzet (UCF) à la soixante-et-unième (223), et Margot Béchadergue (Louisville) à la quatre-vingt-septième (234).

Une première victoire pour North Florida

En étant la seule équipe à boucler ses trois tours sous le par (858, - 6) et en plaçant cinq joueuses dans le top 20 du First Coast Classic, organisé sur le parcours du Deerwood Country Club à Jacksonville, North Florida a remporté sa première victoire de la saison avec seize coups d’avance sur Troy et dix-neuf sur Arkansas State.

Marion Debove au First Coast Classic
Marion Debove et ses équipières de North Florida ont remporté leur premier tournoi.

Etudiante dans cette université, Marion Debove s’est classée quatorzième (220), un coup derrière Manon Donche-Gay (Daytona State College), onzième.

«Nous n’avons pas pu terminer notre deuxième tour, le premier jour, raconte Manon Debove. J’ai dû jouer mes six derniers trous, le lendemain. Mon jeu n’a pas été très performant mais, je me suis battue pou scorer correctement. Donc, je suis plutôt contente.»

La Française va enchaîner, dès aujourd’hui, sur le Reynolds Lake Oconee Invitational, en Géorgie, où elle retrouvera Justine Fournand.

Au Mid-American Challenge, Emma Rouger (Illinois State) s’est hissée dans le top 10 (8e à 217) grâce à deux cartes sous le par.

Trois Français (Alexandre Fuchs, Clément Charmasson et Alexandre Vandermoten) ont pris le départ du Florida Gators Invitational sur le Mark Bostick Golf Course à Gainesville. L’étudiant de Liberty et celui de Jacksonville ont partagé la quarante-deuxième place avec un total de 209 (- 1).

«J’ai eu du mal au deuxième tour (73, + 3), indique l’Azuréen. Mon putting a vraiment été moyen. J’ai manqué beaucoup d’opportunités de birdie et j’ai encore perdu deux drives qui m’ont coûté trois points.»

«C’est mon troisième tournoi de la saison et j’ai progressé au niveau du résultat, apprécie le Toulousain. J’ai essayé de jouer le plus simplement possible. Je continue mon travail pour être prêt pour le prochain tournoi dans une semaine, le Seminole Intercollegiate.»

Quant au Toulousain de La Ramée, il a conclu par un 68 (- 2) après deux premiers tours difficiles (75 et 74) pour une soixante-huitième place finale (217) : «Le jeu n’était pas en place, confirme-t-il. J’ai touché trop peu de greens en régulation. Le dernier jour, les sensations étaient meilleures mais, ce n’était pas encore ça. Il faut que je poursuive mon travail avec mon nouveau coach et que je me laisse encore un peu de temps.» 

L'équipe de Nicholls State
Martin Trochu, Victor LeGal et Mickaël Najmark ont terminé à la 11e place.

La Tour Intercollegiate n’a pas pu aller au terme des trois tours à cause d’une tempête de neige en Louisiane. Dans des conditions rendues compliquées par le vent et le froid, Maxime Leclerc (Stephen F. Austin) s’est classé vingt-et-unième (149). Il a été devancé par Martin Trochu (12e à 146), l’un des trois Français de Nicholls State avec Victor LeGal (51e à 154) et Mickaël Najmark (64e à 160).

«Je suis resté en France pendant le premier semestre et suis revenu pour la «spring season», indique le joueur de Chantilly. Le premier tour a été dur. Tous les secteurs du jeu étaient moyens. De plus, nous n’avions pas reconnu le parcours et j’ai eu des problèmes pour trouver le rythme. Au deuxième, c’était beaucoup mieux et j’ai signé la meilleure carte de l’équipe (71). J’ai quand même commis pas mal d’erreurs (5 bogeys) mais, totalisé six birdies. C’était positif. Nous rejouons dans quinze jours dans le Mississippi. En attendant, je vais m’entraîner même si les conditions s’annoncent difficiles.»

Au Champions Gate Spring Invite, Loïc Naas (Keiser) a terminé dans le top 10 (222).


Par Gérard RANCUREL
19 février 2021