Accueil / Actus / Amateur / Universités US / NCAA D1 : une huitième place pour Pauline Roussin-Bouchard

NCAA D1 : une huitième place pour Pauline Roussin-Bouchard

Pour son tournoi de reprise en Arkansas, l’étudiante de South Carolina s’est classée huitième avec un total de 220. Au Betsy Rawls Longhorn Invite, Elodie Chapelet a terminé à la douzième place (214) et son équipe a remporté sa deuxième compétition d’affilée.

Pauline Roussin-Bouchard et Mathilde Claisse au Blessings Intercollegiate
Pauline Roussin-Bouchard et Mathilde Claisse en compagnie de leur partenaire Lois Kaye Go. DR

Désireuse de disputer le championnat d’Europe par équipes en Suède, Pauline Roussin-Bouchard avait décidé de différer sa rentrée universitaire et de passer ses classes en ligne.

Au lendemain de son retour en France, la Varoise s’est donc envolée pour la Caroline du Sud et a réintégré sa faculté à la mi-septembre : «Du coup, depuis mon retour, c’est entraînement à fond dans des conditions incroyables, beaucoup de sport et les cours le soir généralement», explique-t-elle.

Sur le parcours du Blessings Golf Club à Fayetteville, la joueuse de Valescure a bouclé ses trois tours avec un total de 220 (78, 70 et 72) et une huitième place : «Le parcours était très technique avec des greens rapides et très pentus, précise-t-elle. Le gros challenge de ce tournoi était de jouer à cinq et les parties ont duré plus de sept heures. J’ai fini par amener des sudoku. L’équipe est montée sur le podium (3e à 885). Ma première journée m’a un peu déçue. Mon jeu est bon. Je dois, bien sûr, travailler quelques détails comme sur mon chipping et mon wedging pour gagner des coups autour des greens. Je ne sais pas si mon niveau de jeu est aussi bon qu’avant l’arrêt des compétitions. Je n’y ai pas du tout réfléchi. Avec tout ce qui s’est passé, il faut aller de l’avant et continuer à travailler sans se retourner.»

Pour écarter tout risque de contamination, les filles de l’équipe sont testées toutes les semaines (tests PCR et salivaires) et portent des masques sur le campus. Elles évitent également de trop fréquenter les autres étudiantes. 

Candice Mahé au Blessings Intercollegiate
Après des débuts difficiles à Georgia, Candice Mahé redevient compétitive grâce à son travail.

Partenaire de Pauline Roussin-Bouchard à South Carolina, Mathilde Claisse a pris la trente-sixième place (230) à cause d’un dernier tour compliqué.

A l’occasion de cette compétition, Pauline et Mathilde ont retrouvé une amie, Candice Mahé (18e à 224), étudiante à Georgia. La Dinardaise est revenue plus tôt aux Etats-Unis, à la mi-août : «L’université a accompli un bon boulot dans la gestion du Covid, indique-t-elle. Je croise les doigts pour que ça se poursuive. Le tournoi s’est plutôt bien passé même si j’ai commis quelques erreurs bêtes le premier jour en fin de partie avec un double et un bogey dus à un manque de lucidité. Au deuxième tour, mon jeu a été assez solide malgré un bogey sur le dernier trou. Et, au troisième tour, nous avons eu beaucoup plus de vent et des drapeaux forcément plus durs à aller chercher. J’ai totalisé moins de birdies. J’ai fini à + 2 avec un malheureux double au 5. Ce qui a été le plus difficile à gérer, ce fut les parties de cinq. Je repars en tournoi dans deux semaines. Je vais prendre le temps de débriefer avant de me remettre au travail de plus belle.

«J’ai eu beaucoup de mal avec mon golf en arrivant à Georgia, notamment lors des qualifications car il y a de très bonnes joueuses au sein de l’équipe. Mais, je m’accroche et je m’entraîne pour retrouver le niveau.»

Un nouveau doublé pour Baylor

Moins de quinze jours après leur large succès au Schooner Fall Classic dans l’Oklahoma, Elodie Chapelet et ses partenaires de Baylor (842, - 22) ont renouvelé leur performance en s’imposant dans le Betsy Rawls Longhorn Invite avec onze coups d’avance sur Texas, hôte de ce tournoi.

Gurlein Kaur (203, -13) a remporté sa deuxième compétition consécutive et trois autres joueuses de Baylor ont terminé dans la top 10.

L'équipe de Baylor victorieuse du Betsy Rawls
Elodie Chapelet et ses partenaires de Baylor ont remporté leur deuxième tournoi d'affilée.

La Basque (214) l’a loupé pour un coup : «Je suis un peu déçue du résultat, commente-t-elle. Mon jeu de fers n’a pas été assez performant au cours des trois tours. J’ai connu quelques soucis de profondeur de coup. J’étais donc assez loin des drapeaux. Heureusement mon petit jeu m’a sauvée. Je n’ai pas très bien géré les par 5. C’est aussi là que j’ai perdu pas mal de points. Je suis très heureuse de cette nouvelle victoire en équipe. C’est un début de semestre parfait.»

Trois autres Françaises (Emilie Ricaud, Loï Lau et Pyrène Delample) étaient également au départ du Betsy Rawls Longhorn Invite.

La Néo-Calédonienne a fini à la trente-troisième place (226) : «Ce tournoi a été moyen pour moi malgré les conditions parfaites, reconnaît-elle. Mon premier tour a été bon. Sur les quatre par 3, j’ai réussi trois birdies pour un total de six. Mais, j’ai connu des problèmes de driving sur les trois tours. Je loupais à droite et, à chaque fois, je me retrouvais sous les arbres ou dans des zones de pénalité. Aux 2e et 3e tours, je n’ai fait que deux birdies et beaucoup de bogeys. C’était dur de revenir. Mon jeu de fers et mon chipping ont été performants. Je suis juste frustrée de ne pas avoir bien drivé alors que c’est mon point fort habituellement.»

Loïs Lau, la «freshman» de TCU, s’est classée trente-neuvième (228) et celle de Texas Tech (Pyrène Delample), dix places derrière (246). Toutes les deux poursuivent leur apprentissage dans le championnat universitaire américain.


Par Gérard RANCUREL
13 octobre 2020