Accueil / Actus / Environnement / Programme Golf pour la biodiversité : la ffgolf primée aux Ecosport Awards

Programme Golf pour la biodiversité : la ffgolf primée aux Ecosport Awards

Lancée en 2018, l’initiative de la ffgolf visant à améliorer la connaissance et la protection de la biodiversité sur les golfs français a été distinguée, ce lundi 11 mars, lors de cette cérémonie récompensant les acteurs du secteur sportif engagés dans la défense de l’environnement. La Fédération, qui fait partie des sept lauréats de cette année, a reçu le Prix des structures et lieux de pratique.

Le président de la ffgolf Jean-Lou Charon était présent à Lyon pour recevoir ce prix. DR

A l’heure où les premiers clubs engagés dans le Programme Golf pour la biodiversité reçoivent leur label, le timing pouvait difficilement être meilleur. Ce lundi 11 mars, cette initiative de la ffgolf a été primée lors de la cérémonie des Ecosport Awards, qui se tenait à Lyon dans le cadre du Salon Sport-Achat.

La Fédération a été distinguée par le jury dans la catégorie "Structures et lieux de pratique". Le Programme Golf pour la biodiversité propose en effet à tous les clubs de France de se lancer dans la connaissance et la protection de la biodiversité qu’ils abritent.

« C'est un grand sentiment de fierté, se félicite le président de la ffgolf Jean-Lou Charon, qui a reçu le trophée en personne ce lundi. Cette récompense souligne le travail de Thomas Charrier, Pierre Lasfargue et Gérard Rougier, la collaboration étroite avec le Muséum national d’Histoire naturelle et les autres partenaires, pour aboutir à une reconnaissance publique importante pour nous et notre sport. De nombreux membres du jury, dont son président, ont souligné la qualité du dossier présenté, et salué cette initiative en faveur de la biodiversité. »

Pour mémoire, 22 clubs font partie de l’actuelle vague de labellisation. Et ils n’attendent rien de mieux que d’être rejoints. « Le but est de créer une dynamique, et pourquoi pas de tripler le nombre de golfs labellisés en 2019, explique Jean-Lou Charon. Quoi qu'il en soit, c'est un démenti cinglant contre les accusations faites aux golfs d'être des pollueurs ou de mal gérer les ressources en eau. »


Par William LECOQ
12 mars 2019