Accueil / Actus / Pro / Jeux olympiques / Jeux olympiques : Les Français pensent déjà à Paris

Jeux olympiques : Les Français pensent déjà à Paris

Auteurs l'un et l'autre d'un dernier tour sous le par, Romain Langasque (69) et Antoine Rozner (70) ont terminé respectivement 35e et 45e de la compétition olympique. Légitimement déçus par leur résultat, les deux Bleus se tournent déjà vers les Jeux de Paris dans trois ans !

Romain Langasque
L'Azuréen a signé son troisième 69 (-2) de la semaine. Kazuhiro NOGI / AFP

Romain Langasque

Carte de 69 (-2) pour conclure son tournoi olympique : Romain Langasque a livré une dernière journée à l'image du reste de sa semaine, solide mais pas flamboyante. Auteur d'un bogey au 4 et de trois birdies sur le retour, l'Azuréen a termine à la 35e place à -7 total, à onze coups de Xander Schauffele et huit du play-off pour la médaille de bronze.

« J'ai un tout petit peu moins bien joué que les autres jours, surtout en début de partie où j'ai enchaîné beaucoup de pars, en prenant les greens mais très loin des drapeaux. J'ai commencé à mieux jouer à partir du 9, et c'est resté solide jusqu'à la fin. Rien d'exceptionnel, mais rien de mauvais non plus, un peu comme les autres jours finalement. »

« Participer à ces JO était une expérience de dingue ! En tant que golfeur, jusqu'à récemment, c'était dur de se projeter car notre sport n'était pas olympique quand on était gamins. Maintenant qu'on les a faits une fois, que ce soit Antoine ou moi, on n'a qu'une seule envie : d'y revenir en 2024, à la maison, et de ramener une médaille pour la France. »

Antoine Rozner

Au lendemain d'un décevant 73 (+2), Antoine Rozner a relevé la tête et quitté les Jeux olympiques en battant le parcours Est du Kasumigaseki Country Club. Avec cinq birdies et quatre bogeys sur sa carte de score, le Racingman a signé un ultime 70 (-1) qui le laisse 45e à -4 total.

« Je suis globalement assez déçu de ma semaine. Je venais avec des ambitions plus élevées que ça, mais je n'étais pas dans une bonne semaine de golf. J'ai beaucoup joué ces derniers temps, cinq tournois en six semaines, car je ne pensais pas rentrer au British Open. Cette semaine est venue s'ajouter et m'a sans doute un peu fatigué, mais ce n'est pas une excuse. Je n'étais pas dans une grande semaine de golf, c'est tout. »

« Maintenant il faut essayer de tirer le positif de ce tournoi. Il restera quoi qu'il arrive une très belle expérience, inoubliable. J'ai vécu de grands moments, dont je me souviendrai toute ma vie. Le fait de jouer pour quelque chose de plus grand que des points, une dotation ou un classement, ça fait du bien. C'est génial de jouer pour son honneur, pour son pays, c'est un peu un retour aux sources, à ce pourquoi on a commencé à jouer au golf. Et dans ce sens, c'était une très belle semaine malgré mon résultat. Ça me donne envie de m'entraîner encore plus dur pour revenir plus fort à Paris en 2024. Être présent aux prochains Jeux et y chercher une médaille est clairement un objectif pour les trois années qui arrivent. Je vais tout faire pour être prêt à ce moment-là. »


Par Alexandre MAZAS
1 août 2021