Accueil / Élite / Circuits pro masculins / Alps Tour / Calendrier / 2021 / Mira Live the Soul Open / Mira Live the Soul Open (Alps Tour) : La coupe pour Margolis !

Mira Live the Soul Open (Alps Tour) : La coupe pour Margolis !

Auteur d'un superbe dernier tour en 66 (-5) ce mardi en Italie, Paul Margolis s'est imposé d'une courte longueur dans le deuxième tournoi de l'Alps Tour en 2021. Toujours amateur, le joueur de Terre Blanche a devancé la star déchue du Tour européen, Matteo Manassero.

Paul Margolis
Le Varois a devancé l'Italien Matteo Manassero, deuxième pour la deuxième semaine consécutive. Tristan Jones / Alps Tour
28-30
mars
MIRA LIVE THE SOUL OPEN
LIEU : Acaya Golf Club, Italie
CIRCUIT : Alps Tour

Dur, dur pour Matteo Manassero, ex-enfant prodige du golf international, vainqueur en 2010 à 17 ans et 188 jours de son premier tournoi sur le Tour européen (un record de précocité qui tient toujours), trois ans plus tard du BMW PGA Championship à Wentworth, et... plus rien depuis. Dépossédé du moindre droit de jeu sur l'European Tour, l'ex-star italienne aujourd'hui âgé de 27 ans évolue désormais sur l'Alps Tour, la troisième division européenne. Et quelques jours après s'être fait souffler la victoire lors du premier tournoi de la saison, Manassero s'est une nouvelle fois fait dépasser dans la dernière ligne droite. Et cette fois-ci, par un Français : Paul Margolis !

Le jeune homme, qui fêtera ses 22 ans le 25 mai prochain, s'est en effet imposé ce mardi à Lecce, en adoptant l'attitude d'un vieux briscard : s'occuper uniquement de son jeu, et pas du score de ses adversaires. Aligné dans l'avant-dernière partie, juste avant Manassero, le joueur de Terre Blanche a d'abord construit son succès en postant quatre birdies sur l'aller, et a tenu bon sur le retour où ses trois birdies supplémentaires ont suffi à rendre inconséquents les bogeys concédés au 15 et au 18. Auteur d'une carte finale de 66 (-5), il a bouclé son tournoi à -12, sans savoir ce que faisait l'Italien derrière lui - à savoir une carte de 69 (-2) pour échouer à -11. « Hier soir je me suis dit que j'avais un boulot à faire aujourd'hui, à savoir taper les meilleurs coups possible. Je n'ai absolument pas regardé les leaderboards et je suis resté concentré sur mon golf », a-t-il déclaré après avoir soulevé son premier trophée chez les pros. « Je ne réalise pas encore, c'est difficile à croire... Je viens juste de passer trois semaines fantastiques ici à l'Acaya Golf Resort (il a disputé sur ce même parcours les Internationaux amateurs d'Italie dont il a pris la quatrième place, et le premier tournoi de l'Alps Tour il y a quelques jours où il a fini 14e, ndlr) et celle-ci se conclut avec beaucoup d'émotions. Ce n'est que mon troisième tournoi sur ce circuit, et me voilà déjà vainqueur ! »

Déjà vainqueur et désormais deuxième de l'ordre du mérite du circuit satellite, de quoi envisager d'y passer une saison complète pour tenter de gagner sa carte du Challenge Tour l'an prochain. « J'avais prévu de jouer un peu sur l'Alps Tour, mais ce résultat va peut-être m'amener à m'y consacrer à fond. J'ai un projet dans lequel m'accompagne la Fédération française de golf : jouer les championnats du monde amateur l'an prochain (en France, ndlr), donc je vais peut-être devoir réorganiser mon planning de compétition », a indiqué le membre du centre de performance mis en place à Terre Blanche par la ffgolf. À noter enfin la huitième place de Julien Foret, qui termine à -5 total grâce à un 66 lui aussi, et la treizième place de l'amateur Théo Brizard (67), deuxième ex æquo la semaine dernière.


Par Alexandre MAZAS
30 mars 2021