Accueil / Élite / Circuits pro masculins / DP World Tour / Calendrier / 2022 / Cazoo Open / Cazoo Open (DPWT) : Julien Guerrier repris, mais toujours là

Cazoo Open (DPWT) : Julien Guerrier repris, mais toujours là

Julien Guerrier a dû céder son fauteuil de leader à l'issue du troisième tour à l'Anglais Callum Shinkwin, qui a signé la carte du jour, 65 (-6). Mais le Rochelais, seul deuxième à un coup après son 68 (-3), garde toutes ses chances pour l'emporter dimanche.

Julien Guerrier partira dimanche dans un mano a mano avec l'Anglais Callum Shinkwin. ANGEL MARTINEZ / Getty Images via AFP
04-07
août
CAZOO OPEN
LIEU : Celtic Manor Resort, Pays de Galles
CIRCUIT : DP World Tour

Le quatrième tour du Cazoo Open, dimanche, pourrait ressembler très fort à un match play. Avec toutefois la particularité que l'Anglais Callum Shinkwin démarrera en quelques sortes 1 up, lui qui a pris seul la tête avec un coup d'avance, après une belle carte de 65 (-6) lors du troisième tour de ce samedi, agrémentée de sept birdies.

En effet, en l'état actuel des choses, le Britannique, qui pointe à -11, n'a plus qu'un seul adversaire direct : Julien Guerrier, seul deuxième à -10. Leader avec deux coups d'avance au moment de lancer sa journée, le Rochelais a livré un très bel aller, avec trois birdies et aucune faute. Il a ensuite vécu un retour un peu frustrant, loupant quelques belles occasions de birdies, et concédant un bogey sur le 16, après avoir mis son attaque de green dans le bunker de droite. Il a néanmoins très bien réagi, en rentrant un bon birdie au 18, pour rester une longueur derrière Shinkwin.

Certes, d'autres joueurs pourraient revenir de l'arrière, mais il y aura de la distance à parcourir. L'Écossais Connor Syme, qui sera le troisième homme de la dernière partie de dimanche, pointe provisoirement à -5, soit cinq coups derrière Julien Guerrier. Mais le tracé du Celtic Manor, réputé exigeant, a prouvé ce samedi qu'il autorisait aussi parfois les scores bas.

Pour les deux autres Français ayant passé le cut, la journée a été plutôt maussade. Grégory Havret a signé un 74 (+3), pour revenir en 25e position, à +1. De son côté, Frédéric Lacroix a rendu un 75 (+4), pour une 31e place à +2.


Par William LECOQ
6 août 2022