Les Jeux Méditerranéens

Les XVIIIe Jeux Méditerranéens sont accueillis par la ville espagnole de Tarragone du 22 juin au 1 juillet 2018. 33 disciplines sportives sont au programme, dont le golf, à suivre sur le parcours du Club de Golf Costa Daurada, du 25 au 28 juin.

Une compétition en stroke play avec deux classements hommes, individuel et par équipes, et un schéma identique pour les femmes.

La France eétait représentée cette année par :

Charlotte Lafourcade (Golf de St Cloud)
Lou Vrain (Golf du Paris Country Club)
Pauline Stein (Golf de Fourqueux)

Paul Foulquié (Golf de Cannes Mougins)
Marin d’Harcourt (Golf de St Cloud)
Nicolas Platret (Golf de Biarritz)

Il aura fallu attendre 1993 pour le golf soit inscrit au programme des Jeux Méditerranéens. Après une édition inaugurale à Alexandrie en 1951, les jeux sont ensuite passés par Barcelone, Beyrouth, Naples, Tunis en 1967 avec les premières participations féminines, Izmir, Alger, Split, Casablanca, Lattaquié. En 1993, c’est la France, le Cap d’Agde, qui recevait pour la première épreuve golfique de ces jeux.

Au final, 4 médailles, deux d’Or et deux d’Argent pour la France, représentée par Christian Cevaer, Jean-Yann Dusson, Benjamin Nicolay, Stephanie Dallongeville, Patricia Meunier, Kristel Mourgue d’Algue.  

Chez les garçons
Classement individuel
1. Christian Cevaer 285
2. Francisco Valera (ESP), 286
3. Tyron-Brenden Pappas (GRE), 289

Classement par équipes
1. France 575
2. Espagne (Jose Manuel Lara, Alvaro Prat, Francisco Valera), 577
3. Grèce (Tyron-Brenden Pappas, Georgios Nikitaidis, Pelops P. Panagopoulos), 587

Chez les filles
Classement individuel
1. Estefania Knuth (ESP), 2862. Stephanie Dallongeville (FRA), 298
3. Marina Arruti (ESP), 300
6. Patricia Meunier (FRA), 307
8. Kristel Mourgue d'Algue (FRA), 309

Classement par équipes
1. Espagne (Marina Arruti, Estefania Knuth, Laura Navarro), 582
2. France 600
3. Italie (Giuliana Colavito, Caterina Quintarelli, Alessandra Salvi), 607

En 1997 à Bari en Italie, 5 médailles, deux d’Or et trois d’Argent. La France était représentée par Gregory Havret, Olivier David, Christophe Ravetto, Maitena Alsuguren, Ludivine Kreutz, Gwladys Nocera.

Chez les garçons
Classement individuel
1. Olivier David 272
2. Gregory Havret 282
3. Alessandro Napoleoni (ITA), 283
4. Christophe Ravetto  286
Classement par équipes
1. France (Gregory Havret, Olivier David, Christophe Ravetto), 550
2. Italie (Luca Fracassi, Alessandro Napoleoni, Carlo Zaretti), 575
3. Espagne (Mario Bedia, Gerard Pera, Antonio Pons), 591  
Chez les filles
Classement individuel
1. Maria Paola Casati (ITA), 282
2. Maitena Alsuguren 288
3. Silvia Cavalleri (ITA), 293
5. Ludivine Kreutz 293
7. Gwladys Nocera 297
Classement par équipes
1. Italie (Maria Paola Casati, Silvia Cavalleri, Giulia Sergas), 572
2. France 577
3. Espagne (Sara Beautell, Marta Prieto Olivares, Ana Belen Sanchez), 590

En 2001, les Jeux méditerranéens fêtent leurs 50 ans à Tunis. 4 médailles, trois d’Or et une d’Argent pour Gregory Bourdy, Bruno Lecuona, Philippe Lima, Maitena Alsuguren, Sophie Giquel, Alexandra Vilatte.

Philippe Lima, Or individuel.

Lima, Lecuona, Bourdy, Or par équipes. 

Sophie Giquel, Or individuel.

Giquel, Vilatte, Alsuguren, Argent par équipes.

Chez les garçons
Classement individuel                
1. Philippe Lima 283  
2. Ali Hammoud (LIB), 296 17
3. Carlos Del Corral (ESP), 300
4. Gregory Bourdy 301 
Classement par équipes 
1. France 583
2. Espagne (Rafael Cabrera, Carlos Del Corral, Alfredo Garcia Heredia), 603
3. Liban (Mazen Hamdan, Ali Hammoud, Cheikh Mouss El-Zein), 608 
Chez les filles
Classement individuel
1. Sophie Giquel 299
2. Marta Prieto (ESP), 300
3. Tania Elosegui (ESP), 300 
6. Maitena Alsuguren 312 
8. Alexandra Vilatte 316
Classement par équipes
1. Espagne (Carmen Alonso, Tania Elosegui, Marta Prieto), 597
2. France 602
3. Italie (Tullia Calzavara, Diana Luna, Barbara Paruscio), 613

En 2005, à Almeira en Espagne, 5 médailles, trois d’Argent et deux de Bronze. La France était représentée par Elena Giraud, Anne-Lise Caudal, Mélodie Bourdy, Julien Grillon, Julien Millet, Mathieu Baroche.

Chez les garçons                                                                      
Classement individuel
1 Sanchez Palencia (Esp) 290
2. Julien Grillon 293
3. Hamza Hakan Sayin (TUR), 294 
8. Julien Millet 303
14. Mathieu Baroche 310
Classement par équipes
1. Espagne 582
2. Turquie 583
3. France 594
Chez les filles
Classement individuel
1. Maria Hernandez (ESP), 298
2. Elena Giraud 300
3. Anne Lise Caudal 300 
8. Melodie Bourdy 312
Classement par équipes
1. Espagne 596
2. France 599
3. Italie 617

En 2009, à Pescara en Italie, 4 médailles, deux d’Argent et deux de Bronze pour la France, représentée par Fréderic Abadie, Mayel Oueld Es Cheikh, Nicolas Peyrichou, Emilie Alonso, Rosanna Crepiat, Perrine Delacour.

Chez les garçons
Classement individuel
1. Tim Gornik (SLO)
2. Filippo Bergamaschi (ITA)
3. Nicolas Peyrichou
Classement par équipes
1. Italie (Filippo Bergamaschi, Niccolo Ravano, Claudio Vigano)
2. France  
3. Turquie (Mustafa Hocaoglu, Gencer Ozcan, Hamza Hakan Sayin)
Chez les filles
Classement individuel 
1. Azahara Munoz (ESP)
2. Carlota Ciganda (ESP)
3. Emilie Alonso
Classement par équipes
1. Espagne (Carlotta Ciganda, Ines Diaz Negrete, Azahara Munoz)
2. France
3. Italie (Alessandra Averna, Alessandra de Poli de Luigi, Giulia Molinaro)

En 2013, à Mersin en Turquie, pas de golf au programme.

En 2018, à Tarragone en Espagne, une en Bronze pour la France, représentée par Nicolas Platret, Paul Foulquie, Marin D'Harcourt, Pauline Stein, Lou Vrain et Charlotte Lafourcade. 

Les Jeux Méditerranéens, célébrés tous les quatre ans, rassemblent les délégations sportives des Comités Nationaux Olympiques méditerranéens membres du CIJM (Comité International des Jeux Méditerranéens). L’idée d’organiser des Jeux pour les pays de la Méditerranée est venue du Président du CNO égyptien et Vice-Président du C.I.O., Mohamed Taher Pacha avec l’aide du Grec Ioannis Ketseas, également membre du C.I.O.
Lors des Jeux Olympiques de 1948 à Londres, dans une période assombrie par les tensions entre grandes puissances, il présente le projet aux membres du CIO, en soutenant l’idée d’un sport pacificateur, fédérateur.
Lors de la 3e édition des Jeux Méditerranéens en 1959 à Beyrouth, le responsable de l’organisation, le Président du CNO libanais, Gabriel Gemayel, également membre du C.I.O., comprit que l’existence de ces Jeux était fragile et proposa donc la création
d’un Comité International des Jeux Méditerranéens CIJM  qui intervint officiellement le 16 juin 1961.
Cette organisation internationale non gouvernementale à but non lucratif, composée des CNO affiliés et des membres du C.I.O. pour ces pays, eut donc pour premier Président Gabriel Gemayel, puis Mohamed Mzali (Tunisie), Claude Collard (France) et, depuis 2001, Amar Addadi (Algérie).
Il est actuellement constitué des 25 CNO membres à savoir : Albanie, Algérie, Andorre, Bosnie-Herzégovine, Chypre, Croatie, Egypte, Espagne, Ex-République Yougoslave de Macédoine, France, Grèce, Italie, Kosovo, Liban, Libye, Malte, Maroc, Monaco, Monténégro, Saint-Marin, Serbie, Slovénie, Syrie, Tunisie, Turquie.
Son emblème se compose de trois anneaux entrelacés, représentant les trois continents, se reflétant dans la mer, élément commun et rassembleur. Il fit son apparition pour la première fois lors de l’édition de Split en 1979.
Il est régi par la Charte du CIJM, inspirée de la Charte Olympique, qui définit son mode de fonctionnement, ses objectifs et tout ce qui concerne les Jeux Méditerranéens. Ses langues officielles sont le Français, l’Anglais et l’Arabe.

>>> Le site officiel des Jeux Méditerranéens