Accueil / Jouer / Toutes catégories / Messieurs Dames / National & International / Calendrier / 2017 / Championnat d'Europe Individuel Dames / Championnat d'Europe individuel dames : l'exploit continental d'Agathe Laisné

Championnat d'Europe individuel dames : l'exploit continental d'Agathe Laisné

Dans un duel à distance haletant avec la numéro trois mondiale Albane Valenzuela, Agathe Laisné (-8) a rendu une dernière carte de 67 pour combler ses huit coups de retard et coiffer au poteau la Suissesse sur ses terres à Lausanne. La Racingwoman succède ainsi à Céline Boutier, dernière vainqueur tricolore de l’épreuve en 2012.

Agathe Laisné championne d'Europe
26-29
juillet
CHAMPIONNAT D'EUROPE INDIVIDUEL DAMES
LIEU : Lausanne GC, Suisse
CATÉGORIE : Toutes catégories

>>> les résultats

Cinq ans après le sacre de Céline Boutier à Ljubljana, une nouvelle Française remporte la médaille d’or synonyme du titre de championne d’Europe. La cinquième avec celles de Delphine Bourson (1991), Virginie Beauchet (2003) et Jade Schaeffer (2005). Si le résultat restera dans l’histoire, Agathe Laisné a tout fait en Suisse pour que la manière le reste aussi.

Lancée en avant-dernière partie, la golfeuse de La Boulie n’est pas maîtresse de son destin et elle le sait. Une carte sous le par, comme son 67 (-5) de la veille, est son seul et unique objectif.

Agathe Laisné lâche les chevaux

Sérieuse sur les premiers trous mais trop loin des drapeaux pour accrocher des birdies, la Racingwoman trouve pour la première fois la faille sur le par trois du 8. Elle franchit ainsi l’aller à -4 total mais à encore cinq coups d’Albane Valenzuela, loin d’être à son meilleur niveau pour le moment.

Le bogey de la Genevoise au 10 confirme cet état de fait tout en réduisant l’écart. Un écart qui devient infime lorsque la Française enchaîne trois birdies entre le 11 et le 13 pour passer à -7. Alors qu’elle remonte le 18, la Suissesse de son côté concède trois putts sur le green du 17 ouvrant la possibilité d’un play-off.

Dans sa bulle, la joueuse de l’équipe de France va chercher le dernier birdie et l’obtient pour un nouveau score de 67 et sans bogey cette fois-ci. Pour la première fois devant au tableau d’affichage, elle assiste au putt de birdie manqué de la numéro trois mondiale qui scelle sa victoire. Magique.

« C’était parfait !, s’exclame Agathe ravie. J’étais bien concentrée et je n’ai jamais regardé le leaderboard quand j’en avais l’occasion. Surtout, les putts sont rentrés sur la fin. Je dois beaucoup aussi à ma caddie Charlotte Lafourcade qui m'a soutenue et parfois aidée alors que j'aurais pu faire de grosses bêtises. » Elle qui se disait " libérée " après son troisième tour a finalement lâché les chevaux : « J’étais trop dans le contrôle et un peu stressée sur les deux premiers tours, je sentais que je ne lâchais pas mes coups. »

Un deuxième Majeur l'année prochaine à 19 ans

L’élève depuis l’enfance de l’entraîneur Vincent Loustaud arrive déjà à maturité du haut de ses 18 ans et l’a prouvé samedi à Lausanne. « Agathe a livré deux derniers tours magnifiques et a bénéficié de la défaillance d’Albane Valenzuela, raconte le responsable du collectif Girls Mickaël Mahéo présent en Suisse. Elle a fait le job en sachant que sa victoire ne dépendrait pas que d’elle. Quand on joue bien, on a tendance à trop vouloir maîtriser. Il ne faut pas attendre les birdies mais être persuadé d’en faire à chaque trou et elle a très bien réussi de ce côté-là. Elle a montré la voie pour toutes les Françaises avec cette belle victoire. »

Non seulement, la Tricolore va gagner des places au classement mondial amateur (elle est actuellement 66e ndlr) mais elle s’offre également une invitation pour disputer l’Open britannique féminin en 2018 au Royal Lytham & St. Annes. Il s’agira de son deuxième Majeur après sa participation à The Evian Championship il y a deux ans.

Place désormais à son deuxième US Women’s Amateur à San Diego la semaine prochaine dans la peau de championne d’Europe. « Les Américaines ne le sauront pas mais je n’aurai pas de pression vu que j’ai joué le tournoi l’an dernier donc ça va me servir », raisonne la Racingwoman.

Du positif pour les autres Françaises

Dans le par sur l’aller avec deux birdies contre autant de bogeys, Elisabeth Codet passe au-dessus suite à un nouveau bogey au 12. Mais la Normande réagit dans la foulée par un birdie sur le 13 avant de récidiver sur le 15. Malheureusement, elle concède deux bogeys sur les trois derniers trous pour signer une ultime carte de 73 qui la classe au pied du top 25 à +3.

« C’est un bon tour dans l’ensemble même si je suis un peu déçue de certains trous mais je me suis accrochée. Je suis très contente de mon tournoi, il y a encore du travail à faire mais ça me donne encore plus envie de progresser. Je suis surtout super heureuse pour Agathe », s’enthousiasme-t-elle.

La jeune golfeuse de Rouen Mont-Saint-Aignan devance d’une longueur Chloé Salort, qui finit sa semaine sur une bonne note avec un score dans le par pour prendre la 31e place ex aequo.

En 76 samedi à l’image de sa fin de parcours (double bogey, bogey et birdie), Pauline Roussin-Bouchard n’a pas retrouvé son efficacité du deuxième tour et termine au 36e rang ex aequo avec un total de +5. La Varoise aurait sans doute voulu mieux faire aux côtés de son père, cadet pour la semaine, et sa mère, supportrice fidèle. Elle dispose de quatre jours à présent pour se reposer avant de s’envoler pour la Californie et San Diego afin d’y disputer, elle aussi, l’US Women’s Amateur.

Journée sans enfin pour Emma Grechi dont le 80 la condamne à la dernière place à +13.


Par Pierre-François Yves
29 juillet 2017