Carnac - La Trinité-sur-Mer

Quand on évoque Carnac, située entre le Golfe du Morbihan et la Presqu’île de Quiberon, on pense « villégiature, vacances au bord de la mer, coquillages, iode, plages de sable fin, voile et gréements, dépaysement avec les alignements de 3000 menhirs, vieux de 6000 ans qu’on se doit de découvrir. C’est aussi le village de Saint Colomban avec ses maisons en granit, ce sont des sports nautiques en vogue comme le Kitesurf, le paddle, le foil… Ou encore l’Anse du Pô qui offre des paysages à couper le souffle et qui abrite de nombreux chantiers ostréicoles. Un petit paradis qui offre aux golfeurs et à leurs proches le loisir de parcourir les beaux greens du Morbihan dans un cadre vivifiant et…la possibilité d’une ou plusieurs îles !

En savoir + L'intégral

Accueil / Parcours et détours / Nos échappées vertes / Carnac - La Trinité-sur-Mer / Pause assumée - Carnac - La Trinité-sur-Mer : et si on prenait le temps de le perdre ?

Pause assumée - Carnac - La Trinité-sur-Mer : et si on prenait le temps de le perdre ?

Voici des idées d’activités, d’excursions et de balades pour profiter des beautés du lieu après un bon parcours de golf.

Plan A – L’île aux Moines

Et si vous découvriez un jardin d’Eden à 5 minutes du continent ? C’est décidé, depuis l’embarcadère de Port-Blanc situé sur la commune de Lamor Baden, embarquez sur un des bateaux qui fait la traversée vers l’île aux Moines. Il y en a tous les jours de l’année ! Avant de mettre les pieds sur l’île qui est un vrai trésor à découvrir en marchant, pourquoi porte-t-elle ce nom ? « Enez Manac’h » contracté en « Izenah » doit son nom au fait qu’au Moyen Age, le roi de Bretagne Erispoë en fit don à l’abbaye de Redon, mais les moines ne s’y intéressèrent pas et l’île dut subir de nombreuses invasions venues de la mer. À cette époque, l’île était peuplée de marins, de pêcheurs et d’agriculteurs. Elle fut érigée en commune à la Révolution française en 1792. Le nom est resté… mais il n’y eut jamais de moines ! Le nombre le plus important d’habitants vivant à l’année sur l’île fut atteint en 1861 avec 1714 personnes. Un record ! Tout au long du 19ème siècle la population baissa régulièrement.

Aujourd’hui, elle compte 622 habitants vivant toute l’année sur l’île, une population qui dépasse les 6000 en été ! Sur l’île vous aimerez voir les vielles pierres des maisons, vous promener entre bois, criques isolées et plages quand quelques mégalithes vous transporteront dans un conte de légendes celtes en direct ! Pour parcourir ses 7 km de longueur, vous pouvez aussi louer vélo à la sortie du bateau. Plusieurs pistes parcourent l’île en long et en large, et relient les sites mégalithiques de l’île : l’enceinte de Crom’lech et les dolmens de Kerno et de Penhap. À deux pas de l’embarcadère, la plage du Drehen séduit avec ses cabines de bois peintes et sa vue imprenable sur le Golfe. En poussant un peu plus loin, il est possible de découvrir des criques plus petites et plus calmes, dont les plages du Gored et du Rudel. En prime, le chemin côtier offre une remarquable vue en surplomb sur le large. Les 23 kilomètres de sentiers qui parcourent l’île permettent d'en faire le tour et de découvrir au départ du bourg ou de Port-Miquel, ses nombreuses richesses naturelles : landes et prairies surplombant la mer ; bois de chênes, pins parasols et cyprès ; ruelles fleuries de camélias, mimosas… Autre alternative que nous vous recommandons, si vous avez envie d’en apprendre un peu plus sur les secrets de l’histoire, su patrimoine et les mystères de l’île, contactez Marc Sérazi (06 77 62 61 88), inlassable arpenteur mais aussi pêcheur, cueilleur, musicien et poète qui organise des visites particulièrement intéressantes !

Plan B – La Pointe de Kerbihan

Avec cette balade, nous vous invitons à emprunter une partie du GR34, célèbre « sentier des douaniers » qui borde l’ensemble des côtes bretonnes sur plus de 2000 kilomètres, à partir du petit port de La Trinité-sur-mer jusqu'à la Pointe de Kerbihan et qui se poursuit vers les marais salants de Kervillen. Une boucle de 6 km qui permet de découvrir le Golfe du Morbihan et son millier d'îlots! Avec ses paysages sauvages et naturels à couper le souffle, ce chemin de Grande Randonnée compte parmi les plus prisés de France et vous fera découvrir des plages, des criques qui après deux heures de promenade facile vous mèneront à la Pointe de Kerbihan et ses nombreux voiliers.

Pour commencer, il suffit de longer la rivière de Crac’h. N’hésitez pas à faire une halte sur les plages de Men Allen ou de Grazu, qui par beau temps sont très agréables. Derrière vous, ne manquez pas la vue sur le port de la Trinité-sur-Mer et sur le pont de Kérisper, à l’entrée de la rivière de Crac’h. Sur une partie du chemin, vous vous éloignerez un tout petit peu de la côte pour pénétrer dans le petit « Bois d’Amour » pour longer de très belles maisons. Puis, vous arriverez enfin à la Pointe de Kerbihan où vous trouverez la maison de douaniers, Ty Guard, et les dizaines de voiliers qui naviguent dans la baie de Quiberon et la mer qui s’étend à perte de vue. Devant vos yeux : une vraie carte postale !