Des alternatives pour un objectif zéro phyto

Maintenir la concertation avec toutes les parties prenantes, conduire des projets de recherche et développement, mener actions de formation et de sensibilisation.

Maintenir la concertation avec toutes les parties prenantes

Renouvelé en 2019, l’accord cadre entre l’État et la filière du golf a pour objet de maintenir la concertation en ce qui concerne le développement des projets reconnus d’intérêt commun et notamment la transition vers l’arrêt d'utilisation des produits phytosanitaires chimiques sur les pelouses sportives (golf, football, rugby, courses hippiques...).

Pour mener cette concertation avec les pouvoirs publics, un collectif des acteurs de la filière des pelouses sportives a été constitué sous l’égide du Ministère chargé des Sports (Fédérations françaises de football, de rugby, de golf, Ligue Nationale de Rugby, Ligue de Football Professionnel, gestionnaires d’hippodromes, l’Institut Écoumène Golf et Environnement).

La première action concrète du collectif a été de réaliser un diagnostic d’une ampleur inédite, puisqu’il dresse un état des lieux complet de l’usage des produits phytosanitaires sur l’ensemble des pelouses sportives de France. Ce travail évalue notamment les délais et les conditions à réunir pour réussir cette transition (programmes de recherche, épidémio surveillance, acquisition de nouveaux matériels, formation des gestionnaires...).

Pour s’affranchir des produits phytosanitaires chimiques sur les pelouses sportives, un plan d’actions prioritaires est mis en œuvre, avec le soutien des pouvoirs publics, à horizon des Jeux Olympiques de Paris 2024 pour dresser un premier bilan, mesurer les progrès réalisés, et fixer de nouveaux objectifs.

En Europe, des projets de recherche sur le gazon ont été menés par des firmes dont les produits semblent aujourd’hui remis en cause par l’opinion publique du fait de leurs impacts sur l’environnement et la biodiversité. Face à l’incertitude de l’approbation d’une nouvelle molécule, ces firmes risquent de freiner leurs investissements de recherche.

L'Institut Écoumène Golf et Environnement est le seul institut français spécialisé dans les surfaces en gazon, également agréé par le Ministère de l'Agriculture et de l’Alimentation pour réaliser les essais  Officiels.

Projets de recherche et développement

Parmi les projets de recherche pour développer la lutte intégrée contre les organismes nuisibles des gazons, il y a notamment :

• L’établissement de collections variétales pour déterminer les variétés de gazon résistantes, adaptées aux différents sols et aux différents climats rencontrés en France (observation Isorisk de parcelles non traitées, création de fiches outils pour chaque organisme nuisible ciblé par la modélisation, susciter l'intérêt des semenciers dans la démarche).

• Le développement de nouveaux outils pour la détection les maladies et la surveillance des micro-organismes et des adventices : Le programme MODEGE soutenu par le Ministère de la Transition Écologique et conduit en collaboration avec l’Université de l’État d’Oregon aux États-Unis, vise à développer des modèles mathématiques prédictifs d’apparition des organismes nuisibles du gazon. Ces modèles sont basés sur l’analyse de données météorologiques. Il est nécessaire de développer un réseau de stations météo virtuelles pour alimenter ces modèles et de créer un réseau social professionnel permettant d’émettre des alertes d’épidémio surveillances locales.

• La conduite d’études multifactorielles pour contribuer au développement de nouvelles connaissances sur l'intégration des spécialités de biocontrôle, les méthodes culturales, la fertilisation et la gestion de l'irrigation.

• Développer des outils intégrés d'indice de végétation à différence normalisée (NDVI) adaptés aux tondeuses ou aux drones pour obtenir une observation précise du niveau de stress des plantes. Cela aidera dans la prise de décision des opérations culturales et à appliquer correctement les biostimulants.

• Développer des techniques de traitement d'images associées à l'intelligence artificielle pour détecter et localiser les mauvaises herbes à un stade précoce de développement. Associé à un équipement embarqué (pulvérisateur/extracteur), un tel dispositif peut aider à réduire drastiquement la quantité totale d'herbicides.

Actions de formation et de sensibilisation 

Formation des directeurs de parcours par la mise en place de modules de formation et d'enseignement : collections variétales et gestion intégrée associées, Certiphyto (certificat d'applicateur de produits phytosanitaires), utilisation de nouveaux outils d’aide à la décision (OAD) pour la gestion du gazon, certification de contrôle biologique adapté à la gestion du gazon.

• Appui des clubs de golf pour l'investissement dans le matériel de transition via les programmes d'aides financières des Agences de l'eau.

Sensibilisation des golfeurs en lien avec le Programme National d’Études de la biodiversité des golfs français pour les convaincre de l’absolue nécessité des nouvelles pratiques culturales pour obtenir les meilleures surfaces de golf toute l'année.

Cela signifie également promouvoir la profession d’intendant de terrain et de jardinier en démontrant l'ensemble des compétences nécessaires pour devenir un bon gestionnaire de terrain de golf.