Accueil / Actus / Amateur / Équipes de France féminines : une stratégie globale pour la filière

Équipes de France féminines : une stratégie globale pour la filière

Avec de grosses échéances pour 2022 comme les Championnats d’Europe par équipes et les Championnats du monde à domicile, la filière féminine du golf amateur français va quelque peu évoluer d’ici la fin de l’année. Décryptage avec Maïtena Alsuguren, DTN adjoint de la Fédération française de golf.

Gwladys Nocera auprès de son équipe de France girls juste avant les Championnats d'Europe par équipes 2021. RM / ffgolf

Pour quelles raisons avez-vous souhaité faire des changements au sein de la filière ?

Maïtena Alsuguren : Ce qu’on a souhaité faire, c’est modifier l’encadrement de l’équipe de France dames parce que nos résultats, depuis les 5 dernières années, n’étaient pas à la hauteur des ambitions de la Fédération. Nous avons mené une réflexion d’ensemble sur la filière féminine afin de définir une stratégie à moyen et long terme et impulser une nouvelle dynamique.

La principale spécificité de la filière féminine est que la frontière entre les girls et les dames est plus étroite que chez les hommes. On a rarement des boys qui peuvent prétendre à jouer chez les messieurs alors que chez les girls et les dames c’est plus souvent possible. Ça a été le cas de Pauline Roussin-Bouchard, de Lucie Malchirand ou encore d’Agathe Laisné.

Concrètement, le haut niveau sportif des girls est obtenu plus tôt dans la hiérarchie mondiale. Par ailleurs, il est souvent pertinent d’intégrer de jeunes joueuses afin de les former dans la perspective de championnats futurs. Une gestion globale des sélections semble donc préférable à une mise en concurrence qui peut fragiliser les deux collectifs. Pour pouvoir accompagner cela correctement, il faut appréhender la filière dans son ensemble.

Quels sont les nouveautés à venir ? 

M. A. : Nous allons confier la responsabilité de la filière féminine à Gwladys Nocera en lien avec la direction technique. Nous avons besoin d’accompagner les cycles de vie des équipes en respectant le cycle de vie des joueuses. Gwladys a fait un super boulot avec son staff en 2021 qu’elle va finir avec les girls jusqu’au Championnat d’Europe 2022 avant de basculer ensuite sur les Championnats du monde dès 2022.

Nous allons également renforcer la filière féminine avec le recrutement de Marine Monnet-Melocco (Entraîneur) et l’arrivée d’Amélie Fourel (Capitaine) pour 2022. Marine est une personne qui a une connaissance très fine du golf féminin et qui a connu le haut niveau. Elle est pour nous la personne la plus adaptée à la situation. Amélie quant à elle connaît également très bien la filière amateur de par son parcours de joueuse et son implication en tant que bénévole. Elles formeront un binôme très complémentaire et très efficace.

Nous souhaitons que les filles gardent le même encadrement tout au long de leur parcours au sein des équipes de France, c’est donc pour ça que Gwladys Nocera et Véronique Smondack (Capitaine) vont passer des Girls aux Dames sur l’année 2022. Le but de tout ça est de créer une unité de discours. Que toutes aillent dans le même sens et qu’à la fois le groupe Girls et le groupe Dames aient les mêmes intentions et fonctionnent en total synergie. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle les premiers stages se feront en commun ainsi que les coachings de début de saison.

L’année 2022 s’annonce donc comme une année de transition ?

M. A. : Oui c’est exactement ça. Tout cela s’appuie sur la volonté de préparer l’avenir. Nous partons avec des effectifs qui sont peut-être un peu moins compétitifs que ce qu’on aurait pu avoir (passage professionnel de certaines joueuses). Nous allons donc en profiter pour nous inscrire dans une logique de formation. Bien sûr, du côté des Girls, l’objectif est une médaille d’or pour les Championnats d’Europe 2022 et nous allons tout mettre en œuvre aux Championnats du Monde également pour obtenir le meilleur résultat possible. Cela sera également une très bonne préparation pour les Mondiaux de 2023.

En effet, en 2021, la Fédération a accompagné trois joueuses (Pauline, Lucie et Agathe) très prometteuses avec de grosses ambitions chez les professionnelles. Elles ont déjà obtenu des résultats très probants. Ces dernières ont beaucoup apporté en équipe de France et nous allons poursuivre cet accompagnement en 2022 pour les aider à atteindre leurs objectifs.  

Notre stratégie va s’inscrire dans le temps en poursuivant à la fois des objectifs de formation et de performance. La nouvelle équipe constituée est très enthousiaste, passionnée et surtout prête à relever le défi !


Par Romain MURAILLE
20 octobre 2021