Accueil / Actus / Amateur / Mérites amateurs 2019 : C’est l’heure du bilan de fin d’année

Mérites amateurs 2019 : C’est l’heure du bilan de fin d’année

Les circuits professionnels ont tous leur classement final en fin de saison ; les amateurs français aussi, eux qui glanent tout au long de l’année des points au mérite dans toutes les catégories. Sans oublier les écoles de golf et les AS d’entreprises. Bilan sur ceux qui ont fait 2019.

Mérite national messieurs : Ravetto reprend le flambeau du Racing

David Ravetto.

À un joueur du RCF La Boulie premier du mérite en 2018 en succède un autre. Le premier se nomme Jérémy Gandon et vient de passer professionnel, et le second s’appelle David Ravetto.

L’étudiant de TCU avait déjà bien lancé sa saison outre-Atlantique, en empochant en mars le Lake Charles Toyota Invite, puis en prenant un mois plus tard la troisième place du Big 12 Championship. Mais il a surtout terminé en fanfare, de l’autre côté de l’océan toujours mais cette fois en terre latino : une troisième place ex-aequo à la Coupe Tailhade en Argentine début novembre, avant de remporter les Internationaux de cette même Argentine la semaine suivante.

David Ravetto devance au classement Adrien Pendariès, deuxième du Clemson Invitational sous les couleurs de Duke en avril, puis auteur d’un joli top 10 au Championnat d’Europe individuel fin juin. De retour sous ses couleurs universitaire, il a effectué une belle Fall season, avec une 2e place au Rod Myers Invitational, suivie par deux tops 10 au Nike Golf Collegiate Invite, puis au Golf Club of Georgia Collegiate.

La troisième marche du podium est occupée par Charles Larcelet, dont la saison a notamment été marquée par une victoire à la Coupe Murat, et un titre européen collectif sur le même parcours de Chantilly au mois de juillet avec l’équipe de France Boys.

Mérite national dames : Roussin-Bouchard… évidemment

Pauline Roussin-Bouchard.

Pour mesurer le caractère colossal de la saison de Pauline Roussin-Bouchard, il est paradoxalement éloquent d’égrainer les accomplissements de sa dauphine au mérite, Lucie Malchirand. La joueuse de Marseille La Salette a fini 2e aux Internationaux du Portugal et au Grand prix Paca en début de saison, avant de s’adjuger la Coupe Esmond en avril, de prendre la 2e place de la qualification du British Girls, et d’agrémenter ça au passage de tops 5 au German Girls et au Rolex Tournament of Champions. À la clé, une 18e place mondiale.

Et avec tout ça, Pauline Roussin-Bouchard possède en cette fin d’année près du double de points de Malchirand. Attaquons sans plus attendre la liste de ses succès, car elle va forcément être longue : Victoires aux Internationaux du Portugal et au Grand prix Paca (à chaque fois devant Malchirand, donc…), puis une troisième en mars aux Internationaux d’Italie, puis un titre national avec son club de Valescure lors du Trophée Golfers’ Club en mai, avant de s’envoler aux États-Unis en septembre pour intégrer l’Université de Caroline du Sud, où elle glane sans attendre sa première victoire en fac, lors du Windy City Collegiate Championship.

Et ça, c’est juste pour les victoires. Car on pourrait rajouter de nombreux accessits comme la première place aux qualifications des Internationaux d’Espagne, une place de finaliste à la Coupe Esmond (cette fois derrière Malchirand, donc…), une 2e place au Jabra Ladies Open qui lui a ouvert les portes de son premier Evian Championship, des tops 5 au Ana Junior Inspiration ou encore au Landfall Tradition.

Résultat : plus encore que la première place du mérite amateur français, la Varoise peut désormais lorgner la première place mondiale, pour laquelle il ne lui reste qu’une marche à franchir.

La troisième place du mérite est occupée par Candice Mahé, ce qui reconstitue le podium d’un Grand prix Paca qui avait, finalement, tout d’une prémonition dès le mois de février. Mais la joueuse de Dinard s’est surtout distinguée par sa victoire aux Internationaux d’Espagne. Elle a également décroché une place de demi-finaliste à la Coupe Esmond, une 2e place à la Coupe Didier Illouz, et un top 10 au Trophée Cécile de Rothschild.

Mérite Jeunes Lacoste garçons : Couvra, le plus régulier

Martin Couvra.

Martin Couvra a connu de beaux succès lors de cette saison 2019, avec notamment une victoire au Grand prix de Toulouse en mars, puis un succès d’importance, fin octobre, au Tournoi Fédéral Jeunes. Mais il doit aussi sa première place finale au Mérite Jeunes Lacoste à ses performances très régulières en grand prix : sur 14 épreuves disputées, il n’a raté le top 10 que cinq fois. Il a en outre pris la deuxième place de la qualification du British Boys, et disputé la finale du Trophée Pierre-Massie, "consolante" de la Carlhian.

Son dauphin est également son camarade au Pôle France Boys : Maxence Giboudot. Le joueur du Val de Sorne a comme principal résultat de sa saison une victoire à la Coupe Didier Illouz. Il a enregistré en outre une place de quart de finaliste au championnat de France individuel messieurs, une troisième place au Grand prix des Aisses et une 2e place au Grand prix de Valescure.

La troisième place revient à Paul Beauvy (Pléneuf Val André), vainqueur du Trophée Pierre-Massie face à Martin Couvra en finale, et qui a, en outre, décroché un bon top 5 lors de la Biarritz Cup.

Mérite Jeunes Lacoste filles : Malchirand haut la main

Lucie Malchirand.

Avec tout ce qui a été dit sur Lucie Malchirand il y a deux paragraphes, il n’est pas difficile deviner qu’en cette fin d’année, elle caracole en tête du Mérite Jeunes Lacoste chez les Girls, pour la deuxième année consécutive qui plus est.

Arrêtons-nous donc plutôt sur ses deux dauphines, à commencer par Lilas Pinthier (Paris Country Club). Sa saison avait débuté par un top 10 aux Internationaux du Portugal, s’est poursuivie par une 5e place à la Coupe Didier Illouz, puis par un nouveau top 10 au German Girls. Ses meilleurs résultats sont néanmoins arrivés sur la période estivale, débutée par une 12e place à la qualification du British Ladies, une belle 4e place au Annika Invitational Europe, et enfin et surtout une deuxième place en individuelle lors du European Young Masters, fin juillet.

La troisième place revient à Adéla Cernousek. La joueuse de Saint-Cloud a démarré sa saison par une 4e place au Grand prix Paca, avant de performer de nouveau dans un grand prix élite, mais cette fois avec une victoire à la clé, lors de la Coupe Didier Illouz. Après un top 10 au Annika Invitational Europe, la performance notable de la fin de sa saison est arrivée au Evian U18, où elle a pris la 3e place.

Mérite des clubs messieurs : Bussy au sommet

Faste année pour le club de Bussy-Guermantes. Une saison qui restera avant tout marqué par le titre de champion de France décroché par le club, en avril, lors du Trophée Gounouilhou, alors que l’équipe messieurs remontait tout juste de la 2e division. Un titre confirmé, huit mois plus tard, par la première place prise par le club au mérite. Bussy devance le RCF La Boulie et Saint-Cloud.

Mérite des clubs dames : C’était l’année de Valescure

Comme chez les messieurs, le club champion de France termine en tête du mérite. Avec à sa tête une Pauline Roussin-Bouchard irrésistible, Valescure est allé chercher le premier titre national de son histoire, et le second, seulement, pour un club provincial. Valescure devance Saint-Cloud et le Golf Club de Toulouse.

Mérite des écoles de golf : le PCC et Marseille la Salette devant en Espoir, le RCF en Performance

Dans la catégorie Espoir du mérite des écoles de golf, le Paris Country Club et Marseille la Salette se partagent la première place, en devançant Bondues. Du côté du classement Performance, la première place revient au RCF La Boulie, devant le PCC et Saint-Cloud.

Mérite des AS d’entreprise : Airbus maintient sa vitesse de croisière

Déjà en tête à l’issue de la saison 2018, Airbus France Golf a confirmé cette saison, en occupant la première place parmi les AS d’entreprise. Ses dauphins se nomment Aviation civile d’Île-de-France et (c’est l’instant "fierté maison") l’AS ffgolf.

Les autres podiums

Mérite mid-amateurs messieurs : 1. Christophe de Grancey (Bussy-Guermantes) ; 2. Nicolas Porteboeuf (Grand Avignon) ; 3. Nicolas Singer (Bondues).

Mérite mid-amateurs dames : 1. Amandine Vincent (Saint-Cloud) ; 2. Sylvie Van Molle (Saint-Germain) ; 3. Hélène Malvy (Val-Grand Bondoufle).

Mérite seniors messieurs : 1. Olivier Dupas (RCF La Boulie) ; 2. Clive Jones (Valescure) ; 3. Pierre Loumaigne (Bordelais).

Mérite seniors dames : 1. Sylvie Van Molle (Saint-Germain) ; 2. Christine Petit-Martin (Fontainebleau) ; 3. Nathalie Lamboult (Chiberta).

Les Trophées développement

AS entreprises de moins de 51 licenciés : AS Vinci CGP.

AS entreprises de plus de 50 licenciés : AS Renault VI.

AS municipales : AS Levallois Sporting Club.


Par William LECOQ
18 décembre 2019