Accueil / Actus / Amateur / Universités US / NCAA D1 : Pauline Roussin-Bouchard renoue avec la victoire

NCAA D1 : Pauline Roussin-Bouchard renoue avec la victoire

En améliorant d’un coup (- 14) son précédent record sur trois tours datant de 2016 au St Rules Trophy, l’étudiante de South Carolina a remporté son premier tournoi de la saison, The Aly. Les "Gamecocks" ont réalisé le doublé en s’adjugeant la victoire par équipes (852, - 12).

L'équipe de South Carolina victorieuse du Aly
Pauline Roussin-Bouchard a remporté son deuxième tournoi universitaire et permis à son équipe de s'adjuger sa première victoire de la saison. DR

Comme la saison dernière, Pauline Roussin-Bouchard n’a eu besoin que d’un tournoi (8e au Blessings Collegiate Invitational) pour retrouver le chemin du succès. Et de quelle manière !

La Varoise a amélioré d’un coup son précédent record sur cinquante-quatre trous datant de 2016 au St Rules Trophy (- 13) où elle avait devancé Anaïs Meyssonnier et a, par là-même, établi un nouveau record (- 14) en individuel de son équipe universitaire.

Après un 71 au premier tour, elle a enchaîné par un 66 et un 65 (le meilleur score de la compétition) en totalisant quatorze birdies et un seul bogey !

«Je ne pense pas avoir déjà gagné avec sept coups d’avance, déclare-t-elle. C’était franchement un beau tournoi en individuel mais, aussi en équipe puisque nous effectuons le doublé. C’est toujours tellement satisfaisant et encore plus mémorable.»

Une semaine après la victoire de Julien Sale, Pauline Roussin-Bouchard l’a imité avec bonheur : «Le "Golden couple", c’est énorme, apprécie-t-elle. C’était vraiment dans un coin de notre tête depuis cet été. Il a d’ailleurs obtenu un bon résultat cette semaine (13e) dans des conditions difficiles et comme moi avec un triple (pour Pauline au dernier trou de son aller du premier tour). Ce qui est important, ce n’est pas le triple mais l’attitude et la réaction. Un trou ne définit pas notre tournoi mais, tout ce qu’il y a autour, oui. Je repars dès demain pour la East Lake Cup.»

Grâce à deux cartes sous le par (71 et 71) sur les deux derniers tours, Mathilde Claisse s’est classée treizième (216) et troisième de l’équipe de South Carolina.

En revanche, Candice Mahé, présente elle aussi dans le Mississippi, a connu de grosses difficultés sur le parcours du Old Waverly Golf Club. La joueuse de Georgia a fini à la cinquante-neuvième place (230) : «Une compétition très compliquée pour moi, reconnaît-elle. Je n’avais pas du tout confiance sur le parcours. J’ai eu beaucoup de mal sur mes mises en jeu au premier tour en finissant par un double. Et au dernier, mon finish a été pire avec deux bogeys et un triple. Il me reste un tournoi à disputer à la maison avant de rentrer en France pour les vacances de Noël.»

Deux autres Françaises étaient engagées dans des tournois. Lucie Charbonnier (Texas A&M) s’est offert un top 10 (9e à 222) à l’UT Arlington Invitational avec un 71 en conclusion. Manon Labeur (Missouri - St-Louis) a terminé à la dix-huitième place (237) du McKendree Bearcat Duel Gender.


Par Gérard RANCUREL
23 octobre 2020