Accueil / Actus / Fédération / DTN / Mental : le coach de Molinari auprès des jeunes Bleus

Mental : le coach de Molinari auprès des jeunes Bleus

Dave Alred a passé deux jours, dimanche et lundi, en compagnie des joueurs du Pôle France Boys et des entraîneurs fédéraux, à Terre Blanche. Celui qui compte parmi ses clients Francesco Molinari, Luke Donald ou encore Padraig Harrington a dispensé ses conseils, que l’on peut résumer ainsi : chaque coup compte.

Dave Alred (à droite) a passé deux jours au Centre de performance de Terre Blanche ffgolf

S’accorder une pause au practice toutes les cinq balles, beaucoup parmi vous en rêvent ? Bonne nouvelle : cette méthodologie fait totalement partie des préceptes enseignés par celui qui fut le préparateur mental de Jonny Wilkinson, demi d’ouverture légendaire de l’équipe d’Angleterre de rugby, et qui a, par ailleurs, accompagné Francesco Molinari vers sa victoire à l’Open britannique en 2018.

Dave Alred, au practice, dispense ses conseils à Tom Vaillant, joueur du Pôle France Boys.

Dave Alred, puisque c’est de lui qu’il s’agit, était au Centre de performance de Terre Blanche, dimanche et lundi, pour deux jours de stage auprès des joueurs du Pôle France Boys et des entraîneurs de l'élite française. Une venue s’inscrivant dans la nouvelle politique de haut niveau mise en place par la ffgolf, comprenant notamment le recours à plusieurs experts étrangers.

Que ce soit dans la théorie ou dans la mise en pratique lors des entraînements, l’enseignant britannique a livré ses préceptes à des jeunes Français très attentifs. « Taper dans une balle de golf est exactement la même chose que de taper dans un ballon de rugby : vous n’avez qu’une seule chance, explique Dave Alred. Au practice, vous devez donc vous mettre exactement dans les mêmes conditions, sous pression. »

Le contre-pied de la "zone de confort"

D’où, entre autres, la méthode consistant à ne pas taper plus de cinq balles à la suite avec le même club vers le même objectif. « Chaque coup compte à l’entraînement, poursuit le coach britannique. Et le corps se souvient toujours du dernier coup en date que vous avez tapé. »

La réceptivité des jeunes joueurs français à ce discours ne fait aucun doute, et pour une bonne raison : ces préceptes sont dans la droite veine de ceux déjà inculqués par leur staff. « Les entraîneurs ont été très intéressés et ravis de ces échanges, de la méthodologie de Dave, relève Alexandre Bosseray, entraîneur fédéral et référent de la filière U14. C’est toujours bien d’avoir un autre œil, surtout de haut niveau. Là où il va vraiment plus loin, c’est dans les attitudes, les postures et les discours de l’entraîneur. C’est intéressant de voir sa façon de faire. Avec lui, il faut que l’entraînement soit plus dur que la compétition. »

Cédric Coquet, préparateur mental de la ffgolf, ainsi que son collègue Makis Chamalidis, présents lors de cette rencontre, n’en ont pas perdu une miette. « On était en recherche d’innovation sur le plan mental, détaille Cédric Coquet. Notre but est d’objectiver cette préparation, car cela parlera encore plus aux joueurs, et on pourra en sortir des formules individualisées. »

Autre axe principal développé par Dave Alred : le contre-pied par rapport à la fameuse "zone de confort". « En mettant les joueurs dans l’inconfort, Dave leur fait vivre la vraie situation que vit un joueur de golf », souligne Cédric Coquet. 

« Ce qu’il fait dépasse la préparation mentale, ajoute Makis Chamalidis. Son travail a vraiment pour but que l’entraîneur devienne un formateur global auprès de son joueur. » Le travail engagé pendant deux jours auprès de Dave Alred est, bien évidemment, amené à se poursuivre.


Par William LECOQ
5 mars 2020