Accueil / Actus / Fédération / Licence / Étude comparative annuelle sur le prix de la licence de golf

Étude comparative annuelle sur le prix de la licence de golf

La licence de golf en France est-elle plus chère que dans les autres pays européens ? Comment se positionne le prix de la licence de golf par rapport à celles d’autres disciplines sportives en France ? Existe-t-il une corrélation entre le prix de la licence et le taux de « licenciation » au sein d’une population sportive donnée ? Trois questions simples auxquelles la ffgolf répond après avoir conduit son étude comparative annuelle sur le prix des licences sportives en France et des licences de golf en Europe.

Le prix de la licence de golf pour adulte en France (soit 56€) se situe dans la moyenne européenne. En 2021, les pays dans lesquels la licence de golf est la moins chère sont les pays nordiques. Chez nos amis scandinaves, une licence adulte coûte aux alentours de 20€. En Grande Bretagne, son prix est inférieur à 16€ (14£). Les pays affichant le prix de licence le plus élevé sont le Portugal (60€), la Suisse (74€), l’Espagne (78€) et l’Italie (100€).

 

 

S’agissant des licences enfant, junior ou jeune adulte, les écarts sont très faibles d’un pays à l’autre (la licence de golf en France est plutôt « bon marché » pour le public jeune, entre 20€ et 30€ selon l’âge du jeune sportif). Ces écarts de prix semblent n’avoir aucune incidence sur le taux de pratique chez les jeunes qui avoisine partout 10% de la population golfique totale. La France avec un taux de 11% de licenciés de moins de 18 ans se situe plutôt dans le wagon de tête. Chez les jeunes, le pays « champion » en termes de pratique jeune reste la Suède avec un taux, qui bien que déclinant depuis plusieurs années, s’établit encore à 16%. On notera par ailleurs, que certains pays ont tenté l’expérience de rendre gratuite la licence chez les jeunes. C’est le cas en Autriche et en Allemagne. L’initiative est récente (moins de 5 ans), mais ne s’est pas traduite par une augmentation du nombre de jeunes joueurs. On peut prendre pour hypothèse pour expliquer ce revers, que la gratuité ne s’est pas accompagnée du déploiement d’une offre adaptée au jeune public.

Comme chez les adultes, le prix de la licence, quand on pratique le golf ne représente qu’une très faible partie du coût de la pratique. Cette caractéristique est également présente dans d’autres activités sportives pour lesquelles les abonnements, les cotisations, l’enseignement ou le matériel constituent la charge principale associée à la pratique. On peut ici penser à la voile, l’équitation, le cyclisme, le ski, le triathlon….

Augmentation du nombre de joueurs qui pratiquent notre discipline sans souscrire une licence annuelle, se désengageant d’un effort collectif qui pourtant leur profite chaque jour

Dans tous les pays d’Europe au sein desquels on pratique le golf, on observe sur la période récente une augmentation des joueurs qui pratiquent notre discipline sans souscrire une licence annuelle, se désengageant d’un effort collectif qui pourtant leur profite chaque jour (voir par ailleurs : Christophe Muniesa : « la licence, c’est le cœur du réacteur du golf en France »). Cette tendance est d’autant plus marquée que le golf est « installé » de longue date dans un pays. Ainsi, selon une étude menée par Sports Marketing Surveys (cabinet d’étude britannique indépendant), en Grande-Bretagne on compte 1 licencié pour 3 pratiquants. Ce ratio est le même pour le tennis français. Dans de nombreuses disciplines, en France comme à l’étranger, le taux de joueurs licenciés représente à peine 10 % de l’effectif global de sportifs.

De plus, si on zoom sur notre sport, il apparait que le prix de la licence sportive n’est pas corrélé à ce taux de « licenciation ». En effet, en Italie, malgré un prix de licence culminant à 100€, nos amis transalpins évaluent à moins de 5 000 individus, les golfeurs jouant sans licence, sur leur effectif total de 95 000 licenciés. En Angleterre spécifiquement, malgré un prix de licence parmi les plus bas d’Europe, c’est uniquement un golfeur sur 4 qui est licencié. Ces exemples, à chaque extrémité de la gamme de prix de licence font écho aux constats faits pour les autres pays européens.

 

 

En France, le prix de la licence adulte de golf est inférieur à celui du triathlon, du rugby, du handball ou encore du basket, des disciplines proches en nombre total de licenciés

Si on prend en compte les disciplines pour lesquelles on peut comparer un prix de licence national et annuel avec le tarif de la licence ffgolf, et qui dans la hiérarchie du sport français sont proches du golf, on notera que la licence la plus coûteuse est celle de triathlon (110 €). La voile se positionne à 58€, le handball et le basket oscillent entre 64 et 82€ selon les catégories d’âges, l’athlétisme entre 72 et 80€, le rugby se positionne à 95€. Le prix de la licence adulte de golf est donc inférieur à l’ensemble de ces disciplines.

A noter que de nombreuses fédérations sont dotées d’une « licence compétition » ouvrant l’accès aux épreuves amateurs de clubs, à l’image de la fédération d’équitation qui a fixé son prix en 2021 à 80€ pour l’ensemble des catégories d’âge. Il s’agit ici de l’équivalent du « droit de jeu fédéral » en golf, dont le prix annuel est de 35€.

 


Par La rédaction
20 février 2021