Accueil / Jouer / Jeunes / Equipes de France / Calendrier / 2020 / European Young Masters / European Young Masters : Maxence Giboudot se couvre d’or

European Young Masters : Maxence Giboudot se couvre d’or

Maxence Giboudot s’est imposé dans le classement individuel chez les Boys. Parti deuxième avec un coup de retard, il a livré une excellente dernière journée ce samedi avec un 68 (-4), pour s’imposer avec trois coups d’avance.

Maxence Giboudot est le quatrième français à remporter l'EYM chez les Boys. Zdenek Sluka
27-29
août
EUROPEAN YOUNG MASTERS
LIEU : Golf Mlada Boleslav, République tchèque
CATÉGORIE : U16

Le joueur : Maxence Giboudot

Son 68 (-4) est la meilleure carte de la semaine chez les Boys. S’il est capable de scorer plus bas dans d’autres circonstances, Maxence Giboudot a prouvé ce samedi qu’il savait parfaitement sortir le bon score au bon moment. Le joueur du Val de Sorne s’est imposé dans le classement individuel de l’European Young Masters chez les Boys, devançant ainsi ce qui se fait de mieux sur le Vieux continent chez les U16.

Maxence Giboudot, trophée en mains lors de la cérémonie de clôture.

Alors qu’il comptait un coup de retard au départ du dernier tour sur le leader allemand Tom Haberer, le Français a parfaitement lancé sa journée, avec comme la veille des birdies au 2 et au 3. Il a, cette fois, gardé le pied bien enfoncé sur l’accélérateur, en rentrant deux nouveaux birdies au 6 et au 7, puis un autre au 10, et encore un sixième au 13.

Ayant distancé un Haberer en délicatesse avec son dos, Maxence Giboudot n’avait alors comme adversaire à sa mesure que le Suédois Wilmer Ederö, à -4 pour la journée après 13 trous. Un Suédois qui concédait alors deux bogeys consécutifs, au 14 puis au 15, trou sur lequel le Français connaissait son seul accident de parcours : un double bogey après un coup de fer ayant fini sa course dans une zone boisée.

Avec quatre coups d’avance, Maxence Giboudot a alors parfaitement géré la fin de partie, signant trois pars sur les trois derniers trous pour finir avec un total de -5, trois coups devant Ederö.

Les autres français

Parmi les multiples chances de médailles que possédait l’équipe de France à l’entame de cette dernière journée, seule celle de Maxence Giboudot a abouti. Pour ce qui est du classement par équipes, l’organisation a pris la décision de disqualifier les Bleus, pour un vice administratif.

Dommage, car les Tricolores auraient eu des chances de bien figurer. Derrière le -4 de Maxence Giboudot, Constance Fouillet a signé une très belle carte dans le par (72) chez les Girls. Signant deux birdies comme dans chacun des trois tours de cet EYM, la joueuse de La Freslonnière a su, cette fois, commettre beaucoup moins d’erreurs, avec seulement deux bogeys. Avec un total de +12, elle termine en 15e position.

Oihan Guillamoundeguy, de son côté, n’a rien lâché dans une journée où il a dû concéder deux doubles bogeys, au 6 et au 12. Mais grâce notamment à trois birdies, le joueur d’Hossegor a rendu une carte de 75 (+3), pour terminer à +8, en 11e position. Chez les Girls, Inès Archer a poursuivi sur la bonne lancée de sa deuxième journée à l’aller, en passant dans le par. Les choses se sont un peu corsées sur le retour, avec un triple bogey dès le 10, et un double bogey pour finir. Avec son score de 78 (+6), la joueuse de Cissé-Blossac termine 24e, à +20.

L’œil du coach

Pour Bastien Mélani, responsable fédéral de la filière U16 Boys, cet EYM marquait la dernière campagne à la tête de l’équipe de France, avant de partir enseigner au golf de Cannes-Mougins. Forcément, partir sur cette victoire ne peut que l’enchanter : « C’est une très belle victoire pour Maxence. Il a très bien respecté le plan de jeu, il a tout maîtrisé de bout en bout, il a rentré de bons putts en début de partie pour bien se lancer… C’est vraiment un très beau succès. Bien sûr, j’ai un petit pincement au cœur, car j’ai l’amour du drapeau et cette expérience m’a énormément apporté. Mais je voulais absolument qu’on puisse ramener une médaille, pour partir avec le sentiment d’avoir accompli le travail jusqu’au bout. »

Le chiffre

2015Comme la dernière année en or pour la France à l'EYM, avec le succès par équipes et la victoire de Pauline Roussin-Bouchard chez les Girls. Chez les Boys, la dernière victoire française remonte à 2011, avec Kenny Subregis.

La photo

Les quatre joueurs français, à l'issue de cet EYM 2020.

Par William LECOQ
29 août 2020