Accueil / Actus / Amateur / Golf entreprise / Golf d’entreprise : 30 années avec l'AS Hennessy

Golf d’entreprise : 30 années avec l'AS Hennessy

Président de la section Golf de l’AS Hennessy depuis une vingtaine d’année, Philippe Puissant transmet en douceur les rennes à son successeur alors que l’heure de la retraite a sonné. L’occasion de revenir sur tout ce qui a fait le succès de son AS et du golf entreprise.

L'AS Hennessy

C’est en 1987 que Philippe Puissant débute le golf. Le rugbyman averti quitte alors tout juste l’ovalie pour découvrir une nouvelle passion. En compagnie de deux amis, il fait ses premiers pas au Golf de Saintes avant, l’année suivante de rejoindre la section golf de son entreprise, Hennessy. « J’avais envie de représenter mon entreprise, raconte-t-il. Et puis, j’ai toujours aimé le sport et la compétition. Quand je me suis mis au golf c’était pour moi naturel de jouer en club et en entreprise où il est sans doute plus facile de débuter. »

Composée de six joueurs, l’équipe se lance en compétition avec l’envie de gagner, mais surtout celle de passer de bons moments dans la convivialité. « À cette époque, le golf n’était pas encore très démocratisé et l’ambiance était parfois un petit peu sérieuse. J’ai amené avec moi une ambiance comparable au rugby, avec des troisièmes mi-temps, de bons moments autour d’un verre. Cette bonne ambiance nous a fédéré. » Et leur a aussi permis de rapidement se faire remarquer… « Quand on arrive en compétition, la plupart des autres équipes ne tardent pas à venir nous voir pour nous dire : “ On espère que vous avez apporté un peu de cognac avec vous ! ” Et comme on en apporte toujours, cela crée un esprit fantastique. Cela permet de rencontrer des personnes, de mieux connaître les gens et aussi de faire découvrir notre produit. » Comme ses collègues et amis, Philippe Puissant est toujours fier de montrer un belle image de son entreprise à travers une AS à son image : faite d’un savant mélange de jeunes et d’anciens, de joueurs confirmés ou débutants, amis toujours avec un goût prononcé pour l’ambiance, la convivialité sans oublier le sportif.

La saveur d’une victoire en équipe 

En 1998, dix ans après ses débuts à l’AS, Philippe Puissant en prend presque logiquement la présidence. Un rôle qu’il occupe toujours depuis, même si la passation de pouvoir est désormais en cours. Retraité depuis le 1er janvier dernier, le Président transmets doucement les rennes de l’AS à son ami Frédéric Churlaud. L’occasion de revenir sur les moments qui ont marqué ses années de golf en entreprise. Ils remontent aux débuts de la section, avec une victoire inattendue lors de la Coupe de France 1988 à Albi. « C’était notre première phase finale et on l’a gagnée, se souvient-il. On était les inconnus, quatre ou cinq copains en pleine progression au même moment. On s’est apprécié, on jouait régulièrement ensemble et on représentait la section avec plaisir. On essayait de donner le maximum pour l’équipe et il n’y avait pas de lézard entre nous. Pour certaines équipes, c’était la gagne à tout prix. Ils ne faisaient jouer que les quatre meilleurs joueurs. Nous, on était cinq et on faisait tourner pour faire jouer tout le monde. On était surtout là pour nous amuser, même si on jouait pour gagner, et ça a fonctionné. »

L’année suivante, l’AS Hennessy récidive à Limoges et a surtout le plaisir de disputer une rencontre internationale face au vainqueur de la Coupe de Suède à Malmö. Une confrontation annuelle à l’époque entre les vainqueurs des deux coupes nationales. « On est allé les battre chez eux, et l’année suivante ils sont venus en France où on s’est à nouveau imposé, raconte-t-il. Cela fait partie des très bons souvenirs. C’était une petite fierté de représenter la France même si c’était à un très petit niveau. » Ces succès en équipe sont l’une des raisons de sa passion inaltérable pour la golf. « La saveur n’est pas la même en équipe. Quand on est tout seul, on peut laisser tomber si on joue mal. Là on est obligé d’essayer de rendre la meilleure carte possible, même si elle était pas bonne. C’était notre force, pas un ne lâchait même s’il jouait mal, il donnait tout pour l’équipe. »

La convivialité unique du golf d’entreprise

La retraite venue, Philippe Puissant ne pourra plus jouer avec l’AS Hennessy en compétition. Mais il ne compte pas lâcher le golf pour autant. « Je vais jouer de mon côté tant que je pourrai ! Ma femme joue aussi et on passe de très bons moments. Je vais avoir un peu plus de temps donc j’espère me rapprocher à nouveau de mon meilleur index (3). » de ses années en AS, il ne retient que du positif. « Cela m’a permis de rencontrer plein de personnes différentes, de sympathiser avec des gens intéressants que je n’aurais pas forcément connu par ailleurs. Cette convivialité, c’est ce qu’il y a de plus important. Le mois dernier, je disputais la Coupe des Présidents où j’ai retrouvé des joueurs que je connaissais depuis des années. On s’est rappelé nos bagarres d’avant, c’était très sympa. »

Cette ambiance est sans doute la force de l’AS Hennessy mais aussi du golf en entreprise en général. « C’est particulier, confirme-t-il. En club, il y a plus de jeunes qui ont de l’ambition et sont parfois trop sérieux. En entreprise, on joue pour gagner, on fait le maximum mais après c’est fini. C’est beaucoup plus convivial ! »


Par Sébastien CACHARD-BERGER
17 mai 2018