Accueil / Actus / Amateur / Handigolf / Stage Paragolf : Le Championnat d’Europe Individuel dans le viseur

Stage Paragolf : Le Championnat d’Europe Individuel dans le viseur

Aujourd’hui et demain, au Golf National, cinq joueurs de l’équipe de France Paragolf se retrouvent pour profiter d’un stage de préparation aux prochaines échéances. Au programme : du petit jeu, deux fois 18 trous et de la bonne humeur.

Les membres du groupe France Paragolf ont profité du Stadium du Golf National pour travailler le petit jeu dans des conditions optimales. RM / ffgolf

Des retrouvailles pour faire le point

Jean-Marie Requeut en action.

Cela faisait longtemps, trop longtemps, que le groupe France Paragolf ne s’était pas retrouvé pour parler petite balle blanche. En effet, avec cette crise sanitaire qui a bloqué un temps la pratique sportive, les paragolfeurs ont été privés, au même titre que les amateurs, de compétitions et de temps de jeu. Alors maintenant qu’il est plus simple de se réunir et que les conditions météos sont idéales, l’occasion était parfaite pour un stage de préparation au Golf National : « Depuis octobre dernier mes joueurs n’ont pas eu l’opportunité de jouer avec la carte dans la poche. Même si ils ont bossé pendant l’hiver, certains automatismes disparaissent et ce stage c’est avant tout pour recadrer tout ça qu’on le fait, explique Frédéric Cupillard, coach l’équipe de France Paragolf. Là on a la possibilité d’utiliser le Stadium du Golf National qui est juste incroyable et très exigeant et en plus ils vont jouer un coup sur l’Albatros et un coup sur l’Aigle. »

Ce matin et demain matin sur le stade d’entraînement du Golf National, les paragolfeurs bénéficient d’une zone magnifique pour travailler tous les secteurs du petit jeu. Les trois joueurs parisiens, Charles-Henri Quélin, Philippe Pée et Mathieu Cauneau vont donc tester touts les coups inimaginables du golf tout comme les deux joueurs fauteuils du rassemblement, Jean-Marie Requeut et André Jouvent.

Sous les yeux de Frédéric Cuppilard, les membres de l’équipe de France sont aussi là pour faire le point. Faire le point sur leur situation golfique, sur leur niveau actuel et sur les ajustements à faire avant les prochains tournois : « On est à un peu plus de deux mois du Championnat d’Europe Individuel donc j’ai besoin de les voir jouer et de les suivre. On a aussi voulu faire deux jours de stage pour voir leur résistance physique et pour voir comment ils se sentent sur le plan médical avec deux jours de golf dans les pattes », complète Frédéric.

Une reprise qui a bon goût

Mathieu Cauneau sous la surveillance du coach Frédéric Cupillard.

À voir le sourire sur le visage des joueurs, ce stage sur les installations du Golf National est le bienvenue. Cette après-midi c’est au tracé de l’Albatros qu’ils se sont frottés et demain c’est sur l’Aigle qu’ils joueront. L’objectif pour mardi après-midi : signer une carte comme sur une épreuve avec implication et sérieux : « On a pu travailler tous les coups sur le Stadium et c’était une vraie chance de pouvoir y aller. Maintenant on se regroupe avec des objectifs en tête. Malgré nos vies professionnelles il faut se tourner vers nos échéances à venir et ça commence dès le week-end prochain avec un Grand Prix Handigolf au Golf des Graves et Sauternais. On s’entraîne tous de notre côté mais se retrouver ensemble avec un but bien précis c’est vraiment ce qu’il nous fallait. On a hâte d’aller jouer ce Grand Prix d’abord et ensuite ce Championnat d’Europe qui va arriver très vite », a déclaré Mathieu Cauneau.

Entre parcours et entraînements, les discussions fusent. Le golf est souvent le principal sujet mais pour certains c’est aussi le moment de faire le point sur les évolutions médicales. Pour ça, Damien Grison, Ostéopathe de l’équipe, apporte son expertise et écoute les besoins des joueurs : « C’est vraiment la préparation de la saison donc je vais faire un bilan sur les douleurs, les contraintes mécaniques qui peuvent les déranger dans leur swing. Après je ne suis pas là pour soigner les joueurs car je risque de perturber trop brutalement leurs repères. Sur ces deux jours on va faire des séances plus symptomatiques mais si j’ai des choses plus importantes à corriger on prendra le temps de le faire en dehors des tournois et du stage pour qu’ils aient ensuite le temps de s’adapter. »

Doucement mais sûrement semble la maxime la plus appropriée. Après une période si longue sans jouer sous pression, ce stage est une première étape vers la conquête des médailles. Du 21 au 24 aout prochain ils seront au Portugal, sur le parcours du Amendoeira Golf Resort, avec un corps en pleine forme, une tête bien préparée et un swing plus affuté que jamais.  


Par Romain MURAILLE
7 juin 2021